CO-FCG : toute une histoire…

Grenoble n’y arrive pas. Trois matchs pour autant de défaites, dont deux consécutives à domicile. Alors que la précédente sortie face au stade toulousain laisser augurer un heureux présage, Pau a douché les ardeurs du FCG, une défaite de trois points 21-24. Les choses se compliquent. D’autant plus qu’il va falloir se rendre chez le champion de France en titre, le Castres Olympique. Pas grand-chose à espérer sur le plan comptable, un point serait déjà très bien…

Les résultats de la troisième journée de Top14
FCG-Pau 21-24
Racing 92-Agen 59-7
Toulouse-Stade Rochelais 33-26
Clermont-Stade Français 42-20
Bordeaux-Bègles/Montpellier 9-9
Perpignan-Lyon 16-22
Toulon-Castres 28-27

Le FCG échoue encore à trois points
La vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain…La défense grenobloise par exemple, satisfaction lors des deux premières sorties, a montré des signes de fragilité étonnants lors de ce troisième opus. Jérôme Vernay, entraîneur des habilités techniques au sein du staff grenoblois, n’oublie pas non plus l’aspect offensif, loin du compte également : « C’est notre plus mauvais match depuis la reprise du championnat. Nous avons clairement manqué de rigueur dans l’organisation et la circulation, que ce soit en attaque ou en défense. » Il faut dire aussi que la formation paloise avait des arguments à faire valoir. Sa place aux portes des barrages la saison passée n’était pas usurpée. « Les Palois ont fait le match qu’il fallait à l’extérieur. Ils se sont nourris de nos erreurs en exploitant tous nos ballons perdus et les ballons rendus dans le champ profond », analyse Jérôme Vernay. Les ballons rendus… Les jambes de feu de Jesse Mogg (14′) et Julien Blanc (35′) n’en demandaient pas tant.
Et voilà le FCG obligé de courir après le score. L’essai de l’excellent Pablo Uberti et le retour à égalité 14-14 laissent augurer une fin heureuse. C’est compter sans la puissance offensive paloise pour inscrire le troisième essai du break. Le FCG a le mérite de ne pas abdiquer, reprend espoir grâce à Loïc Godener mais vient mourir à trois unités, encore. Le Bonus défensif en guise de consolation. Le sentiment est partagé au sein du staff grenoblois, Jérôme Vernay nous le livre : « Autant sur les deux premières sorties, nous sommes frustrés car on se dit que nous sommes mal payés par rapport au contenu. Autant contre Pau, on récolte un BD en étant très moyen. En réalité, nous sommes surtout déçus de ne pas avoir été au niveau dans le comportement. Et si l’attitude n’est pas bonne, les résultats ne suivent pas. » Peut-être le FCG a-t-il sous estimé la qualité de l’opposition ? « Non, nous avons préparé ce match comme les autres », assure le régional de l’étape. Inconsciemment peut-être, Pau n’ayant pas encore l’aura du Stade toulousain…
Trois défaites de rang au final, on imagine que le moral grenoblois n’est pas au beau fixe. Jérôme Vernay se veut toutefois rassurant : « C’est certain que les victoires influent positivement sur le mental, mais le championnat sera long, il faut vite évacuer. »
Pour mettre du baume au cœur rouge et bleu, une statistique intéressante soufflée par le staff du FCG. Lors de l’exercice précédent, Agen a réussi à se maintenir – 11e au final – avec une seule victoire au bout de huit journées, dont une défaite à domicile 14-20 face à la section paloise. Il y a encore de la marge et surtout de l’espoir…

Classement Top 14

Rang

Equipe 

Pts 

J. 

G. 

N. 

P. 

