#LeMans24 Olivier Panis : « Nous mettons tout en place pour monter sur le podium en LMP2 »

Olivier Panis, team-principal de Panis-Barthez Compétiton, évoque dans cette interview sa troisième participation aux 24h du Mans. Il présente ses objectifs, son équipe de pilote et ses ambitions avant de s’élancer le 16 juin prochain. La jeune équipe Panis-Barthez (créée en 2016) prendra le départ pour la troisième fois en trois ans au Mans. Avec un line-up composé de Will Stevens, pilote F1 en 2014-2015 chez Catheram puis Marussia, Timothé Buret, sacré du prix Jean Rondeau récompensant le meilleur espoir de l’endurance après sa première participation aux 24h du Mans en 2016, et Julien Canal, double champion du monde LMP2 (2015; 2017), la team Panis-Barthez Compétition tentera de faire mieux que les deux dernières éditions. 

Olivier Panis, comment abordez-vous cette 3ème participation aux 24 Heures du Mans et quel est l’objectif visé par votre écurie ?

« Nous avons un line-up dont je suis particulièrement fier : avec Will Stevens, Timothé Buret et Julien Canal nous combinons l’expérience avec la motivation. Lors de la journée de test dimanche dernier, nous avons mis en place un vrai plan de travail. Nous découvrions le nouveau « kit le Mans » de Ligier et devions récupérer un maximum de données pour préparer la course et transmettre nos informations à Michelin afin que leur équipe puisse s’adapter à cet actuel kit aérodynamique. Les 3 pilotes ont parfaitement joué le jeu en mettant de côté la performance pure et je les remercie de leur investissement.
Notre objectif cette année est clair : pour la pérennité du team, nous devons avoir des résultats cette saison et pour les 24 Heures du Mans, nous mettons tout en place pour monter sur le podium en LMP2. Au vu de la qualité de l’équipe technique de Simon et Sarah Abadie, du niveau des pilotes, mes associés et moi sommes motivés comme jamais car nous savons que notre avenir en dépend. »

Quel regard portez-vous sur chacun des pilotes ?

« C’est une grande chance pour nous d’avoir Will Stevens à nos côtés. C’est un pilote extrêmement expérimenté de par son parcours en Formule 1, de sa connaissance du Mans et de toutes les catégories, telle que le GT, dans lesquelles il s’affiche régulièrement au plus haut niveau. En plus de sa compétence et de sa grande capacité de travail, il amène de la sérénité et fédère dans l’écurie et ce, autant pour l’équipe technique que pour ses équipiers .

Julien Canal est un pilote que je connais depuis quelques années car, en plus de sa notoriété et de son sacré palmarès, nous nous sommes souvent croisés lors de Championnats en GT. Il m’impressionne dans sa capacité à gérer avec brio sa grande carrière de sportif de haut vol en parallèle de celle d’homme d’affaires. C’est un pilote très impliqué, appliqué, qui fait partager son expérience à toute l’équipe: il n’est pas Champion du Monde par hasard quand on voit sa vitesse et sa constance dans toutes sortes de configurations et conditions en piste.

Timothé Buret, c’est « l’enfant » du team, il a grandi en endurance depuis sa création et c’est une grande fierté d’avoir pu le garder en 2018. Il a montré une énorme progression au fil des saisons, il me bluffe lorsqu’il rentre en piste et fait partie aujourd’hui des jeunes pilotes les plus rapides en LMP2. Je sais qu’il se fait remarquer par les équipes concurrentes et quittera le nid à court terme. C’est LE pilote de l’avenir en endurance et c’est une grande satisfaction, à travers lui, d’avoir réussi notre mission de former des jeunes pour les amener au meilleur niveau.

Parallèlement, je suis très heureux de voir que les deux meilleurs temps signés en test dimanche le soient par Nathanaël Berthon et Paul-Loup Chatin, tous deux, pilotes des précédentes saisons au sein de l’écurie. Avec Fabien Barthez, c’est l’ADN de Panis-Barthez Compétition que nous souhaitions valoriser avec ces jeunes. »