Les Amazones évolueront au plus haut niveau du rugby féminin!

Évoquée la saison dernière à pareille époque, la réforme du rugby amateur va entraîner l’évolution des championnats de rugby féminin. Conséquence directe pour le FCG: Les Amazones seront en élite la saison prochaine!

Le Top 8 est mort, vive le Top 16!
Un Top 16 réparti en deux poules de huit. Aucune descente depuis l’élite cette saison et huit montées de D2 (les quatre premiers des poules 1 et 2). Les Amazones, largement en tête de la poule 1 du Challenge Armelle Auclair sont d’ores et déjà assurées de faire partie du nouveau contingent Top 16.

Comment seront organisées les deux poules du Top 8?
Aucune répartition géographique. Un classement de 1 (championne de France du Top 8) à 16 (équipe éliminée en quart de finale de finale du challenge Armelle Auclair) sera établi à la fin de la saison. Le premier sera reversé en Poule A, le second et le troisième en poule B, le quatrième et cinquième en poule A, etc…L’objectif étant bien entendu de composer deux poules équilibrées. Ainsi, il y aura quatre ex top 8 et quatre ex Armelle Auclair dans chaque poule, ni plus, ni moins.

Quel fonctionnement?
Les quatre premiers de chaque poule iront en Playoffs avec quarts de finale, demies et finale pour déterminer le champion de France version 2018/2019. Soit 17 matchs au total, le quota à ne pas dépasser pour les internationales.
Les quatre derniers joueront les Play-Down. Une victoire et vous sauvez votre tête. Une défaite et vous jouez contre une autre équipe qui a perdu. En cas de nouvelle défaite, adieu le Top 16 et retour en challenge Armelle Auclair.

Le challenge Armelle Auclair et la Fédérale 1 impactés aussi!
Finies les deux poule de Huit en Armelle Auclair. Une seule poule nationale composée de 10 équipes. 18 matchs contre 14 cette année avec des déplacement plus lointains. Certains clubs vont devoir revoir leur budget à la hausse…Conséquence pour la saison actuelle: aucun club ne descend. La saison prochaine, les deux premiers seront promus en Top 16, les deux derniers rétrogradés en Fédérale 1.
Cette même Fédérale 1 qui sera composée de 36 équipes réparties en 4 poules géographiques.

A court terme, le niveau du Top 16 devrait logiquement baisser avant que les clubs promus ne se structurent. A moyen terme, le rugby féminin français devrait tirer les bénéfices de cette réforme et progresser; l’objectif avoué de cette réforme.
Cette décision sera définitivement entérinée lors des assises de la FFR au mois de juin, mais l’issue du scrutin ne fait guère de doutes.
Quelle que soit l’issue des phases finales, les Amazones évolueront donc au sommet du rugby féminin français la saison prochaine. Au vu de leurs dernières saisons, cette récompense est amplement méritée.

Pour autant, l’objectif des grenobloises n’a pas changé : Championne de France du Challenge Armelle Auclair. Pour gagner sur le terrain le droit de monter, pas derrière un bureau… Plus en adéquation avec le tempérament des Amazones!