GF38-AS Béziers: A la croisée des chemins…

Un match nul, ça ne vaut qu’un point. Ni plus ni moins. Autant qu’un 0-0 face à Marseille Consolat ou un 1-1 face à Cholet. Mais celui obtenu à Laval (1-1), alors que les grenoblois étaient menés à la marque et jouaient en infériorité numérique, équivaut à une victoire. Oui, après deux défaites de rang, pour le moral, ce nul vaut beaucoup plus. Le GF 38, bête blessée, a fait front dans la difficulté. Il s’est prouvé qu’il pouvait faire mieux que résister face à un stade lavallois dans une période faste. Néanmoins, ce point demande confirmation. Une autre équipe en très grande forme se présente à Grenoble, Béziers. Une confrontation qui va influencer la suite de la saison. L’heure est venue de frapper un grand coup dans ce championnat National!

Grenoble se retrouve dans la difficulté!
Stade Francis Le Basser, Laval. On vient de dépasser la cinquantième minute de jeu. «Harou» Abou Demba s’accroche légèrement avec Alexy Bosetti, l’ancien joueur du Gym. Le milieu de terrain Tango se tord de douleur sur le pré mayennais. Nice n’est pas loin de Cannes après tout… Conséquence, retour au vestiaire prématuré pour le latéral droit grenoblois. Mené 1 à 0 et réduit à dix, le spectre d’une troisième défaite consécutive plane au dessus du club alpin. C’est sans compter sur la réaction d’orgueil du onze isérois. Les grenoblois sont présents dans la bataille et sont récompensés de leurs efforts sur un coup de casque de son «Monsieur Propre», Steven Pinto Borges. Avec un brin de réussite, le batailleur de l’entre jeu nettoie la seconde lucarne du portier lavallois. Le vice capitaine grenoblois revient sur ce but: «C’est une situation travaillée à l’entraînement. Je pique au premier et réussis à la dévier. Elle est légèrement contrée. Quel plaisir!» Peut-être faut-il y voir un signe du destin, la chance serait-elle en train de tourner? Steven Pinto Borges aimerait bien: «Peut-être bien. Ce qui est certain, c’est que ce résultat nul nous remet sur de bons rails. Même si nous étions déterminés à gagner, ce point peut nous faire du bien. Nous devons nous appuyer sur ce type de match pour repartir de l’avant.» Olivier Guégan analyse cette confrontation: «Sur le contenu, c’est très positif. Ce retour à la marque prouve l’état d’esprit du groupe, qui malgré une mauvais passe, ne lâche rien. Ce point est important. Laval reste ainsi derrière nous.» L’entraîneur isérois nourrit même quelques regrets: «Au vu de la fin du match, on se dit qu’on aurait pu mieux faire.» Certes, mais ce point fait du bien au moral. Après une semaine empreinte d’émotions suite à la disparition du speaker grenoblois Thierry Perdigon, «un membre de la famille du GF» dixit Olivier Guégan, ce point fait un bien fou dans les têtes et les cœurs grenoblois. Un point qui demande confirmation désormais.

Résultats de la vingt-neuvième journée
Béziers (exempt)
Les Herbiers 3-2 Marseille Consolat
Entente SSG 2-2 Pau
Concarneau-Cholet: reporté
Rodez 1-2 Red Star
Lyon Duchère 0-1 Dunkerque
Boulogne 2-1 Créteil
Chambly 0-1 Avranches
Laval 1-1 GF38
Belle opération du Red Star qui creuse le trou au sommet du classement. Une équipe audonienne sur la pente descendante il y a encore quelque temps, mais qui a su trouver les ressources pour rebondir. Au GF38 de s’inspirer de l’ami parisien!

