#Boucliers Georges Barborini (CA Mauriennais) : « C’est un gros défi à relever »

Le CA Mauriennais, titré l’an passé en 4ème série, se retrouve cette année en finale de 3ème série où ils affronteront Varacieux, deux équipes qui ont surclassé le championnat en phase régulière. Le coach du club savoyard Georges Barborini s’exprime sur ce duel à venir.

Jouer contre Varacieux pour la finale de 3ème série c’est quelque chose de particulier pour vous ?

C’est le seul club qui nous a battu sur les matchs aller-retour. C’est un gros défi à relever. Il n’y a pas d’esprit de revanche même si c’est un peu la bête noire du club. Après c’est dans la tête parce qu’au niveau du jeu on se vaut. C’est une équipe qui est dans un bon esprit donc il n’y a pas d’animosité. Au niveau de la troisième mi-temps ça se passe bien. Que le meilleur gagne.

Ce bouclier est l’objectif du club ?

La saison sera validée que s’il y aura un titre derrière. C’est notre objectif de la saison.

Vous vous attendez à quelle sorte de match ?

On s’attend à un match très serré parce que cette équipe est bien en place en défense. Ils sont très complets. On se ressemble beaucoup. On a quasiment le même type de jeu donc c’est pour ça que très serré. Durant la saison régulière, chez nous, on perd ans les arrêts de jeu. Chez eux, on menait 13-6 et on perd sur la fin parce que leur buteur était à 100%. C’est leur avantage d’avoir leur buteur.

Vous allez jouer assez tôt samedi. Ça va changer quelque chose dans votre préparation ?

On joue à 10h30 du matin donc on va partir vers 7h30. C’est tôt. C’est sûr que ça va jouer dans la préparation. On va prendre un petit déjeuner tous ensemble et ensuite on partira. On va être accompagné de nos supporters parce qu’on prévoit de faire un car.

Vous êtes l’entraineur de cette équipe depuis trois années maintenant. Vous sentez une progression au sein de votre groupe ?

Oui, la première année on perd en finale de 4ème série, l’année dernière on gagne cette finale. Cette année on est en finale de troisième série. Il y a du progrès dans jeu. Il y a de la continuité dans le groupe, on n’a pas fait de remaniement d’effectif. C’est une progression de jouer cette finale des Alpes.