Maximilien de Parmentier (VB Romans) :  » Le VB Romans peut servir de tremplin pour des jeunes joueuses à fort potentiel »

Depuis quelques jours, le VB Romans a officialisé le successeur de Iryna Nunge au poste d’entraîneur de l’équipe Elite. Maximilien de Parmentier, jeune coach de 31 ans, a été choisi et s’est confié à #LSD sur ce choix, sur son parcours et sur son objectif de formation au club.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours dans le volley avant d’arriver à Romans ?
 J’ai débuté en tant qu’entraîneur du côté de Harnes dans le nord de la France. J’étais l’entraîneur des M20 avec lesquelles j’ai fait deux phases finales de Coupe de France. J’ai ensuite rejoint le Hainaut Volley, mon premier club où j’étais en charge de l’équipe réserve. Malheureusement, au bout d’un an, malgré les bons résultats sportifs, le club a été liquidé judiciairement. Le secteur amateur avait été maintenu, j’ai donc eu la chance que mon poste soit gardé. J’ai réussi à remonter le club en Nationale 3 mais restructurer le club prend du temps. J’avais des opportunités et j’ai ensuite signé à Levallois où j’ai réussi à terminer à la seconde place en Nationale 2. 

Comment se sont passés les contacts avec le VB Romans ?
Les premiers contacts ont été établis début mai. Le club de Levallois ne voulant pas monter, je souhaitais un nouveau projet. C’est le directeur sportif du club qui m’a contacté et qui m’a parlé du projet. Celui-ci est intéressant car il souhaite faire travailler les jeunes à fort potentiel et veut mettre plusieurs françaises sur le terrain. Le club souhaitait avoir une image de formation, même dans son équipe Elite. Pour moi, le VB Romans peut servir de tremplin pour des jeunes joueuses à fort potentiel.

Connaissiez-vous le club de Romans avant les premiers contacts ?
 Je connaissais ce club de nom tout comme la coach. Je ne m’y étais pas forcément intéressé vu que c’est loin de mon secteur géographique de base. Je n’avais également pas postulé les saisons précédentes car je savais que la coach était là depuis de nombreuses années. J’ai été très agréablement surpris par ce projet, le feeling est vraiment bien passé avec les dirigeants. Le cadre de vie est également agréable pour moi qui suit un provincal.

Combien de recrues sont attendues pour la saison prochaine ?
On a officialisé notre première recrue cette semaine avec l’arrivée de Victoire NAMA ATANGANA, 18 ans, en provenance de l’IFVB de Toulouse qui fait partie de la génération 2024. Je l’a connaissais depuis très jeune, j’ai eu l’info qu’elle devait encore faire une année en France avant de rejoindre les USA. Etant toujours en contact avec elle, j’ai donc décidé de l’a faire venir pour finir son cursus français. C’est une bonne nouvelle pour nous car en équipe de France, les filles parlent de leur club et si donc tout se passe bien, d’autres jeunes filles pourraient faire le choix de rejoindre Romans l’an prochain.

Quels sont les objectifs pour l’an prochain ? Le maintien en premier lieu ?
 L’objectif global sera le maintien et pérenniser ce club à ce niveau. Après, pour obtenir ce maintien, il faudra jouer toutes les rencontres pour les gagner. Nous ne devrons pas viser seulement les rencontres contre des prétendants à ce maintien. Nous aurons une équipe de jeunes, qui ne se posera pas de questions et je pense qu’on sera capable d’embêter toutes les équipes de notre poule. Il faudra après six journées, réafiner nos objectifs et surtout attendre la réforme du championnat pour vraiment annoncer nos objectifs.