GF38-FBBP01 : Opération rachat !

Face à Sannois, la fête a tourné court. Les Grenoblois, pris dans l’engagement, ont laissé filé la montée directe en L2, une ascension qui leur était promise. L’Entente Sannois Saint-Gratien, condamnée à gagner pour se sauver, a joué le match qu’il fallait, pas Grenoble. Passons sur les événements de fin de match qui noircissent de trop le tableau. Une défaite donc qui arrive au mauvais moment, mais un revers qui ne doit pas tout remettre en cause. Le GF38 a encore son destin entre les pieds. L’occasion lui est offerte de se racheter face au Football Bourg-en-Bresse Peronnas 01, dix-huitième de L2. Grenoble, sans ses supporters, n’est plus favori. Alors, joue-là comme Sannois !

Encore un duel décisif entre Isérois et pensionnaires de l’Ain. Le premier, c’était à l’occasion du match de barrage entre le FCG et l’US Oyonnax. Une rencontre qui a tourné largement en faveur des Grenoblois. Le rugby a montré la voie à suivre… Au GF38 de tracer lui aussi sa route, une route sinueuse sur laquelle s’est rajoutée deux nouveaux cols, l’unique accès désormais vers la L2.

Résultats de la trente-quatrième journée
GF38 2-3 Entente SSG
Béziers 4-1 Les Herbiers
Laval 1-1 Concarneau
Marseille Consolat 3-1 Dunkerque
Rodez (exempt)
Avranches 1-0 Boulogne
Cholet 1-1 Créteil
Lyon Duchère 1-0 Chambly
Pau 1-1 Red Star

La vie n’est pas un long fleuve tranquille !
Les feux d’artifice étaient dans leurs rampes de lancement, le podium de la fête avancé, les t-shirts estampillés L2 déballés et le champagne au frais. Grenoble était fin prêt pour fêter ça, fort de son expérience de la saison passée et de son match d’accession victorieux face au Puy. Il n’y avait plus qu’à… La fête a viré au cauchemar. Le champagne n’est pas perdu. Pour les feux d’artifice, il faudra repasser. En effet, si Grenoble monte, l’officialisation se fera à l’extérieur. «Cela n’en sera que plus beau !» clame Olivier Guégan. Peut-être, en tout cas, les supporters s’en seraient bien passés. Certainement que les joueurs aussi, usés par ce championnat marathon. Idem pour l’équipe dirigeante qui va perdre quinze jours dans la préparation de la nouvelle saison, quinze jours qui comptent à l’heure de conserver et ou renforcer son effectif pour la L2… ou le National!

Le chant des sirènes…
Une mélodie pernicieuse qui a fait miroiter la L2 aux Grenoblois avant de les repousser au large. Il faut dire qu’il n’y avait pas beaucoup de monde pour miser sur ce scénario catastrophique, excepté Mathieu Chabert, entraîneur de Béziers, qui l’avait prédit au soir de sa défaite au SDA. Alors, à force de se l’entendre dire, Grenoble s’est vu trop tôt au pays des Domino’s. Une tendance confirmée encore plus quand l’omniprésent Florian Sotoca venait d’ouvrir la marque. Le dixième orteil en L2 ? Non, le début de la fin.
«Nous avons fait le plus dur en ouvrant le score, mais ce but, au lieu de nous libérer, nous a tétanisé» regrette le coach grenoblois. Grenoble n’y était pas. Olivier Guégan estime pour sa part que c’est «surtout la gestion des émotions qui a posé problème, sans oublier des erreurs individuelles sur chacun des buts.» L’entraîneur grenoblois développe : «L’équipe est jeune et a mal appréhendé l’événement. J’ai revu deux fois la rencontre. Deux glissades et une hésitation nous coûtent le match. Malgré tout, nous avons plusieurs opportunités pour revenir à égalité. Au delà de ça, j’ai trouvé que les gars manquaient de gaz et de jus.» Et l’entraîneur grenoblois de vouloir tourner la page : «Cela fera partie de notre saison. C’est dommage mais c’est comme ça.»
Vincent Bordot, le coach de l’Entente, estimait après son sauvetage réussi en N1, que son équipe avait montré «plus d’engagement que la formation alpine», et il en dédouanerait presque le GF38 : «C’est logique quand on joue son maintien.» L’instinct de survie serait donc plus fort ? Le carton de Béziers face aux Herbiers semble néanmoins prouver le contraire.

