L’Interview croisé #LSD : Anaëlle Le Bruchec (BCTM) et Maud Stervinou (Toulouse)

Le Basket Club de la Tronche Meylan (NF1) jouera ce samedi en 1/32ème de finale de la Coupe de France Joé Jaunay face à Toulouse (LF2). Deux anciennes coéquipières, championnes de France 2018 de LF2 avec Landerneau Bretagne Basket, vont se retrouver face à face sur le parquet. Pour LSD-Le Sport Dauphinois, Anaëlle Le Bruchec (BCTM) et Maud Stervinou (TMB) se sont prêtées au jeu de nos questions :

Vous pouvez nous décrire votre parcours basket en quelques mots ?

Maud Stervinou : J’ai suivi l’intégralité de ma formation à Landerneau où j’y ai vécu des moments extraordinaires. Cette année j’ai décidé de prendre mon envol et d’atterrir dans la ville rose, Toulouse ! J’ai souhaité relever un nouveau challenge, me lancer un nouveau défi en Ligue 2 avant de prétendre pouvoir jouer en Ligue Féminine. Je pense qu’il ne faut pas brûler les étapes… chaque chose en son temps.

Anaëlle Le Bruchec : J’ai commencé le basket à Châteauroux chez moi et ensuite je suis allée au pôle et centre de formation à Bourges. A ma sortie, j’ai fait plusieurs clubs de NF1 (Chenove, le Creusot, Trégueux) et je suis arrivée a Landerneau l’an dernier (LF2).

 

Vous rappelez-vous de votre première rencontre ?

Maud : Oui je me rappelle de ma première rencontre sur les terrains avec Anaëlle, c’était lors d’un entrainement spécifique avec Stéphane, notre ancien coach. C’est un bon souvenir.

Anaëlle : Notre première rencontre devait certainement être sur une piste d’athlétisme sous un ciel gris à Landerneau.

 

Quel est votre meilleur souvenir à Landerneau Bretagne basket, le titre  ?

Maud : En effet, tu ne t’ai pas trompé ! Même si j’en ai connu beaucoup, cette soirée du 12 Mai reste la plus belle… La concrétisation d’une année de travail, d’entrainements, d’acharnement, de moments de joie, de doute et j’en passe !

Anaëlle : Mon meilleur souvenir est clairement le titre de championne de France.

 

Qu’est-ce qui vous a marqué au cours de votre collaboration ?

Maud : Durant la saison je me suis liée d’amitié avec Anaëlle et Elodie (Naigre). Nous avons passé de très bon moments. J’ai découvert une très bonne joueuse, avec une qualité d’adresse époustouflante.

Anaëlle : Je dirai l’abnégation dont Maud a fait preuve pour lier études et basket.

 

Quels regards portez-vous sur l’évolution de chacune depuis ?

Maud : J’aurai aimé jouer contre Anaëlle en championnat cette année, je pense qu’elle l’aurait mérité. Mais je ne manquerai pas de jeter un coup d’œil à ses performances durant la saison.

Anaëlle : Je suis contente que Maud soit partie de sa Bretagne afin de découvrir autre chose et continuer à progresser .

 

Comment qualifieriez-vous votre ancienne partenaire en quelques mots ?

Maud : Ana est une fille pleine de gentillesse, bienveillante, douce et rigolote.

Anaëlle : En quelques mots je dirais qu’elle est hyperactive, bavarde et fan de série.

 

Quels sont vos objectifs collectifs et individuels pour cette saison ?

Maud : Notre ambition au TMB est d’accrocher le haut du tableau pour prétendre au titre de championne de France. Personnellement, je souhaite me développer dans cette division et gagner de l’ampleur.

Anaëlle Pour moi les objectifs cette année sont de monter en L2 avec l’équipe et d’apporter ce que je peux à l’effectif tout en continuant de progresser individuellement.

 

Qui est la plus bavarde ?

Maud : Je dirai que c’est moi, j’adore parler !

Anaëlle : La plus bavarde Maud et de loin !

 

Qui de vous deux passe le plus de temps dans la salle de bain ?

Maud : Encore une fois c’est surement moi…même si Ana est une fille très coquette je suis très très longue à me préparer !

Anaëlle : Maud passe le plus de temps dans la salle de bain, toujours tirée à quatre épingles.

 

Qui de vous deux est la plus fêtarde ?

Maud : Sûrement Ana !

Anaëlle : La plus fêtarde je dirai moi mais nous sommes pas de grandes fêtardes toutes les deux.

 

Qui de vous deux est incollable en culture basket ?

Maud : Alors là, sans aucun doute Anaëlle !

Anaëlle : La culture basket c’est moi, Maud comment dire.. c’est un peu compliqué à ce sujet.

 

Qui de vous deux est la plus mauvaise joueuse sur un terrain ?

Maud : Je pense que c’est moi, je déteste perdre et il m’arrive d’avoir du mal à le cacher.

Anaëlle : Je pense que nous ne sommes pas mauvaises joueuses, et puis de toute façon c’était toujours Maud qui comptait les points .

 

Un dernier message à lui faire passer  ?

Maud : Je souhaite le meilleur à Anaëlle pour sa saison, et pour tout le reste. En espérant la retrouver peut être un jour dans mon équipe.

AnaëlleRendez-vous samedi et que le meilleur gagne entre nos deux équipes ! 

Suivez le match  BCTM – TMB  en intégralité en webradio sur LSD-Le Sport Dauphinois avec Sylvain Prévot à partir de 19h45.

Crédit photo Maud Stervinou : Facebook du club Toulouse Basket Féminin