#VBR Sherley Lanimarac débarque au VB Romans

Sherley Lanimarac, ancienne joueuse de Neuville (Nationale 2), débutera la saison prochaine en Elite Féminine sous le maillot Romanais. La Guadeloupéenne de 24 ans posera ses valises dans la Drôme après trois ans en troisième division française (une année à Caen et deux à Neuville), pour tenter de s’imposer dans cet effectif en perpétuel mouvement depuis l’arrivée du nouveau coach, Maximilien de Parmentier. Coach qui l’avait d’ailleurs déjà contacté quand il était à Levallois pour la faire venir. Une consécration pour la jeune centrale qui a commencé le Volley en 2011 et qui se montre de plus en plus indispensable dans le paysage du volley-ball féminin. Malgré sa jeune carrière, Lanimarac a déjà connu le volley-ball international avec la sélection guadeloupéenne et mettra son expérience au profit du club Romanais.

Sherley Lanimarac a réagi a son transfert :
 « Maximilen m’a contacté initialement pour m’intégrer au sein de son collectif de Nationale 2 à Levallois. Puis comme les choses se sont faites finalement rapidement pour lui à Romans, il m’a de suite proposé de le suivre dans ce nouveau projet. J’avoue qu’un club comme Levallois m’aurait servi de tremplin avant d’accéder directement à un club de DEF. Après mûre réflexion, et vu le projet du club de monter un collectif avec de jeunes joueuses françaises, c’était une belle opportunité que je me devais de saisir. On se connaît encore peu avec Maximilien au final pour l’instant mais j’ai l’impression qu’il croit en mon potentiel. C’est maintenant à moi de me donner à fond cette saison afin d’honorer cette confiance et voir de quoi je suis capable à un tel niveau ! »

Le mot du coach :
Maximilien de Parmentier : « Sherley est un centrale dynamique avec un très bon franchissement au bloc. Malgré son mètre 78, elle compense par des qualités physiques au-dessus de la moyenne. On se connaît peu mais j’ai vraiment la sensation de miser sur une joueuse qui a la gnaque, qui a soif de progresser et qui va surprendre pas mal de monde j’en suis certain ! »