Alain Recoura, l’entraineur du Grenoble Alpes Métropole Basket, quitte l’équipe 1 à la fin de la saison

Depuis que Grenoble Alpes Métropole Basket est assuré de son maintien en NM3, le Club peut voir l’avenir sereinement. L’entraineur Isérois, Alain Recoura a donc décidé de ne plus entrainer l’équipe 1 sénior et de partir sur une bonne note. Ce samedi 7 avril, les Grenoblois recevront à domicile l’avant dernier match de la saison, l’équipe du HTV, Hyères Toulon dans sa salle Tony Parker. L’occasion de faire la fête à la maison et de remercier chaleureusement, son coach pour son avant dernier match sous les couleurs bleus et blanches.

Pour LSD, François Charmoillaux, le président de GAMB, nous en dit un peu plus sur ce départ, prévu depuis un bon moment en interne. Alain Recoura restera dans les structures du club tout de même.

Le départ du coach était-il prévu?
Depuis le début de l’année nous savons qu’Alain allait nous quitter. Nous ne voulions pas trop le communiquer avant la fin de la saison mais comme notre équipe fanion s’est maintenue, on peut l’annoncer officiellement. Les joueurs le savent et ils le sentent de toute façon. Ils sont relativement proches d’Alain donc ils sont tous au courant.

Pourquoi ce départ?
À partir du moment où Alain avait fait la montée, il avait à cœur d’accompagner le groupe en NM3 au moins la première année. Il y avait donc de la continuité sur cette équipe. Le maintien est assuré et l’objectif est rempli avant les deux dernières rencontres. Notre groupe s’est très bien défendu malgré la différence de niveau. On est passé d’un championnat amateur avec des matchs autour de 100 kilomètres à plus de 600 bornes de chez nous.  Ce n’était pas évident de manager ce collectif en prenant en compte ce paramètre. Tu n’es pas formaté à ces conditions. Alain a su faire en sorte que cette team s’adapte et ne lâche rien malgré les difficultés des voyages, des matchs durs à l’extérieur. On perd des matchs loin de nos terres pour pas grand choses. Je pense qu’on aurait pu finir autour de la troisième place. Il y a au moins trois matchs qu’on aurait pu gagner car notre équipe est jeune et puis c’est la première saison à ce niveau ensuite, c’est la loi du sport.

gb38-bandol_4313-1


L’expérience du coach a été bénéfique pour l’équipe?
Alain a su faire en sorte que tous les matchs soient disputés pour que le groupe reste soudé. Il a fait parler son expertise qui nous a fait énormément de bien et a eu un discours adapté et adaptable aux joueurs qu’il avait. Alain a du charisme,  il a secoué les mecs quand ils en avaient besoin comme à Monaco, quand son équipe était en difficulté. Il ne fallait pas tomber dans une spirale négative avec les défaites. Il a trouvé les solutions techniques. Quand on a perdu à Venelles (1er) on a gagné de 20  au retour chez nous.
Alain a proposé un plan de jeu et les mecs l’ont suivi exactement. C’est après coup que tu t’en rends compte, mais l’expérience du bonhomme est très grande dans l’aspect technique et humaine. Il n’a pas lâché ses joueurs pour qu’eux même ne lâchent pas.  J’ai été bluffé par tout son travail en amont à préparer ses matchs comme ce qu’il se fait à des niveaux supérieurs : scruter les joueurs, analyses vidéos, statistiques, entrainement. Alain ne s’est pas contenté de faire seulement deux entraînements par semaine. Il savait ce que cela impliquait malgré son départ qui était prévu en début de saison. Il s’est investi à 100 % en NM3 avec beaucoup d’énergie et d’adrénaline tous les week-ends. Nous sommes maintenus depuis 15 jours et je crois qu’il pourra mieux dormir et se reposer car il le mérite aussi. On va finir 5
ième et la poule est extrêmement dense. Il faut rappeler aussi qu’on était des promus et que nos n’avons pas refait l’effectif de A à Z. Avec quelques soucis en moins, on aurait pu même accrocher une troisième place.

Tu perds un grand entraineur ?
Quand tu sais que tu ne vas pas finir la saison, combien de personne dans la difficulté auraient baissé les bras et ait des choses avec peut-être un peu moins de d’envies. Alain n’est pas exempt d’avoir des coups de moins bien. Il est comme tout le monde. Il avait qu’un objectif gagner match après match et un de plus à chaque fois jusqu’à ce que mathématiquement l’équipe se maintienne. C’est tout à son honneur.

Vous allez lui rendre hommage samedi pour le dernier match à domicile ?

Tu me prends un peu de court. Nous n’avons pas l’habitude et on ne sait pas trop bien faire mais on va réfléchir. Alain est quelqu’un qui n’est pas très expressif donc le but n’est pas de le mettre mal à l’aise. Il faudra être correct et marquer le coup quand même.

L’avenir de cette équipe, du nouvel entraineur on en parle ?

On a des pistes et on réfléchit encore avec le bureau directeur. L’avantage ça fait longtemps qu’on le sait. Nous communiquerons au moment voulu. Après il faut qu’on prenne en compte aussi nos finances avec la baisse de nos subventions, nos frais de déplacements qui ont doublés comme nous étions dans la poule du sud. C’est bien pour le club que l’équipe fanion reste en NM3 , qui est une locomotive, la vitrine de notre association sportive. Mais il y a tout le reste et je ne veux pas focaliser toute nos ressources sur cette équipe. On se doit de s’occuper de tous nos équipes  comme nos petits et nos jeunes joueurs. Nous avons des très bons résultats chez les équipes jeunes. Il y a une vrai dynamique dans le club entre les grands, les enfants, les bénévoles et les parents.Il faut que ça continue et on avance doucement mais surement.