Oscar Demiot, portier de l’US St-Egrève, s’engage avec le GSMHGUC!

C’est la troisième recrue sur les sept promises par le président Chabannes. Un saint en chasse un autre, Martin remplace Egrève…En effet le jeune et prometteur portier de l’USSE franchit les 18 kilomètres qui séparent les deux villes. Quelques arrêts de tram mais un saut de géant pour Oscar Demiot qui passe de la N3 à la prestigieuse Proligue!

Oscar Demiot est né à Rouen il y a 21 ans, avant de s’exiler en Isère à l’âge de 11 ans. Une pige de deux ans et demi à Pole sud puis il prend la direction de Saint-Egrève où il affûte ses armes presque deux saisons dans les cages de l’USSE. Le talent du jeune homme ne passe pas inaperçu. Direction le Chambéry Savoie Handball où il évoluera souvent en moins de 18 et aussi en N1. L’expérience ne débouchera pas directement sur la haut niveau. Retour dans la sixième commune de l’agglo grenobloise en N2, avec des possibilités d’intégrer un centre de formation. Malheureusement, saison blanche avec l’USSE après une blessure au genou. Les espoirs du monde pro s’envolent, «la déception et la frustration sont grandes.» Un rêve de nouveau d’actualité avec la montée du GSMHGUC en Proligue. Oscar Demiot est «gratifié et honoré» que le GSMHGUC ait pensé à lui. Il n’a pas hésité longtemps pour donner son accord: «Cela a réveillé des choses enfouies en moi. A 21 ans, c’est maintenant ou jamais. Sportivement, le projet est excitant. Le fait de rester sur l’agglo permet également de me consacrer à mes études grâce à la possibilité d’adapter mon emploi du temps avec un statut de sportif de haut niveau.» Oscar Demiot n’en oublie pas moi qu’il y a quelques années en arrière, la rivalité était forte entre «son»USSE et le GSMHGUC: «C’est vrai que les derbys étaient tendus. Je me rappelle d’un match à Néruda, c’était chaud bouillant. Des matches avec beaucoup d’engagement, comme tous les sportifs adorent jouer.» Pas difficile malgré tout de signer chez «l’ennemi»? «Pas du tout» rétorque le néo martinéro-grenoblois qui précise: «Cela restait dans le domaine du sportif. C’était deux univers différents qui s’affrontaient mais désormais une hiérarchie s’est installée dans l’agglomération et la rivalité n’a plus lieu d’être.»
Aziz Benkahla explique le pourquoi du recrutement du portier Saint-égrévois: «Oscar est un gardien avec du potentiel. Nous allons essayer de le faire progresser pour prendre part au projet global du club. Nous ne sommes pas à l’abri d’une blessure. A l’heure actuelle, il est le troisième gardien dans la hiérarchie derrière notre doublette titulaire. Il aura la chance de s’exprimer et ce sera à lui de prouver qu’il peut entrer dans la concurrence. On pense qu’il a les capacités pour tirer son épingle du jeu.»
Il est vrai que côté gardien, Yvan Clot et maxime Aicardi sortent d’une grande saison. Oscard Demiot ne pourra que progresser au contact de ses nouveaux partenaires. La dernière recrue du GSMHGUC nous livre ses objectifs en signant ici: «Je rejoins le club en tant qu’outsider en ayant rien à perdre mais tout à gagner. J’ai envie de me faire plaisir. J’espère pouvoir jauger mon niveau et toucher du doigt le monde pro. Si je peux grapiller du temps de jeu, ce serait super.» Oscar Demiot sait néanmoins qu’il va être amener à côtoyer l’équipe réserve mais il assure qu’il va jouer le jeu: «L’équipe B jouera la montée, c’est un challenge aussi intéressant. De toute façon, tu ne peux pas prétendre à évoluer en équipe première si tu ne fais pas le travail en réserve. Ensuite, tu te dois de jouer le jeu et tout donner par rapport à tes coéquipiers et le coach.»

C’est donc un produit « made in Dauphine » en guise de troisième recrue. Il y aura une part de l’USSE qui gardera aussi les cages du GSMHGUC. Avec Yvan Clot, Maxime Aicardi et Oscar Demiot, la cage martinéro-grenobloise sera bien protégée…