Amazones FCG-Lons RF : Le titre sinon rien !

Les années se suivent et se ressemblent… Comme la saison passée, après un quart de finale compliqué face à Tarbes, les Amazones ont récité leur rugby en demie. Le FCG a terrassé l’Ovalie Caennaise 27-00. Grenoble retrouve en finale sa victime de la demie en 2017, Lons. «Les Amazones sont les meilleures» dit l’hymne des Dauphinoises. Il faudra le montrer une dernière fois contre les Béarnaises. La bande à Gallin l’a déjà fait une fois, la performance demande un rappel.

Grenoble-Caen. Et de trois !
Cette troisième confrontation de la saison face à l’Ovalie Caennaise n’a pas dérogé à la règle, Grenoble s’est imposée. Et pourtant, ce match sans filet ressemblait au match piège, mais les Amazones connaissaient la recette par cœur face aux Normandes. Emmanuel Pellorce a apprécié cette rencontre face à une formation joueuse : «Il faut être deux pour faire un joli match. C’était une rencontre agréable grâce aussi à belle équipe caennaise qui n’a jamais refusé le jeu.» Et l’entraîneur isérois de revenir sur ce beau succès : «Nous avons livré une prestation aboutie. Les filles ont mis les ingrédients nécessaires pour se rendre la partie facile. Elles ont su se servir de ce quart de finale compliqué face à Tarbes pour rebondir. Là ou elles s’étaient un peu trompées, elles ont corrigé leurs erreurs et ont su se remobiliser.» Cette victoire compliquée contre Tarbes aura donc fait le plus grand bien.

Résultats des demi-finales
Amazones FCG 27-00 Caen
Villelongue 00- 13 Lons
Les leaders des poules 1 et 2 ont tapé du poing sur la table et resserré leur défense. Caen et Villelongue n’auront pas réussi à trouver l’ouverture. L’attaque grenobloise, à la fête en demie, devra trouver la faille dans une défense pyrénéenne très très compacte…

Les quatre premiers de la poule 1 à l’issue de la saison régulière

Equipes pts J G N P + Dif E+ E- PP Pun BO BD CB
1

Grenoble

65 14 14 0 0 543 63 480 73 10     9 0 37
2

Stade Français

49 14 10 0 4 415 159 256 70 21 7 2 21
3

Caen

44 14 9 0 5 323 162 161 49 25 6 2 16
4

Rouen

37 14 7 0 7 320 225 95 48 33 5 4 9

Les quatre premiers de la poule 2 à l’issue de la saison régulière

Equipes pts J G N P + Dif E+ E- PP Pun BO BD CB
1

Lons

65 14 13 1 0 479 57 422 76 8     10 0 36
2

Bordeaux

56 14 12 0 2 451 165 286 71 27 7 1 28
3

Villelongue

33 14 8 1 5 238 222 16 36 36 2 2 10
4

Tarbes

28 14 6 0 8 196 255 -59 26 42 1 3 0

Égalité parfaite entre les deux équipes. Là où Grenoble a tout gagné, Lons a concédé un nul mais a obtenu un bonus offensif de plus. 65 points au compteur des deux formations donc, loin devant les seconds. «La logique est respectée, ce sera une belle finale» prédit l’entraîneur isérois. Deux équipes qui mériteraient chacune de l’emporter mais un titre ne se partage pas… Grenoble l’a appris à ses dépens la saison passée face à Bayonne. A ce propos, les démons de cette finale sont-ils toujours présents ? Emmanuel Pellorce s’y colle : «Nous n’avons que très peu parlé de cette défaite. Il faut retenir des erreurs du passé et garder le positif de cette rencontre face à Bayonne, car malgré tout il y avait des choses intéressantes. Nous devons nous servir de l’expérience d’avoir déjà vécu une finale

Lons RF, l’année d’après…
33-12, c’était le 23 avril 2017. Au stade des demi-finales du challenge Armelle Auclair, Grenoble avait donné la leçon aux béarnaises. «Oui mais ça c’était avant» coupe court Emmanuel Pellorce qui précise : «Nous avions joué une équipe affaiblie, Lise Arricastre, internationale, avait pris un rouge en quart par exemple, et les lonsoises se sont beaucoup renforcées à l’intersaison.»
La défense béarnaise est la meilleure du championnat avec seulement huit essais encaissés contre dix aux Amazones. Première aussi des deux poules confondues en terme d’essais marqués avec trois touchers en but de plus que les Grenobloises. Le coach du FCG sait parfaitement que la partie sera âpre : «Les béarnaises vont aussi se servir de la défaite de la saison passée pour rebondir.» Mais il n’oublie pas non plus que son équipe est la dernière à avoir battu Lons. L’heure de boucler la boucle est donc venue. «Cette victoire a le mérite de prouver que nous sommes capables de les vaincre.» Bis répétita maintenant !
Si Grenoble possède des internationales, Lons a des arguments dans ce domaine. Emmanuel Pellorce évoquait précédemment la pilier aux 55 sélections, Lise Arricastre. Sans oublier Patricia Carricaburu, marqueuse en demi-finale ou encore Caroline Ladagnous, arrière ou centre, formé à Lons et passée par l’AC Bobigny 93. Ces deux dernières ont disputé la Coupe du Monde l’été dernier et sont toutes deux jeunes retraitées du quinze de France. Des internationales qui apportent leur expérience du haut niveau à cette équipe béarnaise, une véritable valeur ajoutée.
Emmanuel Pellorce, la victoire face à une formation riches d’internationales n’en serait que plus belle ? «Effectivement, elle ne sera que plus belle...» Tout est dans la nuance.
Un effectif complet, une attaque conquérante, une défense compacte… La tâche des Amazones est grande. L’entraîneur grenoblois sait qu’il faudra «encore une fois, un mental à toute épreuve» pour enlever le bouclier.
Et le coach du FCG de conclure : «Les filles sont prêtes à en découdre. Elles doivent vivre cet événement sans surjouer. La pression inhérente à cette finale doit les transcender. A elles maintenant d’être au bon endroit au bon moment.» Oh que oui ! Ne pas jouer le match avant dans sa tête et avancer en rang serré, guidées par les vertus qui font la force de ce groupe… Un cœur d’Amazone !
Changement de formule oblige, Grenoble sera promue en fin de saison. Avec un titre de championne en poche, cela aurait encore plus fière allure !

Lons Rugby Féminin, dernière marche avant le titre de championnes de France du Challenge Armelle Auclair. Le FCG était passé à côté de sa dernière finale, le moment est venu de tourner la page et de s’offrir le challenge. A Grenoble d’aller chercher ce titre tant désiré, «son» titre tant mérité ! Force et Fierté, une devise qui se décline aussi au féminin…

FCG Amazones-Lons RF Béarn Pyrénées, Dimanche 13 mai 2018, 16h00, Stade Piscenois, Pézenas (34120)