Classement final N1

PI

EQUIPE

PTS

JO

G

N

P

F

Bp

Bc

Dif

1

RED STAR FC

56

32

15

11

6

0

41

25

0

16

2

AS BEZIERS

52

32

13

13

6

0

41

29

0

12

3

GRENOBLE FOOT 38

51

32

13

12

7

0

33

23

0

10

4

RODEZ AVEYRON F

45

32

12

9

11

0

33

33

0

0

5

US AVRANCHES MSM

43

32

11

10

11

0

39

42

0

-3

6

LYON DUCHERE AS

42

32

10

12

10

0

30

33

0

-3

7

BOULOGNE USCO

42

32

10

13

9

0

36

34

1

2

8

STADE LAVALLOIS

42

32

10

12

10

0

37

36

0

1

9

USL DUNKERQUE

41

32

11

11

10

0

39

39

3

0

10

PAU FC

40

32

9

13

10

0

43

37

0

6

11

ENTENTE SSG

40

32

8

16

8

0

41

46

0

-5

12

CHAMBLY FC

40

32

10

10

12

0

36

32

0

4

13

US CONCARNEAU

40

32

9

13

10

0

38

38

0

0

14

SO CHOLET

39

32

10

9

13

0

49

53

0

-4

15

LES HERBIERS VENDEE

39

32

9

12

11

0

37

45

0

-8

16

MARSEILLE CONSOLAT G

37

32

9

10

13

0

37

46

0

-9

17

USCL

26

32

6

8

18

0

29

48

0

-19

Classement final L2

PI

EQUIPE

PTS

JO

G

N

P

F

Bp

Bc

Dif

1

STADE DE REIMS

88

38

28

4

6

0

74

24

0

50

2

NÎMES OLYMPIQUE

73

38

22

7

9

0

75

37

0

38

3

AC AJACCIO

68

38

20

8

10

0

62

43

0

19

4

LE HAVRE AC

66

38

19

9

10

0

53

34

0

19

5

STADE BRESTOIS 29

65

38

18

11

9

0

58

43

0

15

6

CLERMONT FOOT 63

63

38

17

12

9

0

54

36

0

18

7

FC LORIENT

62

38

18

8

12

0

61

46

0

15

8

PARIS FC

61

38

16

13

9

0

46

36

0

10

9

CHATEAUROUX BERRI.

