GF38-Valenciennes : des buts et trois points !

Aïe ! Seconde défaite consécutive à l’extérieur en championnat pour la formation grenobloise. Le GF38 s’est incliné sur la plus petite des marges face au favori lorientais. Pas de quoi rougir mais Grenoble marque le pas et perd des places au classement. Il n’y a pas péril en la demeure… à ceci près que les hommes de Philippe Hinschberger seraient bien inspirés de renouer avec la victoire face à Valenciennes, sous peine de voir la zone de relégation se rapprocher dangereusement. Des points en guise de butin…

Les résultats de la sixième journée de L2 :
Lorient-GF38 1-0
Châteauroux-Nancy 1-0
Paris FC-Troyes 2-0
Niort-AC Ajaccio 2-0
Le Havre-Orléans 3-1
Auxerre-Brest
Sochaux-Béziers 1-0
Valenciennes-Clermont 0-4
Gazélec Ajaccio-Red Star 2-1
Metz-Lens 2-0

Des buts !
Un poil irrité, l’entraîneur grenoblois, trois jours après le revers subi en Bretagne : « Ça ira mieux quand on marquera. » Eh oui, encore une fois, Grenoble a fait chou blanc devant, un problème récurrent. Le ratio occasion/but, inférieur à 15% avant le face-à-face avec Lorient, a pris encore du plomb dans l’aile. « J’ai appris une statistique étonnante : nous sommes l’équipe de L2 qui tire le plus au but, pour seulement trois réussites – c’est évidemment insuffisant », confie Philippe Hinschberger.
Relation de cause à effet, c’est devant les cages que les joueurs grenoblois ont passé une bonne partie des séances d’entraînement. Pour les malchanceux qui ne cadrent pas leurs frappes et qui voient le ballon s’envoler au-dessus des filets de protection, c’est la punition : récupérer soi-même le précieux bien au milieu du voisinage de la Poterne. Peu importe que l’on soit en L2 ou pas. Arnaud Genty, le comptable, veille aux grains. Tout penaud, Jessy Benet, pour ne citer que lui, s’en est allé faire du porte-à-porte. Si cela pouvait aider le milieu de terrain et ses camarades à retrouver plus facilement le chemin des filets adverses… Il faut bien, en ces temps de vaches maigres, trouver des idées pour convertir les frappes en buts. Au-delà de l’anecdote, Philippe Hinschberger évoque les solutions pour être plus efficaces : « Il y en a deux. La première est de recruter un buteur – quelque chose de très compliqué, surtout à cette époque de l’année. La seconde est de garder le cap, de faire travailler davantage les attaquants devant le but pour les mettre en confiance et les placer dans des situations qu’ils peuvent retrouver le week-end, en prenant des risques en jouant en une touche de balle par exemple. »
Et l’ancien Messin de chasser les doutes qui pourraient s’installer : « Nous devons surtout garder la confiance en se disant que nous sommes sur la bonne voie et qu’il nous manque simplement à concrétiser nos occasions. »
Encore une fois, la formation alpine, comme souvent ces derniers temps, a rivalisé sans parvenir à prendre de point. L’entraîneur isérois partage cette opinion : « Depuis quatre matchs (Metz, Gazélec Ajaccio, Châteauroux et Lorient, NDLR), nous avons le sentiment de ne pas être récompensés de nos efforts. Comme nous ne concrétisons pas nos occasions, nous sommes toujours à la merci de prendre un but. Chose qui s’est produite à Lorient avec un exploit personnel d’Alexis Claude-Maurice, très inspiré dans ce match. »
Outre l’inefficacité offensive et sans chercher d’excuses au GF38, les Isérois ne sont pas forcément aidés par les décisions arbitrales loin de leurs bases. On pense à ce penalty et à cette expulsion oubliés au Gazélec Ajaccio, ou encore à ce carton jaune plein d’indulgence adressé au portier lorientais. Le coach grenoblois l’a noté lui aussi mais préfère se concentrer sur son équipe : « C’est vrai ! Nous concédons des penaltys sévères à Metz. À Ajaccio, on a un penalty et deux cartons rouges oubliés pour nos adversaires. Le carton jaune sur le gardien est un véritable scandale, il se désintéresse totalement de l’action. Après, il ne faut pas non plus se stigmatiser par rapport à ces faits de jeu et rester serein au regard de l’arbitrage. Nous devons canaliser notre énergie sur notre jeu. »
Trêve internationale oblige, les Grenoblois ont eu de nouveau dix jours pour préparer la venue de Valenciennes. Avant de plonger dans le vif du sujet, le groupe grenoblois est parti s’oxygéner et ressouder les rangs en prenant un peu de hauteur. Direction Bourg-Saint-Maurice pour une session de rafting sous une météo orageuse. Une journée dont le but était « de sortir du cadre habituel avec des activités différentes, et de trouver de la cohésion », selon Philippe Hinschberger.

