#Honneur : Eymeux privé de demi-finale !

Le Rugby Club Eymeux, bien que deuxième du championnat Honneur Drôme-Ardèche, se voit pour l’instant son accès aux demi-finales refusé à cause d’un imbroglio mêlant CNOSF et FFR.

Le petit village d’Eymeux se souviendra longtemps de ce mardi 27 mars. Qualifiés pour les demi-finales Honneur à la suite de la dernière journée du championnat dimanche dernier, les Eymeusiens ont appris avec stupéfaction leur exclusion des phases finales après une décision du bureau du Comité Drôme-Ardèche réuni en session extraordinaire ce mardi selon le communiqué publié sur le site du club.

Cette sentence a été motivée par le fait que le club Drômois, évoluant en Fédérale 3 la saison dernière, avait formulé la demande auprès de la fédération de jouer à l’échelon inférieur à l’issue de celle-ci. Pour rappel, suite à une décision fédérale intervenue en milieu d’exercice précédent, aucune équipe n’était rétrogradée sportivement l’an dernier ce à quoi le RC Eymeux aurait été contraint à cause de sa dernière place au classement au sein de sa poule. Or, comme le précise le règlement, toute équipe maintenue dans sa catégorie en fin de saison demandant à être rétrogradée en catégorie inférieure ne pourra pas la saison suivante participer ni aux phases finales du comité ni au championnat de France.

Au vu du caractère exceptionnel du vrai-faux maintien du RC Eymeux en Fédérale 3, le club avait alors débuté dès juin 2017 des démarches auprès de son comité de rattachement et en présence de Christian Dullin, secrétaire général de la FFR, pour faire valoir son droit de participer aux phases finales en cas de qualification. Les différents acteurs jusqu’alors impliqués avaient appuyé le club dans leur requête les encourageant à faire appel. Voyant que l’équipe trustait les premières places du classement Honneur, le RCE s’est alors engagé dans ce processus et après plusieurs renvois de la Commission d’Appel jusqu’à la Commission des Règlements, toutes les deux se jugeant incompétentes pour statuer sur la situation, c’est donc le CNOSF qui est saisi.

Ce dossier traité en urgence, une conciliation est organisée le mardi 20 mars au siège du Comité National Olympique à laquelle est conviée le club ainsi que des représentants du Comité Drôme-Ardèche qui ne se présenteront finalement pas au rendez-vous. Après que les Eymeusiens ont exposé leurs arguments, le CNOSF décide de leur donner raison le jeudi 22 mars et autorise le club à participer aux phases finales, le comité Drôme-Ardèche validant la décision de l’instance après consultation de la FFR.

Et alors que le club se préparait à jouer une demi-finale contre l’Entente Chateauneuf Saint-Marcel ce dimanche 1er avril, le RC Eymeux a reçu dans la matinée de mardi la notification officielle du Comité les excluant de toutes phases finales cette saison, en dépit de la décision du CNOSF. Un verdict qui scelle la saison du RC Eymeux sur une goût amer d’inachevé…