#BDL Continuer à convaincre

Après deux premières victoires bien différentes lors des deux premières journées de championnat, les BDL s’apprêtent à recevoir un promu, l’Hormadi d’Anglet, à Pôle Sud ce mardi soir. L’occasion de convaincre une bonne fois pour toutes les suiveurs et spectateurs.

Face à Chamonix il y a maintenant deux semaines, les BDL ont dû s’arracher pour aller remporter une rencontre qu’ils ont réellement dominer. Face à Angers, les Grenoblois se sont largement imposés, mais n’ont pas autant dominé que le tableau d’affichage le laisse penser. En effet, malgré le score final de 10-2, les grenoblois ont moins tenté de tirs (84-75) et ont eu autant de buts anticipés qu’Angers (4-4). Pourtant Grenoble a dominé le match à 5 contre 5 en tentant plus de tirs et en obtenant davantage de chances de marquer. De plus, ils ont commis moins d’erreurs défensives que la semaine passée contre Chamonix et Bonvalot s’est montré solide. Mais, Grenoble a encore une fois accordé beaucoup de supériorité numérique (7) et beaucoup de chances de marquer sur ces situation (11). Cela aurait pu leur rendre le match plus compliqué sans une réussite offensive remarquable.

Attention à la réussite

Comme face à Chamonix, Grenoble a connu une superbe efficacité et une belle réussite devant le but face à Angers. Mais, Grenoble ne pourra certainement pas suivre ce rythme toute l’année offensivement. En effet, sur les deux premiers matchs, les Brûleurs de Loups ont converti 19% de leurs tirs cadrés en but. Or, l’an passé, Rouen a eu le meilleure pourcentage de la saison régulière à 12,9% tandis que Gap menait la ligue il y a deux ans avec 11,7%. Ainsi, même avec les francs tireurs que Grenoble possède dans son effectif, il y a fort à parier que ce pourcentage risque de redescendre autour des 13%. Il devrait donc y avoir des matchs dans lesquels l’équipe connaîtra moins de réussite. Grenoble doit donc apprendre à dominer suffisamment son adversaire pour s’imposer sans réussite.

Legault-Latendresse : ça clique !

Après un superbe premier match face à Chamonix, Legault a remis ça face à Angers. Son association avec Latendresse semble fonctionner parfaitement et cela donne à Grenoble une 3e ligne vraiment redoutable ce qui rend la défense face à cette armada iséroise pratiquement impossible tactiquement. En 2 matchs, Legault a inscrit 9 points et Latendresse 7, soit 4,5 et 3,5 points par match. S’ils suivaient ce rythme tout au long de la saison Legault inscrirait 198 points en 44 matchs et Latendresse 154 points. Depuis le passage de la Magnus à 44 matchs, le record est tenu par Takac avec 61 points. Le début de saison des deux grenoblois est tout simplement stratosphérique. Evidemment, ils ne pourront certainement pas tenir ce rythme toute la saison, mais cela montre à quel point les deux joueurs sont en forme et s’entendent bien sur la glace.

Un promu à l’horizon

Pour son retour en Ligue Magnus, l’Hormadi d’Anglet s’est imposé 4-0 sur la glace des Scorpions de Mulhouse. L’équipe se base sur une attaque très homogène et très complète même si elle n’a pas le talent de celles de Rouen ou Grenoble, une première paire de défenseurs redoutables que les Grenoblois connaissent bien (Jalbert-Kuunas) et un excellent gardien de but de Ligue Magnus, Sebastien Ylonen. Ainsi, il ne faut pas prendre les Basques à la légère même si cette équipe connaît également beaucoup de faiblesses. On peut citer dans les faiblesses un manque de profondeur, des paires défensives 2 et 3 bien moins fortes que la première et tout simplement un effectif moins fourni en talent que celui des Brûleurs de Loups.

Ainsi, après avoir remporté ses deux premiers matchs, l’équipe des Brûleurs de Loups pourrait finir d’impressionner les suiveurs du hockey français en s’emportant sans trembler ce soir à Pôle Sud. L’effectif est nettement plus fort sur le papier que celui de l’Hormadi et les supporters attendent eux une troisième victoire en autant de matchs.