#Cyclisme Criterium : Quels enjeux pour la dernière étape ?

Après un prologue, deux sprints, un chrono par équipes et trois arrivées au sommet, il ne reste plus que 129 kilomètres à parcourir avant la fin du Critérium du Dauphiné. Une étape montagneuse à souhait avec une nouvelle arrivée au sommet du côté de Saint-Gervais. Mais, que reste-t-il à jouer sur cette dernière étape ? 

Classement général

2018-06-10-10_03_32-les-classements-officiels-du-criterium-du-dauphine-etape-6

À moins que le Gallois de la Sky connaisse une défaillance, le Criterium semble promis à Geraint Thomas. Le Britannique a construit son avance lors du chrono par équipes et n’a absolument pas laissé entrevoir de faiblesse lors des étapes de montagne. Avec 1 minute et 29 secondes d’avance et une équipe surpuissante, Thomas semble avoir course gagnée. Derrière, en revanche, on pourrait assister à un beau duel entre Yates, Martin et Bardet pour les places de 2 à 4. Les trois coureurs se tiennent en 1 minute au général et semblent avoir un niveau très proche en haute montagne. Néanmoins, Adam Yates a montré quelques signes de faiblesse à La Rosière ce samedi. Ainsi, le podium ne semble pas encore tout à fait figé.

Classement de la montagne

Là encore, sur le papier, il n’y a pas forcément énormément de suspense. Dario Cataldo, porteur du maillot à pois, possède 16 points d’avance sur Pello Bilbao (son coéquipier) et 28 points sur le Français Warren Barguil. Ainsi, même s’il reste 42 points à distribuer, la Astana devrait seulement avoir besoin de placer Cataldo ou Bilbao dans l’échappée pour s’assurer de remporter ce maillot. En revanche, si les deux coureurs de l’équipe kazakhe ne parviennent pas à prendre l’échappée, Barguil pourrait s’emparer de la tunique bleue à pois blancs.

Classement du meilleur jeune

Finalement, c’est peut-être sur ce maillot que le suspense est le plus présent. Actuellement, c’est le leader de la Movistar, Marc Soler, qui est porteur de la tunique blanche. Mais, l’Espagnol a montré des signes de faiblesse lors de l’ascension de La Rosière et Pierre Latour ne figure qu’à 9 secondes de lui. Le Drômois semble en mesure de récupérer cette tunique sur les pentes de Saint-Gervais, à condition que son équipe (AG2R La Mondiale) lui laisse carte blanche.

La victoire d’étape

Évidemment, il y a ce dernier enjeu. Une victoire d’étape dans une épreuve World Tour ce n’est pas à la portée de n’importe qui. Nul doute que de nombreux baroudeurs tenteront d’aller chercher cette dernière étape de l’épreuve Rhône-Alpine, mais, certaines équipes de premier plan n’ont pas encore remporté d’étape (AG2R La Mondiale notamment) et voudront certainement finir cette épreuve d’une semaine sur une bonne note.