EDF : Leclerc fait bonne impression, Texier en rodage

Après les deux rencontres à Pôle Sud la semaine dernière, la préparation se poursuit pour l’équipe de France de Hockey en vue du mondial au Danemark. Au programme de ce week-end, deux rencontres contre une nation du top 6 mondial : la République Tchèque. Le premier des deux matchs avait lieu ce vendredi à Amiens et a vu la victoire tchèque 5-2. Malgré cela, le joueur des BDL, Guillaume Leclerc s’est mis en évidence.

Après la double victoire contre le Danemark, la République Tchèque se dressait devant une équipe de France qui devait composer avec les absences de Stéphane Da Costa (raisons familiales), Damien Fleury (mis au repos), Charles Bertrand et Antoine Roussel (qui n’ont pas encore rejoint le groupe). Même si Alexandre Texier, Yohann Auvitu et Sacha Treille étaient venus renforcer cet effectif, c’était tout de même une mission bien compliquée que celle d’affronter les Tchèques dans ces conditions. Si les 30 premières minutes furent plutôt encourageantes, les bleus menant alors 2-0, le reste de la partie fut clairement à sens unique. Au final, les bleus s’inclinent 5 à 2 sans avoir vraiment vu le jour. Selon les statistiques de Magnus Corsi, à 5 contre 5, les bleus ont tenté 20 tirs contre 55 pour les Tchèques. De plus, les Tchèques ont compilé 21 chances de marquer (toujours à 5 contre 5) pendant que les Français n’en comptaient que 5.

Malgré ce match à sens unique, plusieurs Français ont très bien paru. C’est le cas par exemple d’Anthony Rech ou de Teddy Da Costa mais aussi du Grenoblois, Guillaume Leclerc. Après avoir marqué des points face au Danemark en étant placé au côté des stars françaises que sont S. Da Costa et Fleury, un nouveau défi se présentait devant l’ailier au numéro 23 puisqu’il était placé sur le deuxième trio avec Texier et Treille. Certes, il s’agit là encore d’un très bon trio, mais Leclerc y avait forcément un rôle bien plus grand à assumer. Il a répondu présent. Solide le long des rampes et dans la conservation de la rondelle, il s’est également illustré offensivement. En effet, l’équipe de France à compter trois « chances de marquer A+ » (tirs depuis la zone proche du gardien) lors de cette rencontre (voir la heatmap plus bas). Or, deux de ces trois chances ont été l’oeuvre de Guillaume Leclerc et une a fait mouche pour donner le seul but à 5 contre 5 de l’équipe de France. Effectivement, au cours de la première période, l’attaquant reprend un rebond suite à un lancer de Gallet pour donner une avance de deux buts à la France à ce moment-là. Plus tard, en fin de troisième période, l’attaquant des BDL s’est frayé un chemin au cœur de la défense tchèque pour prendre un autre tir depuis la zone la plus dangereuse, qui ne fit pas mouche cette fois-ci.

fra-cze-heat-map

Nul ne sait si Guillaume Leclerc fera partie de la sélection finale pour aller aux championnats du monde en Danemark, mais le joueur 22 ans fait tout pour. Alexandre Texier, l’ancien joueur de Grenoble, lui, devrait très certainement en faire partie. Parfois battu dans l’intensité physique en début de match, Texier est monté en puissance et a montré de bonnes choses dans ce match avec une belle réussite au cercle des mises au jeu et une assistance sur le but de Leclerc en première période. Il est également à l’origine de la deuxième bonne chance en faveur de Leclerc. En effet, sur cette occasion, l’action a débuté par un bon travail des deux joueurs dans leur zone défensive, puis s’est poursuite avec un effort de Texier en zone neutre pour glisser la rondelle à Leclerc. Cela ne fait pas de doute, le joueur de KalPa en Finlande va être capable d’élever son niveau de jeu au cours de la préparation. Il devrait être très important pour l’équipe de France au cours du mondial.

Ce samedi, les Français rembarquent sur la glace, toujours face à l’équipe tchèque, à l’Aren’Ice de Cergy.