#Triathlon Léo Bergère en bronze

La première étape des World Series de relais mixte de triathlon se déroulait à Nottingham, en Grande Bretagne.
Le relais Français, représenté par Cassandre Beaugrand, Pierre Le Corre, Mathilde Gautier et Léo Bergère, s’élançait pour le premier relais mixte international de la saison. Et quel relais ! Dans un parcours présentant 300 mètres de natation, 7 kilomètres de vélo et 1.5 kilomètre de course à pied, le Super-Sprint annonçait une course éprouvante et très disputée. La première à s’élancer côté Français était Cassandre Beaugrand. Sortie deuxième de l’eau derrière l’américaine Kristen Kasper, les deux femmes roulaient ensemble en tête de course avec une légère avance sur le groupe des poursuivants. Sur la course à pied, Beaugrand démontrait tout l’étendu de son talent et transmettait le relais à Pierre Le Corre en première position avec 8 secondes d’avance sur les Etats-Unis. Parti en tête, l’athlète du Montpellier Triathlon Agglomération a tout donné pour transmettre le relais à la place à laquelle il avait débuté. En bouclant le parcours en 19 minutes et 38 secondes, Mathilde Gautier se retrouvait propulsée dans la course avec 16 secondes d’avance sur le deuxième. Un relais plus compliqué pour l’équipe de France qui voyait revenir les Etats-Unis dès la sortie de la natation. Tandis que Katie Zaferes, numéro deux mondiale, menait les USA vers la première place en partant seul en tête en vélo, l’Equipe de France se faisait rattraper par le groupe de poursuivant. Au quatrième relais, le jeune Isérois de 21 ans, Léo Bergère entamait la course en 6e position mais avec seulement 10 secondes de retard sur la 3e place. Bien que les Etats-Unis semblaient s’envoler vers la plus haute marche du podium et que les Britanniques avec Jonathan Brownlee paraissaient irrattrapables pour la deuxième place, la bataille pour la médaille de bronze donnait lieu à une lutte acharnée entre l’Australien Ryan Bailee, le Hollandais Jorik Van Egdom et le Français Léo Bergère. Les Pays-Bas, légèrement devancés dans le finale, Bailee et Bergère restaient au coude à coude jusqu’à la ligne d’arrivée. Un finish au sprint qui a vu l’Equipe de France s’imposait avec une seconde d’avance sur l’Australie et qui permet au surprenant quatuor de grimper sur la troisième marche du podium. Une troisième place qui permet de marquer un nombre de point important au vue de la qualification pour les JO de Tokyo en 2020, où la discipline fera sa première apparition olympique.

Une première manche extrêmement bien négociée pour cette équipe de jeunes triathlètes qui composent pour la première fois ensemble sur une compétition internationale de Relais Mixte. Une course prometteuse qui permet de rêver d’une qualification aux JO 2020. Pour cela, il faudra réitérer les performances de Nottingham sur la deuxième manche des ITU World Triathlon Series à Hambourg.