#Athletisme Julien Rancon (EAG38) : « L’objectif c’est le podium par équipes »

Licencié de l’Entente Athlétique Grenoble, Julien Rancon s’apprête à partir pour Skopje en Macédoine pour y disputer les championnats d’Europe individuels et par équipes. La course aura lieu ce dimanche. L’an passé, l’équipe de France avait remporté le titre. Alors, objectif doublé ? Réponse avec le coureur de l’EAG.

Comment vous sentez-vous à l’approche des championnats d’Europe ? 

La préparation s’est très bien passée. J’ai pu faire un stage de préparation, la semaine dernière, avec l’équipe de France dans le Puy de Dome. On a eu de bonnes conditions, on a pu faire de bonnes séances donc cela se présente plutôt bien.

L’objectif c’est de conserver le titre acquis l’an dernier ?

Oui, l’objectif c’est de le défendre le plus possible, mais il faut être aussi lucide. On a réussi à décrocher le titre une seule fois en 15 ans donc la probabilité de le gagner deux fois de suite est tout de même limitée, surtout quand on connaît le potentiel des équipes adverses. Mais oui, l’objectif c’est au moins le podium par équipes.

D’autant plus que le groupe n’a pas beaucoup changé (un remplacement).

Non notre groupe n’a pas beaucoup changé mais ceux des adversaires si. Par exemple, les Italiens se sont beaucoup renforcés. De plus, ce n’est pas le même profil que l’an passé. L’année dernière c’était une montée sèche, cette année c’est montée/descente et cela nous est peut-être un peu moins favorable.

Concernant le parcours, vous le connaissez déjà ? Vous l’avez repéré ?

Nous ne l’avons pas repéré, nous avons uniquement les informations que nous a transmis l’organisation. On aura l’occasion de le repérer avant la course. C’est vrai qu’on a peu d’informations car c’est un pays qui n’a jamais accueilli de championnats de course de montagne. On a le profil, mais on ne connaît pas la technicité.

Toutes les catégories confondues, il y a 3 licenciés de l’Entente Athlétique Grenoble 38 sélectionnés pour les championnats d’Europe, c’est plutôt le signe que le club se porte bien.

Oui effectivement. Surtout que les deux autres sélectionnés sont plus jeunes. Elise Poncet connaît sa première sélection en senior feminine et Adrien Grataloup, qui n’était pas passé loin les années précédentes, a réussi à être sélectionné chez les juniors. On peut dire que sur les 10 dernières années l’EAG est en bonne santé pour la course en montagne. On a au moins un sélectionné par année. On a une sacrée dynamique. Malgré le fait que les championnats de France étaient éloignés de Grenoble car ils avaient lieu dans les Pyrénéennes, on a rarement eu une aussi grosse délégation puisque nous étions une trentaine. Donc oui, la course de montagne se porte bien à l’EAG.

Comment présenteriez-vous la course de montagne aux personnes qui ne connaissent pas la discipline ?

C’est une discipline historique qui existait avant le trail. C’était alors le seul moyen de faire des courses en montagne. C’est entre le cross et le trail. Il y a plus de dénivelés qu’en cross mais les dénivelés restent raisonnables et le parcours pas trop technique. Les distances ne sont pas démesurées car les courses font généralement autour de 12km.