Bonus 

Pts.M 

Pts.E 

Diff

1

Clermont

14

3

3

0

0

2

149

60

+89

2

Racing 92

10

3

2

0

1

2

101

56

+45

3

Toulouse

10

3

2

1

0

0

72

62

+10

4

Paris

9

3

2

0

1

1

86

65

+21

5

 

Castres

 

9

3

2

0

1

1

71

64

+7

6

Pau

8

3

2

0

1

0

63

72

-9

7

Montpellier

7

3

1

1

1

1

65

48

+17

8

Bordeaux-Bègles

7

3

1

1

1

1

58

48

+10

9

Lyon

7

3

1

1

1

1

54

51

+3

10

La Rochelle

4

3

1

0

2

0

68

90

-22

11

Toulon

4

3

1

0

2

0

47

72

-25

12

Agen

4

3

1

0

2

0

55

149

-94

13

 

Grenoble

 

2

3

0

0

3

2

62

75

-13

14

Perpignan

1

3

0

0

3

1

54

93

-39

« Faire honneur au champion »
Le FCG ne compte que trois défaites pour le moment, quatre a priori samedi soir. On imagine difficilement les Grenoblois s’imposer chez le champion de France en titre. Et pourtant, si les joueurs savaient comme ils sont nombreux, les supporters grenoblois à prier pour battre le CO, un match plus jamais comme les autres à leurs yeux ! Jouer Castres, c’est un peu comme jouer un derby même si 500 km séparent les deux villes. Et ça, cela fait 25 ans que ça dure… Comme à chaque fois, pour reprendre un peu de ce bouclier volé et venger au passage les valeureux mammouths de 1993, sacrifiés sur l’autel de basses querelles politiques…
Bref, on ne va pas refaire l’histoire, mais ce “hold-up au parc” à la sauce castraise ne sera pas un « levier de motivation supplémentaire » selon Jérôme Vernay, l’effectif grenoblois n’ayant forcément pas connu le traumatisme. Le jeune homme préfère évoquer le objectifs de ce voyage dans le Tarn : « On n’y va pas pour perdre, même si l’on sait qu’une victoire là-bas serait un énorme exploit. On se déplace pour faire honneur au champion de France, en livrant un gros match et en le faisant douter le plus possible. Nous allons essayer de retrouver notre niveau de jeu et l’état d’esprit qui nous animait lors de nos deux sorties face à La Rochelle et Toulouse. Nous tenterons aussi de retrouver nos repères en circulation offensive et défensive notamment, sans oublier de corriger notre alignement en touche. Maintenir notre niveau en mêlée fermée, qui est un point satisfaisant depuis le début de la saison, serait aussi une bonne chose. »
Tout cela face aux champions de France, un sacré challenge ! Justement, l’entraîneur des skills grenoblois a pu observer le CO en vidéo. Et il se montre élogieux envers son prochain adversaire : « Castres n’est pas une équipe avec des noms ronflants ou des stars. Leur jeu est très simple mais d’une efficacité redoutable. C’est leur grande force. Faire un tel début de saison après un titre de champion de France, alors qu’il y a souvent un relâchement derrière, c’est fort. Ils ont su se remobiliser. C’est la preuve d’une très grande équipe. »

L’USAP en ligne de mire !
La marche castraise semble trop haute. Autant garder des forces vives pour la prochaine réception capitale de l’USAP, un match qui vaudra cher dans l’optique du maintien. De quoi faire tourner face au CO ? Le natif de Sardieu répond par l’affirmative, et ce, pour plusieurs raisons : « Nous avons d’abord un ou deux joueurs blessés. Certains ont déjà joué trois matchs entiers d’affilée et ont besoin de souffler. Enfin, il y a la nécessité de rotation, car certains gars sont en manque de temps de jeu. Il faut les lancer dans le bain pour garder tout le monde dans de bonnes dispositions mentales. Au-delà de trois rencontres sans jouer, cela commence à devenir compliqué. On n’intègre pas spécialement l’USAP dans ces paramètres même si l’on sait parfaitement que ce match sera très important, quel que soit le résultat face à Castres. » Oui, ce duel vaudra cher !

Le programme de la quatrième journée de Top14
Castres-FCG
Agen-Bordeaux-Bègles
Toulouse-Racing 92
Lyon-Montpellier
Pau- Clermont
Stade Rochelais-Perpignan (dimanche 16 septembre)
Stade Français-Toulon (dimanche 16 septembre)

Ce déplacement s’annonce très délicat. Il faudra faire bonne figure en terres castraises, si ce n’est pour l’honneur, au moins pour arriver dans de bonnes dispositions face à Perpignan. Après, on peut toujours croire au miracle…

Castres Olympique-FCG, samedi 15 septembre, 18h, stade Pierre Fabre, Castres