Classement après six journées

P

Equipe

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Diff

1

Metz

18

6

6

0

0

15

4

+11

2

Lorient

14

6

4

2

0

9

3

+6

3

Niort

13

6

4

1

1

10

5

+5

4

Lens

12

5

4

0

1

8

2

+6

5

Gaz. Ajaccio

11

6

3

2

1

9

7

+2

6

Paris FC

11

6

3

2

1

7

6

+1

7

Brest

10

6

3

1

2

6

5

+1

8

Le Havre

9

6

2

3

1

5

3

+2

9

Sochaux

9

6

3

0

3

6

5

+1

10

Clermont F.

8

6

2

2

2

9

7

+2

11

Grenoble

8

6

2

2

2

3

4

-1

12

Valenciennes

8

6

2

2

2

6

9

-3

13

Châteauroux

7

6

1

4

1

4

4

0

14

Béziers

6

5

2

0

3

3

3

0

15

Auxerre

6

6

2

0

4

7

9

-2

16

Red Star

4

6

1

1

4

4

7

-3

17

AC Ajaccio

4

6

1

1

4

4

9

-5

18

Orléans

4

6

1

1

4

7

14

-7

19

Troyes

3

6

1

0

5

2

8

-6

20

Nancy

0

6

0

0

6

0

10

-10

Valenciennes tend l’autre joue ?
Un sport de glisse en montagne, une légère glissade au classement mais heureusement pas de dégringolade. Pour freiner la chute, rien de tel qu’une victoire face aux Valenciennois, giflés sur leurs propres terres par Clermont. Un revers 0-4 surprenant qui pourrait plonger les nordistes dans le doute ou au contraire resserrer les rangs. Philippe Hinschberger aurait plutôt tendance à se méfier de la réaction d’orgueil des joueurs du VAFC : « Cette défaite est une énorme contre-performance à domicile. Il faut voir le contexte du match. Clermont a fait un super début en marquant trois buts en quelques minutes. C’est un accident de parcours : 0-4, c’est trop gros pour être vrai. »
La formation de l’ancien attaquant talentueux Réginald Ray (tout est dans le prénom:)) pourra compter sur son dernier renfort, Florian Raspentino. Le milieu offensif droit possède une belle carte de visite avec des passages entre autres par Nantes, Marseille, Brest, Bastia, Caen et Dijon. Sébastien Roudet, son pendant offensif côté gauche, et lui seront à surveiller particulièrement. Charge aux latéraux grenoblois de couper la relation avec Medhi Guézoui, le grand avant-centre du VAFC (1,88 m).
Le onzième qui reçoit le douzième, ce duel de milieu de tableau entre formations en perte de vitesse est très important. Philippe Hinschberger en est conscient : « Le début de saison a été bon avec huit points pris rapidement. Depuis trois matchs, on marque le pas avec une seule unité. Nous avons certes connu des déplacements difficiles. Il ne faut pas s’énerver mais dans trois semaines, ce ne sera plus forcément un bon début de saison. Nous allons recevoir deux fois de suite, deux matchs à domicile qui doivent nous aider à nous repositionner au classement, en restant dans la lignée de nos prestation au SDA. Il faut donc vite mettre le réveil et réenclencher la machine.»
Et le coach grenoblois de nous livrer la teneur de son discours avant de débuter le match : « Je leur dirai de bien se concentrer sur leurs tâches offensives et défensives sans chercher à vouloir absolument se livrer pour marquer. Nous devons attaquer car nous sommes à domicile mais tout en gardant notre équilibre. Offensivement, il faut continuer à nous créer des occasions et rester hermétiques défensivement. Nous devons croire en ce que l’on produit. Aujourd’hui, quand on regarde jouer le GF38, c’est plutôt pas mal. On reste là-dessus, on garde la confiance pour trouver de l’efficacité offensive. »
Valenciennes vient d’en prendre quatre. Peut-être le bon moment pour enfoncer le clou et permettre aux attaquants grenoblois de retrouver le chemin des filets ?

Programme de la septième journée de L2
GF38-Valenciennes
Nancy-Le Havre
Troyes-Niort
AC Ajaccio-Paris FC
Orléans-Châteauroux
Brest-Gazélec Ajaccio
Clermont-Auxerre
Red Star-Lorient
Lens-Sochaux (samedi 15 septembre)
Béziers-Metz (lundi 17 septembre)

Duel très important donc entre deux équipes qui marquent le pas. Attention, le vaincu sentira le sol remuer sous ses pieds. Avec deux matchs consécutifs dans leur SDA, les Grenoblois ont la possibilité de prendre de l’air sur la zone rouge. Trois précieux points à glaner avant d’en espérer trois supplémentaires contre Brest. Des buts et des points pour Grenoble, le joli magot caché au fond de son jardin…

GF38-Valenciennes Football Club, vendredi 14 septembre, 20h, stade des Alpes, Grenoble