Pluie de buts pour le GF38 !

Après avoir ramé devant le but adverse avant la trêve internationale, Grenoble en a passé quatre à des Valenciennois trop fébriles. Même si deux buts ont été concédés, Sotoca & Co ont fait le job et de quelle manière (4-2)! Auteurs d’un match plein, les hommes d’Hinschberger glanent trois points et ont fait rêver les 6091 spectateurs du Stade des Alpes.

 

Trois matches que Grenoble n’avait pas fait trembler les filets. Presque une éternité pour les « Red Kaos » et tout les fanatiques des Dauphinois. Après une trêve internationale et face à des Valenciennois, battus sèchement à domicile il y a quinze jours par Clermont (0-4), le match est en faveur des hommes d’Hinschberger. L’association Gibaud-Vandenabeele en charnière centrale est reconduite et ce sont eux d’ailleurs qui sont pourtant sollicité dans un premier temps, le centre de la part de Masson (8ème) ne trouve personne. Ensuite, c’est Grenoble qui se veut dangereux par deux fois. Chergui transmet à Abou Demba qui pousse pour Benet. Dans un mouchoir de poche, le milieu peut tenter sa chance, aux 6 mètres dos au but, mais la balle finit dans la niche de Perquis (10ème). Par la suite, Sanusi lance Sotoca en profondeur mais le tir à l’entrée de la surface de l’attaquant axial est trop mou mais cadré (11ème). Maubleu est tout de même mis à contribution par Ambri mais le gardien du temple sort la parade nécessaire. Côté grenoblois, l’homme en pleine bourre s’appelle Malek Chergui. Depuis l’entame, il met de la bonne agressivité, et n’hésite pas à jouer de l’épaule face à son défenseur du soir, Dos Santos. Il réussi d’abord à placer une frappe lourde, puissante mais non cadrée (12ème). Un courage et une bravoure qui finira par payer quelques minutes plus tard…Valenciennes est coupable d’énormément de fautes depuis que Monsieur Lavis a sifflé le début de la rencontre. De ce fait, l’homme en noir, ce soir en orange fluo, décide de la serrer, la vis. Les coups de sifflets pleuvent. Les Grenoblois vont en profiter. Sur un coup-franc donc, c’est Vandenabeele qui réceptionne le ballon au second poteau. il tente une reprise de fortune qui lobe Nestor. Chergui en profite alors, parvient à contrôler, résister à la sortie de Perquis pour pousser le ballon au fond des filets malgré le retour d’un défenseur (17ème) ! Le meilleur buteur du GF38, toutes compétitions confondues, dégaine encore tel un renard des surfaces !  A la bonne heure pour ses partenaires après 287 minutes sans marquer. Les Nordistes essaient alors de se rebiffer par l’intermédiaire de Robail mais le tacle d’Abou Demba est salvateur (25ème). Sur son retour défensif, il sera obligé de quitter ses coéquipiers sur civière quelques minutes après. Ce même Robail joue les troubles-fêtes. Guezoui s’avance en solo devant Maubleu, le face-à-face est gagné par le gardien mais repoussé sur Robail. En opportuniste, il pousse le ballon dans les cages vides, égalisation pour les Valenciennois (43ème), à un moment où les Nordistes commençaient la rébellion.

Sotoca ouvre son compteur-but

Une rébellion de courte durée car avant le retour aux vestiaires, le capitaine du soir, Florian Sotoca hérite du ballon dans la surface. Il s’avance devant Perquis, fixe le gardien et tire. Petit filet opposé, Grenoble, pour la première fois cette saison, inscrit deux buts dans le même match (45+2ème) ! Par ailleurs, Sotoca, peu en verve devant le but, inscrit là son premier but dans cette Domino’s Ligue 2.

Grenoble rattaque la seconde période comme il l’avait finit et ce, malgré l’égalisation concédée. En furie. Sotoca passe pour Benet, dos au but, ce dernier tente le lob, Perquis capte sans problèmes (49ème). Le gardien valenciennois est sollicité à maintes reprises. L’inévitable Chergui, essaie d’enrouler, l’homonyme de Damien Perquis, ancien Sochalien, Stéphanois ou encore Sévillan est sur la trajectoire. Il ne le sera pas lorsque, Nicolas Taravel, nouvel entrant, est à la réception d’un centre de M’Changama. Bien placé, il marque le troisième but de son équipe, le break est fait, la défense est dynamitée (61ème). Les « oies » valenciennoises ne criaille ou ne cacarde plus. Grenoble monopolise le ballon. Mais c’était sans compter sur l’abnégation des visiteurs. D’une manière totalement anodine, Cuffaut reçoit le « cuir », tente sa chance et grâce au contre de Gibaud, prend à contre-pied le pauvre Brice Maubleu. Le ballon meurt sur le poteau gauche mais finit sa course dans le but (73ème). Cela n’effraie en rien les Grenoblois. En fin de match, Florian Sotoca y va même de son doublé après un un-contre-un remporté face au l’infortuné Perquis (85ème). Ce dernier repart dans le Nord avec quatre buts dans les valises. M’Changama encore à la baguette ou bien Chergui, auteur d’un match plus que plein, peuvent exulter, Grenoble a bien inscrit quatre buts, après un excellent match, et reste toujours invaincu à domicile !

Texte de Benoît Coquet

 

A Grenoble, Stade des Alpes, vendredi 14 septembre 2018

6091 spectateurs

Grenoble Foot 38 bat Valenciennes FC 4 à 2  (MT, 2-1)

Buts GF38 : Chergui (17ème), Sotoca (45+2ème, 85ème), Taravel (61ème)

Buts VAFC : Robail (43ème), Cuffaut (73ème)

7ème journée de Domino’s Ligue 2

Arbitre : William Lavis assisté de Cédric Moreau et Erwan Finjean

11 de départ GF38 : Maubleu-Abou Demba (Dady N’Goy, 31ème) -Vandenabeele (Taravel, 46ème)-Gibaud-Mombris-Sanusi-M’Changama-Benet-Elogo (Coulibaly, 76ème)-Sotoca (cap)-Chergui

Remplaçants : Camara (g)-Deletraz-Jigauri-Maanane ,entraîneur : Philippe Hinschberger

11 de départ VAFC : Perquis-Nestor (cap)-Cuffaut-Dabo-Dos Santos-Ramare (Romil, 83ème)-Robail-Masson-Mauricio-Ambri (Massouema, 62ème)-Guezoui (Raspentino, 56ème)

Remplaçants : Konate (cap)-Aloé-Goelzer-Arib, entraîneur : Réginald Ray

Carton jaune GF38 : Dady N’Goy (45ème)

Cartons jaunes VAFC : Ambri (16ème), Ramaré (47ème)