#Rugby #Fed1 Lucas Chouvet (VRDR) : « J’espère grappiller du temps de jeu à Oyonnax »

Le numéro 10 du Valence-Romans Drôme Rugby, interviewé par LSD, revient sur sa saison. Il nous parle de son passage en Fédérale 1, de son avenir à Oyonnax, ses objectifs et sa coupe de cheveux. 

Lucas, cette année tu étais prêté au VRDR par Oyonnax, peux-tu revenir sur ta belle saison à Valence-Romans pour LSD ?
C’était une belle saison car on ne savait pas trop où on en était en début de saison après une saison passée compliquée pour le club… Après une bonne préparation estivale, on a senti que tout le groupe était concerné et qu’on pouvait créer la surprise dans ce championnat relevé.

Après être passé par des clubs comme le Racing 92, le LOU ou Oyonnax, pourquoi être venu au VRDR, en Fédérale 1 ? Est-ce que ça te permet de repartir plus bas pour grimper les échelons petit à petit ?
Etant jeune, j’avais besoin de temps de jeu pour continuer à progresser, j’avais deux solutions : rester à Oyonnax et jouer en espoirs et avec la possibilité de jouer éventuellement quelques matchs en Top14, ou alors venir ici au VRDR avec un vrai projet, et une vraie possibilité de pouvoir jouer tous les week-ends. Je n’ai pas eu honte de venir à ce niveau et surtout bien pour des jeunes joueurs d’évoluer dans ce championnat qui est beaucoup plus formateur que celui espoirs qui est sans réels enjeux. Je dirais plutôt lancer que relancer car auparavant je n’avais jamais eu réellement l’occasion d’être le leader d’une équipe, cette expérience était vraiment enrichissante et nécessaire avant de repartir à Oyonnax.

VRDR Chouvet

Le FCG a battu ton club, l’US Oyonnax, lors de l’Access match Top14, quel est ton sentiment par rapport à cette défaite ?
C’est tout à fait mérité au vu de la physionomie du match. Grenoble a été meilleur dans tous les secteurs du jeu… bravo à eux! Après pour ma part, je suis assez déçu pour le club d’Oyonnax qui avait fait le nécessaire l’année dernière afin de remonter dans l’élite, puis cette deuxième partie de saison où ils ont su jouer les troubles fêtes avec une belle remontée. Cela n’a malheureusement pas suffi… Maintenant place à la ProD2 qui est un championnat beaucoup plus fermé et rude que le Top14 !

Le VRDR t’a formé étant plus jeune. Est-ce que cela t’as permis de te sentir tout de suite à l’aise dans cette effectif, comme si tu étais chez toi ?
Oui j’ai évolué plus jeune a l’USRP qui reste un club de cœur. Après disons que je connaissais l’environnement du club car je suis de la région, donc le centre d’entrainement. Les ville de Romans et de Valence me sont familières… mais l’essentiel était le groupe. Je ne le connaissais pas mis à part quelques joueurs dont Nicolas Faure, mais très rapidement lors de la préparation estivale j’ai été très bien accueilli. L’ensemble de l’équipe vivait bien. Avec quelques joueurs de l’équipe, on se rejoignait les soirs pour regarder les matchs ensemble, notamment pour suivre la belle épopée marseillaise (rires).

VRDR Lucas Chouvet

Tu as retrouvé le plaisir de jouer avec de nombreux matchs titulaires notamment à côte de Nicolas Faure. Cette année t’a relancé et t’a permis de prendre confiance ?
C’était vraiment génial de retrouver mon acolyte Nicolas Faure même si c’est un « petit corps fragile » qui a subi pas mal de blessures embêtantes cette année. C’est toujours un plaisir d’avoir la chance de jouer avec son meilleur ami! Concernant mon cas, je dirais plutôt « lancé » et également prendre vraiment confiance en moi, je savais que j’avais le niveau mais le mieux c’est de le montrer sur le terrain. J’espère désormais avoir la chance de grappiller du temps de jeu à Oyonnax dès l’année prochaine.

Tu estimes ta saison réussie ici ?
La saison aurait réellement été réussie si nous avions pu rentrer dans les 5 comme nous nous étions fixés au début de saison. Néanmoins, malgré des soucis extra-sportifs à partir de janvier nous avons su garder le cap tant bien que mal. Je suis très content d’avoir pu participer à cette histoire cette année avec une belle bande de copains, je reviendrai les voir l’année prochaine autour d’un Perrier…

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?
Je souhaite déjà avoir un maximum de temps de jeu avec Oyonnax, et de continuer à suivre de front les études et le sport.

Maintenant c’est les vacances pour toi, des choses de prévues ? Un brushing peut-être ?
En effet j’ai quelques séjours prévus à droite à gauche pour voir les copains. Pour la coupe, j’ai coupé un peu en fin d’année et j’ai rapidement vu les regards féminins pleins d’amours… donc j’évite de trop sortir pour ne pas faire de l’ombre à mes potes, notamment Malo Marzin ou DJ Souquet (rires)