PI

EQUIPE

PTS

JO

G

N

P

F

Bp

Bc

Diff

1

RED STAR FC

45

27

12

9

6

0

33

22

0

11

2

GRENOBLE FOOT 38

42

27

10

12

5

0

27

19

0

8

3

AS BEZIERS

42

27

10

12

5

0

31

25

0

6

4

RODEZ AVEYRON F

42

28

11

9

8

0

31

28

0

3

5

STADE LAVALLOIS

41

27

10

11

6

0

33

25

0

8

6

LES HERBIERS VENDEE

35

28

8

11

9

0

32

37

0

-5

7

BOULOGNE USCO

35

27

8

12

7

0

28

28

1

0

8

PAU FC

34

27

8

10

9

0

36

33

0

3

9

USL DUNKERQUE

34

27

9

10

8

0

33

32

3

1

10

LYON DUCHERE AS

34

27

8

10

9

0

27

31

0

-4

11

US CONCARNEAU

34

27

8

10

9

0

33

33

0

0

12

ENTENTE SSG

33

28

6

15

7

0

34

40

0

-6

13

CHAMBLY FC

33

28

8

9

11

0

34

31

0

3

14

SO CHOLET

33

26

9

6

11

0

43

45

0

-2

15

US AVRANCHES MSM

32

27

8

8

11

0

32

38

0

-6

16

MARSEILLE CONSOLAT G

31

27

7

10

10

0

31

39

0

-8

17

USCL

24

27

6

6

15

0

25

37

0

-12

«Une réception capitale»
C’est Florian Sotoca qui parle. Le numéro 7 grenoblois connaît bien la maison biterroise. Il y a effectué une pige de six mois avant de rejoindre le voisin montpelliérain. Pas de textos avec ses anciens coéquipiers pour se taquiner un peu: «Rien pour le moment. On sent bien que c’est un match important. Les deux équipes ne se feront pas de cadeaux. Une confrontation directe à cinq journées de la fin revêt un caractère capital aussi bien pour eux que pour nous.»
Et quand on parle de matchs capitaux à Grenoble, tous les amoureux du GF ont la boule au ventre, eux qui ont vécu tant de désillusions à l’approche des beaux jours. On se souvient par exemple de ce 4 avril 2015 où Grenoble, alors second à quatre points du leader Béziers, avait loupé un penalty et concédé un résultat nul 1-1 synonyme de fin des espoirs de monter. «C’est fini ce temps là» coupe Steven Pinto Borges. Le milieu grenoblois poursuit tout sourire: «L’an passé, on a bien négocié la réception du Puy. Cette année, nous l’avons souvent emporté face aux gros. Il faut s’appuyer sur ces bons résultats face à nos concurrents directs.» Il a bien raison SPB. Grenoble n’a jamais perdu face aux quatre premiers. Jugez donc: un nul et une victoire face au Red Star, idem face à Rodez, deux nuls face à Laval et un 0-0 à Béziers. Reste a parachever le travail avec une victoire face aux héraultais!
Lorsque l’on interroge les joueurs grenoblois sur la réception de samedi, c’est encore le mot victoire qui est sur toutes les lèvres. De Brice Maubleu à Olivier Guégan, en passant par Steven Pinto Borges ou encore Florian Sotoca, tous veulent confirmer le nul en Mayenne. «Ce sera un vrai bon point si on arrive à le valider par un succès» confie l’entraîneur isérois. Pour le portier alpin, «pas le choix, il faut gagner». Et Steven Pinto Borges de préciser s’il en était besoin: «En tous cas nous mettrons tout en œuvre pour empocher les trois points
De belles intentions qu’il faudra concrétiser par des actes. Et quand on voit le parcours du club héraultais, on sait d’ores et déjà que la tâche ne sera pas facile. Béziers, tout comme Grenoble, est l’équipe qui a le moins perdu en championnat (cinq défaites). Les biterrois restent sur une impressionnante série de dix matches sans revers (le dernier face à Concarneau le 12 janvier 2018), soit six victoires et quatre résultats nuls. Bien calé derrière son bureau du centre d’entraînement de La poterne, les yeux rivés sur les stats de Béziers, le bilan du futur adversaire du GF n’est pas fait pour rassurer le coach isérois: «Béziers est une formation en très grande forme. Tout comme Laval, leur dynamique est très positive.» Olivier Guégan s’attend forcément à une rencontre difficile: «Cette équipe évolue en 4-4-2 avec un bloc bas qui excelle dans l’art du contre et des attaques rapides. C’est une formation solide dans tous les domaines. Nous devrons être patients, justes, équilibrés et efficaces dans les zones de vérité.» Un sacré programme mais la montée en L2 passe certainement par là! Et puisqu’on évoque le Graal, Olivier Guégan a une pensée émue pour son ami Thierry Perdigon, à jamais la voix du GF38: «Le plus beau cadeau que nous pourrions lui faire serait d’atteindre notre objectif sportif, pour lui.»

Programme de la trentième journée
Marseille Consolat-Concarneau
Pau-Rodez
Cholet-Entente SSG
Red Star-Boulogne
Créteil-Dunkerque
Chambly (exempt)
Avranches-Les Herbiers
Laval-Lyon Duchère
GF38-Béziers
Si les boulonnais et les voisins de La Duchère pouvaient sortir les mêmes prestations qu’au stade Des Alpes, ce ne serait pas pour déplaire aux joueurs grenoblois. Mais avant de regarder les concurrents directs, il faudra d’abord s’occuper de soi.

Allez Grenoble, en route vers la victoire! Contre Béziers, il faudra mettre les mêmes ingrédients que face à Laval: de la détermination, de la solidarité et l’amour du maillot, à grande dose. Du cœur à l’ouvrage qui donne envie de pousser plus fort derrière le GF38. Les joueurs dauphinois savent donc qu’ils pourront compter sur leur fidèle douzième homme pour les aider à se dépasser. Sans oublier le soutien indéfectible de cette voix unique qui raisonnera encore longtemps dans les cœurs grenoblois…

Grenoble Foot 38-Avenir Sportif de Béziers, Samedi 14 avril, 15h00, Stade Des Alpes, Grenoble