AC Bobigny 93-Amazones FCG: Début des choses sérieuses!

Grenoble n’a pas loupé ses grandes retrouvailles avec l’élite en s’imposant 22 à 0 contre l’Ovalie Caennaise. Refonte des championnats oblige, ce départ est quelque peu tronqué puisque ces deux équipes évoluaient déjà ensemble la saison passée, du temps du Challenge Armelle Auclair. Pour ce deuxième acte, les Amazones s’en vont défier l’AC Bobigny 93, formation rompue aux joutes du précédent Top8. Un test pour les Amazones, même plus, un sacré défi!

Résultats de la première journée de Top 16 poule 2
FCG-Caen 22-00
Toulouse-Bordeaux 53-00
Tarbes-Bobigny 00-33
Villeneuve d’Ascq-Bayonne 19-27

Comme d’habitude!
Le FCG a encore gagné contre Caen, sans trembler. La quatrième confrontation de l’année civile 2018, Top 16 ou pas, n’a pas dérogé à la règle. Quatre essais marqués, deux pour les avants et deux pour les arrières, pas de jalouses. C’est à Émilie Mathieu, la seconde ligne internationale et « ancienne » des Amazones qu’est revenu l’honneur d’ouvrir le bal. Imitée ensuite par la trois-quarts aile Violaine Chavance  puis la nouvelle venue Alice Muller. L’arrière grenobloise, déjà très en verve en match amical contre le LOU, a encore fait parlé sa vitesse.  Céline Espit, comme un symbole, se chargeant de finir le travail. Quatre essais inscrits donc, zéro encaissé, un bonus offensif en poche, du soleil, de nombreux spectateurs. La journée fut parfaite. De quoi rendre heureux l’entraîneur grenoblois Emmanuel Pellorce? «Oui, nous sommes évidemment très satisfaits de cette entrée en matière avec une belle opération sur le plan comptable. Il y a aussi eu du jeu et des essais. Les filles ont été très performantes en conquête avec une bonne mêlée notamment. Nous avons réussi à tenir le ballon et opérer de beaux lancements de jeu. Défensivement, nous n’avons rien lâcher avec une volonté forte de ne pas encaisser de points.» Les normandes auront bien tenté de forcer la ligne, de pilonner la défense grenobloise, mais sans succès. «Pour un début de saison, c’est très positif» ajoute Emmanuel Pellorce. Une petite phrase qui laisse supposer qu’il y a encore des choses à améliorer. L’exigeant entraîneur grenoblois nous dit lesquelles: « Il y a un peu de tout. Je pense surtout à la gestion du match et à nos déplacements qui parfois étaient improductifs, avec notamment des courses en travers. Nous avons également plusieurs situations de surnombres mal exploitées qui nous empêchent d’avancer voire même de marquer.» Bref il y a encore du travail. L’arrivée de nouvelles joueuses expliquant aussi cela. Avec cinq points au compteur, malgré des imperfections logiques pour un début de saison, les Amazones n’auront pas loupé leur grand retour en élite.

Classement après la première journée

EQUIPES PTS J G N P + DIF E+ E- PP PUN BO BD CB

1

Toulouse

5

1

1

0

0

53

0

53

7

0

1

0

1

2

Bobigny

5

1

1

0

0

33

0

33

5

0

   

1

0

5

3

Grenoble

5

1

1

0

0

22

0

22

4

0

   

1

0

1

4

AS Bayonne

4

1

1

0

0

27

19

8

5

3

0

0

4

5

Villeneuve d’Ascq

0

1

0

0

1

19

27

-8

3

5

0

0

-4

6

Caen

0

1

0

0

1

0

22

-22

0

4

0

0

0

7

Tarbes

0

1

0

0

1

0

33

-33

0

5

0

0

-4

8

Bordeaux ASPTT

0

1

0

0

1

0

53

-53

0

7

0

0

0

Bobigny, une décennie d’élite!
Les Amazones vont s’attaquer à l’AC Bobigny 93, ancien pensionnaire du TOP 8. Une formation qui va débuter sa dixième saison en élite avec comme fait d’arme, un titre de vice championne de France en 2014 (défaite en finale du championnat de France face a Montpellier). Septième du top 8 la saison passée, cinquième lors des deux éditions précédentes, c’est clairement un adversaire de haut calibre que vont affronter les coéquipières de la capitaine Emeline Gros. «Du Top niveau même» selon Emmanuel Pellorce qui ne se fie pas l’avant dernière place des franciliennes la saison passée: «Cela ne veut rien dire. Elles ont eu des résultats irréguliers car beaucoup de filles naviguaient entre le quinze et seven. Elles ont réussi à battre des grosses écuries, c’est dire leur potentiel.»
Demander à Tarbes par exemple. L’ancien pensionnaire d’Armelle Auclair a été balayé sur sa pelouse 33-00 en ouverture du championnat par les louves de Bobigny. Pour rappel, lors des deux dernières saisons en Armelle Auclair, en quart de finale précisément , les Amazones avaient souffert le martyr pour se défaire des tarbaises. «Les conditions étaient certes différentes mais en passer 33 à l’extérieur, c’est dire la qualité de cette formation» précise Emmanuel Pellorce qui justement nous détaille les points forts de son adversaire: «C’est une équipe complète avec trois internationales dans ses rangs et beaucoup de vitesse dans sa ligne de trois-quarts.»
Tous les spécialistes du rugby féminin s’accordent à le dire, la marche qui sépare l’élite du challenge Armelle Auclair est immense. Cette confrontation face une équipe habituée au Top 8 va permettre de jauger le niveau des grenobloises. «Caen était une vieille connaissance. On va voir ce que nous sommes capables de faire, savoir si on peut rivaliser avec les gros de la poule» conclut Emmanuel Pellorce.

Le programme de la seconde journée de Top 16 poule 2
Bobigny-FCG
Caen-Villeneuve d’Ascq
Tarbes-Bordeaux
Bayonne-Toulouse

Gros test donc pour les dauphinoises. L’AC Bobigny 93 part fort logiquement favori. Malgré son statut de promu, le FCG ne doit nourrir aucun complexe. Invaincues depuis plus d’un an, les grenobloises n’ont pas du tout l’intention de goûter à la défaite. Par le passé, elles ont souvent maté les louves lyonnaises. Celles de Bobigny seront autrement plus coriaces, mais le potentiel et la volonté des Amazones pourraient bien déjouer tous les pronostics…

Athlétic Club Bobigny 93-FCG Amazones, Dimanche 23 septembre 2018, 15h00, stade Henri Wallon, Bobigny

Hemispheres voyages - Ireland