60

38

17

9

12

0

50

50

0

0

10

SOCHAUX MONTBELIARD

53

38

15

8

15

0

51

62

0

-11

11

AJ AUXERRE

47

38

13

8

17

0

51

55

0

-4

12

ORLEANS US

46

38

12

10

16

0

52

61

0

-9

13

VALENCIENNES FC

45

38

12

9

17

0

50

64

0

-14

14

RC LENS

43

38

11

10

17

0

48

49

0

-1

15

CHAMOIS NIORTAIS

42

38

11

9

18

0

47

60

0

-13

16

GFC. AJACCIO

41

38

11

8

19

0

35

60

0

-25

17

AS NANCY LORRAINE

38

38

9

11

18

0

39

54

0

-15

18

F. BOURG EN BRESSE P

36

38

10

6

22

0

50

87

0

-37

19

QUEVILLY ROUEN METRO

33

38

9

6

23

0

45

66

0

-21

20

TOURS FC

23

38

5

8

25

0

34

68

0

-34

Remobilisation générale !
Après la soirée noire de vendredi dernier, les joueurs grenoblois avaient droit à quatre jours de repos pour penser et passer à autre choses. On a posé à Olivier Guégan la question de l’état mental de ses troupes mercredi matin, jour de reprise : «La frustration d’avoir raté une belle opportunité est présente mais les gars ont la rage, ils sont revanchards.» Un entraînement qui a débuté par «un discours très mobilisateur» dixit le coach grenoblois qui nous en décrit les grandes lignes : «Nous sommes déçus mais nous avons la chance que tout ne s’arrête pas brutalement. Nous avons deux matches pour nous rattraper et atteindre notre objectif pour valider notre saison cohérente malgré tout. Savoir se relever après une défaite est aussi la marque des grandes équipes.» On va savoir si Grenoble est un grand et si le GF mérite d’y aller!
Une seule fois cette saison, en mars, le GF a enchaîné deux revers (0-1 à Avranches et 1-2 à domicile face à Lyon Duchère) sinon, Grenoble a toujours su réagir après un échec. Puisse cette rencontre confirmer la tendance…

Bourg, le match d’après !
Ils sont quelques spectateurs, frustrés par cette défaite, à avoir répondu aux provocations aussi bêtes qu’inutiles de joueurs franciliens. Bilan, cette réception décisive se jouera à huis clos. «Quelques personnes pénalisent tout un club mais nous n’avons que ce que nous méritons» déclare fataliste Olivier Guégan. Oui et non, oui car un sursis planait au-dessus de la tête du club grenoblois et la règle est connue dans ces cas-là, et non car 15000 personnes trinquent pour une poignée. Et foncièrement c’est injuste!  Le coach alpin ne s’apitoie pas pour autant sur son sort : «On devra faire sans nos supporters mais cela ne changera pas notre façon de faire.» Et l’entraîneur grenoblois de se projeter sur l’acte 1 de cette double confrontation : «Il faudra sortir un gros match. Nous devrons mettre énormément d’engagement et faire preuve d’une grande discipline. A nous de faire en sorte que ce premier match ne nous handicape pas pour le retour.» Comprenez en filigrane qu’il est essentiel que le GF38 retrouve sa solidité défensive. En effet, le règlement Coupe d’Europe s’applique pour cette double confrontation. En cas d’égalité, le but à l’extérieur vaudra double. Bourg-en-Bresse ne doit donc pas trouver le chemin des filets. Cela tombe mal, les burgiens ont une attaque performante, la onzième de L2 avec 50 buts inscrits en 38 journées, soit 1,3 buts par match. A surveiller donc Adama Sarr, Yanis Merdji, Julien Bègue et Yoann Court, les meilleurs buteurs de l’équipe qui totalisent 29 buts à eux quatre (10, 9, 6 et 4 buts). Heureusement, Harouna Abou Demba a vu ses sept matchs de suspension réduits à cinq. Sa vitesse et sa puissance ne seront pas de trop pour contenir les offensives des joueurs burgiens. A l’opposé, la défense est le (gros) point faible de cette formation. L’équipe de l’Ain est dernière de la classe dans ce domaine avec 87 buts encaissés. Lors des quatre dernières journées, la défense burgienne s’en est allée seize fois chercher la balle au fond de ses filets contre seulement cinq buts marqués, à savoir trois défaites et une victoire. Cette formation est aussi imprévisible, capable de s’incliner chez elle 6-0 face à Lens et de l’emporter 1-0 chez ces mêmes nordistes par exemple.
Enfin, cette confrontation sera l’occasion de retrouvailles entre joueurs des deux équipes. Grenoble recroisera peut-être Fabien Tchenkoua, tandis que Lakdar Boussaha retrouvera pour l´occasion ses partenaires du début de saison.

Le GF38 s’est loupé. Il peut se rattraper. Il y a 10 ans, sous l’ère Index, Grenoble rêvait d’Europe. La coupe d’Europe du GF38, c’est maintenant! Et même si le stade sonnera creux, Grenoble et les RK… toujours derrière toi.
«Ce sera encore plus beau» a dit Olivier Guégan. Et si c’était vrai ?

Grenoble Foot 38-Football Bourg en Bresse Péronnas 01, Mardi 22 mai, 20h45, Stade Des Alpes, Grenoble