Le GF38 n’a pas fait le poids face à l’OL

C’était David contre Goliath, ce dimanche après-midi au stade Municipal de Chambéry ! Les filles de Nicolas Bach affrontaient L’OL de Reynald Pedros, lauréate des trois dernières ligue des champions. Et l’entame fut dure, la Hollandaise Van de Sanden ouvre le score (7e) avant que la meilleure attaquante française, Eugenie Le Sommer claque un doublé (16e, 20e).

Dans un match disputé en 3×30 minutes à cause de la canicule, les organismes se fatiguent vite. À l’entame de la seconde période, Hegerberg trouve le poteau sur un penalty (37e). La révolte grenobloise est faible face à l’ogre lyonnais, Camélia Moussa tente tout de même un coup-franc aux 25 mètres (39e) mais c’est dans les gants de Weiss. Hegereberg enfonce le clou, ça fait 4-0. Puis vint Majri qui converti cette fois-ci le penalty en but (59e). L’addition est lourde.
Pour sauver l’honneur, Jbarah, la Jordanienne actuellement à l’essai, profite d’une mauvaise lecture de jeu de la gardienne Weiss pour contrer, le ballon finit sa course dans les filets (60e). Le Sommer claque un triplé (61e). Deux buts viennent s’ajouter, les Grenobloises sont défaites 8-1, mais peuvent se réjouir d’avoir montrer tout de même un beau visage face à un Olympique Lyonnais, qui annonce à nouveau un règne sans partage sur le territoire français voire européen.
Texte de Benoit Coquet