GSMHGUC-Lanester: Clap de fin sur une saison exceptionnelle!

Samedi soir à Néruda, le GSMHGUC s’en ira clôturer son exercice 2017/2018, le plus abouti dans l’histoire du club. En effet, après avoir validé sa montée en Proligue à Amiens, et ce à quatre journées de la fin des PlayOffs, le club de handball martinéro-grenoblois vient de s’offrir le titre de champion de N1. Un trophée décroché après une belle victoire contre Angers. Les protégés du président Chabannes, «comblé», chercheront à finir en beauté en disposant des bretons de Lanester. Pour que la fête soit encore plus belle!

A l’orgueil! 
Il y a quinze jours en arrière, la dernière sortie des isérois à Pablo Néruda avait tourné au vinaigre. Gonfreville venait d’infliger sa première et seule défaite des PO aux Rouge et Blanc (24-28). Le relâchement post montée était compréhensible, une prestation «lamentable» dixit l’arrière gauche du GSMHGUC, Yannis Jourdan. La première période face à Angers n’était pas faîte pour rassurer les supporters dauphinois (7-9). Le club isérois était dans la droite lignée de son revers face à Gonfreville, Alors certes, la défense faisait le job, mais l’attaque dauphinoise était en panne, «rendant des ballons trop facilement et manquant de réalisme offensif» de l’aveu même de l’entraîneur dauphinos. Sans compter que le GSMHGUC se cassera les dents sur un Julien Salmon, portier angevin, pour le moins inspiré. Le discours d’Aziz Benkahla à la pause pour «recadrer les choses et revenir aux bases du jeu» aura porté ses fruits. Les martinéro-grenoblois font preuve de beaucoup plus de détermination. L’attaque retrouve de l’allant et de la précision, mais la formation angevine continue à faire de la résistance. Tout se décante finalement dans les dernières minutes, quand Yvan Clot fait étal de son talent. Victoire 22-19, dans la douleur. La joie qui suivra n’en sera que plus belle. Le GSMHGUC s’adjuge le titre de champion de N1, le premier de son histoire. Yannis Jourdan, la voix tremblante, avait du mal à cacher son émotion sitôt donné le coup de sifflet final: «On ne voulait pas d’une nouvelle défaite à domicile. Cette victoire est une des plus intenses et des plus belles de la saison. Ce titre, on le voulait tellement que rien ne pouvait nous arriver ce soir. Il récompense un travail long de trois ans.» Aziz Benkahla apprécie forcément ce trophée qui conclut un investissement total du groupe: «Ce titre est amplement mérité. C’est le fruit des efforts continus de chacun. Les joueurs sont toujours à fond avec des ressources mentales exceptionnelles.»

Résultats de la treizième journée des PO
GSMHGUC 22-19 Angers
Lanester 29-27 Villeurbanne
Strasbourg 26-27 Gonfreville
Valence 30-29 Amiens

Strasbourg, qui accompagnera le GSMHGUC en Proligue, s’est lui aussi incliné sur son parquet face à la belle formation de Gonfreville, l’équipe surprise de ce championnat. A noter que les deux formations promues étaient dans la même poule lors de la saison régulière, une poule 3 relevée au possible.

Classement après la treizième journée

ÉQUIPES

Pts

J

G

Nuls

P

Buts +

Buts –

Diff

1

GRENOBLE SMH/GUC

35

13

11

0

2

345

314

31

2

GONFREVILLE HANDBALL

32

13

9

1

3

364

342

22

3

E. STRASBOURG SCHILTIGHEIM ALSACE HANDBALL

31

13

8

2

3

373

361

12

4

ANGERS NOYANT HBC

30

13

8

1

4

346

341

5

5

VALENCE HANDBALL

25

13

6

0

7

355

358

-3

6

LANESTER HB

19

13

2

2

9

344

372

-28

7

AMIENS PICARDIE HANDBALL

18

13

2

1

10

327

343

-16

8

VILLEURBANNE HANDBALL ASSOCIATION

18

13

2

1

10

359

382

-23

Le GSMHGUC, même en cas de revers, est assuré d’être champion. Simplement, une défaite pour finir la saison, n’est pas à l’ordre du jour. Bien au contraire!

Programme de la quatorzième et dernière journée des PlayOffs
GSMHGUC-Lanester
Villeurbanne-Strasbourg
Angers-Amiens
Gonfreville-Valence

Une fin en fanfare!
Samedi soir à Néruda, le GSMHGUC convie tous ses supporters à venir fêter cette saison exceptionnelle. Avant cela, il y a un match à jouer face à Lanester, formation de bas de tableau. La tâche ne devrait pas être trop compliquée. A condition de prendre cette équipe au sérieux, comme toujours! Yannis Jourdan espère qu’avec ses coéquipiers ils «finiront le travail». L’entraîneur isérois aimerait surtout que «les joueurs prennent beaucoup de plaisir et offrent une belle victoire à nos supporters.»
Il est évident qu’une défaite, même anecdotique, gâcherait un peu la fête. Et puis, cette cuvée 2017-2018 est aussi celle de tous les records: le GSMHGUC n’aura perdu que trois fois en saison régulière, contre Strasbourg, Belfort et Gonfreville, plus une défaite anecdotique en coupe de France face au champion d’Europe Montpellier. Seulement trois défaites en vingt-cinq journées de championnat… «C’est beau» balbutie Aziz Benkahla qui poursuit: «Cela ressemble à la saison parfaite. Ce qu’ils ont produit est magnifique, exceptionnel. Si on nous avait présenté ce bilan en début de saison, on aurait tous signé de suite.» Et comment!
Une dernière journée qui verra des représentants de la Fédération Française de Handball «ou Miss France» plaisante Aziz Benkahla, remettre le trophée de champion de N1 au Capitaine Samy Bendjaballah et ses partenaires. Un protocole officiel et des médailles individuelles histoire de saluer les champions et graver à jamais ce titre dans «la pierre».

Deux adieux à Néruda!
La réception de Lanester sera aussi teintée de nostalgie. Deux anciens de la maison rouge et blanche iront défendre d’autres couleurs lors du futur exercice. Ivan Lazic, au club depuis trois ans, et Lucas Limouzin, martinéro-grenoblois depuis deux saisons, partent vers de nouvelles aventures. L’excellent demi-centre Serbe s’est engagé avec Villeurbanne (N1) tandis que l’arrière droit bondissant, Lucas Limouzin, s’en va rejoindre Annecy, promu en N1, après une saison très aboutie. Son bras gauche surpuissant fera défaut au GSMHGUC. Les deux futurs ex, acteurs de premier plan de cette montée, chercheront à rendre une belle copie pour leur dernière à Néruda.

Toutes les bonnes choses ont une fin. Cette saison exceptionnelle du GSMHGUC ne peut se finir que sur une bonne note. Ensuite, il sera temps de goûter à des vacances bien méritées. Samedi soir, Néruda va vibrer d’émotions. Les yeux du GSMHGUC version 2017-2018 vont briller une dernière fois, de nostalgie… mais surtout de joie. Les étoiles de la prestigieuse Proligue dans toutes les têtes!

GSMHGUC-Lanester, Samedi 02 juin, 20h30, Gymnase Pablo Néruda, Saint-Martin-d’Hères