Cédric Bruno, cofondateur de Footisère.com: «Mettre en lumière les acteurs du foot local»

Depuis 15 ans, avec son compère Bruno Guiguet, ancien gardien professionnel passé par Grenoble, ce sont deux personnages incontournables de la scène footballistique iséroise. Complétés par le reste de la team Footisère, David Jourdan et Jean-Michel Argeles, ils scrutent les faits et gestes des équipes iséroises. Depuis la sixième division de district jusqu’à l’échelon National, rien ne leur échappe. Pour LSD, le co-fondateur du site Footisère.com passe de l’autre côté du micro et nous parle de son bébé qui a bien grandi. Cedric Bruno et Footisère.com, où l’amour du foot…

Cédric, dis nous un peu ce que tu fais dans la vie?
Je suis manager informatique, un boulot très prenant.

Tu arrives à dégager du temps pour parler de foot?
C’est compliqué! Ces dernières années, le travail m’a pris beaucoup de temps et une certaine lassitude s’est installée. Le fait de fêter les 15 ans du site, cela m’a remotivé!

Avant d’évoquer cet anniversaire, trace nous les grandes lignes du Cédric Bruno sportif
Sportif, un bien grand mot (rires). J’ai joué deux ans au tennis mais j’ai surtout pratiqué du foot. Malgré mon manque de qualités techniques (rires), j’ai eu quelques périodes honorables. J’ai débuté à Fontaine avant de partir à Sassenage où j’ai pu jouer en excellence et en PHR. Pour raisons personnelles j’ai émigré en Savoie avant de revenir en Isère du côté de Jarrie-Champ, l’ASIEG puis retour à Sassenage pour boucler la boucle. Depuis trois ans je joue avec les vétérans de Jarrie-Champ. J’aimerais si possible citer quelques entraîneurs qui ont beaucoup compté pour moi: Jose Alfocea qui n’est plus là aujourd’hui, Jean-Claude Vert, Hassen Bouzeghoub, Alain Di tomaso, Karim Bouakaz et Marc Kasmi.

cedric-bruno-6

Un club de cœur?
J’en ai deux du coup, Sassenage, celui avec lequel j’ai vécu les plus beaux souvenirs footballistiques, et Jarrie-Champ pour le côté convivial. Jarrie, c’est que du plaisir!

Il y a quinze ans, tu crées le site Footisère.com. Pouquoi et comment?
En 2003, j’ai débuté en montant le site internet du club de Sassenage. Bruno Guiguet m’a contacté car il voulait faire de même pour le compte de Seyssinet. On a bien sympathisé tous les deux et de fil en aiguille est venue l’idée de faire un site généraliste sur le foot en Isère. On a donc monté un portail dont l’objectif était de centraliser les résultats des clubs locaux. C’était précurseur, nous étions au début de l’ère Internet.

Une aventure compliquée?
Oui et non. Cela n’a pas été toujours facile car en parlant de certains clubs ou certaines personnes, on heurte parfois des susceptibilités. Il faut rappeler que nous sommes une association loi 1901, à but non lucratif. Nous sommes guidés par la passion et sommes totalement désintéresses, alors entendre des remarques désobligeantes et des critiques qui te semblent injustifiées, tu n’es pas forcément préparé. Après, on a toujours eu des retours positifs et les clubs nous accueillent de la meilleure des façons, c’est agréable.

Être à la tête de Footisère.com, c’est une fierté?
On va dire que nous sommes contents de durer grâce à un super travail d’équipe, l’occasion de remercier Bruno, David et Jean-Michel, tous des bénévoles. La fierté, c’est surtout d’avoir réussi à créer une communauté, à faire en sorte qu’il y ait des interactions entre les internautes. Footisère, c’est une sorte de FaceBook avec comme sujet de discussion, le foot! D’ailleurs j’ai beaucoup d’anecdotes à ce sujet. Comme l’exemple d’un joueur de Sassenage qui échangeait via le site avec l’entraîneur de St André le Gaz. Le courant passait bien, et lorsque Sassenage s’est déplacé dans le Nord-Isère en championnat, il y avait une bouteille de Wisky dans le vestiaire visiteur avec un mot «Bienvenue à toi ami de Footisère ainsi qu’à toute ton équipe.» Des anecdotes comme celles-ci j’en ai plein. Même si ce n’est pas toujours facile, le fait de créer du lien entre les clubs et les joueurs, c’est aussi une grande fierté, une récompense!

cedric-bruno-4

Ton meilleur souvenir depuis 15 ans?
Oh là là j’en possède des tonnes. Je me rappelle en 2004 par exemple, j’avais couvert Seyssinet-Monaco, match de coupe de France en live sur Internet, c’était une première. Un live sur le Web, c’est un super souvenir. Ou encore un autre match de coupe à Echirolles en 2003 entre Teisseire et Geugnon, un huitième tour je crois. Teisseire avait perdu 1-0 dans un match à suspense. A la fin du match, il faisait tellement froid que la batterie de mon ordinateur portable avait lâché. Je me suis fait insulter par tous les supporters de Gueugnon qui suivaient le match sur Internet, j’avais terminé avec mon téléphone via Bruno Guiguet, c’était épique mais sympa (rires)! On était vraiment dans un mode artisanal, sans forfait 3G, on se débrouillait comme on pouvait. Après, au delà des matchs, mes plus beau souvenirs sont les rencontres avec les acteurs du foot local, des personnes avec qui je suis toujours resté en contact.

Et le pire?
La relation avec un site concurrent. Il avait fait des pieds et des mains pour nous intégrer. Cela ne nous intéressait pas. Notre refus ne lui a pas plus. S’en est suivie une difficile période, deux années de menace de poursuites en justice et d’intimidations. Ce site n’existe plus désormais mais nous, nous sommes encore là. L’histoire nous a donné raison, la plus belle des réponses certainement!

Cédric, 15 ans c’est long. Tu arrives à garder la foi?
On essaye. Comme je le disais précédemment, nous avons connu une période de lassitude où nous restions un peu sur nos acquis. La réalisation d’un site new look et le soutien de parrains prestigieux nous a tous remobilisé. Je remercie à ce propos Ruben Aguilar, Youri Djorkaeff et Olivier Giroud qui ont accepté de jouer le jeu. Qu’ils soient derrière nous me rend très fier.

Des nouveaux objectifs?
On aimerait retrouver l’esprit communautaire de l’ancien site avec des passionnés qui interagissent entre eux. Notre valeur ajoutée c’est celle-ci, pas spécialement la rédaction d’articles. Des petites annonces par exemple ou des forums… ce côté convivial, l’ADN de Footisère.

Quel est ton moteur Cédric, l’amour du foot?
Oui, je pense. Et encore c’est paradoxal mais je m’intéresse de plus en plus au rugby. Je suis allé trois fois au SDA cette année, trois fois pour le FCG (rires). Idem pour le tournoi des six nations, je n’ai pas loupé un match. Toutefois, la passion du foot ne m’a jamais quitté. Avec l’âge, j’ai envie de retrouver les terrains en tant qu’acteur, moins en tant que spectateurs, raison pour laquelle je suis moins présent sur le bord des pelouses. Mon autre motivation reste la volonté de promouvoir les clubs et mettre en valeur les acteurs du foot local, car je sais que le bénévolat, ce n’est pas facile tous les jours.

cedric-bruno-2

Un souhait pour les équipes iséroises sur tous les terrains?
J’en ai plusieurs. Pour commencer, je vais faire comme les anciens grincheux (rires), je trouve que les mentalités ont beaucoup changé et que le foot amateur dérive vers un sport de consommation. Les joueurs s’investissent moins dans la vie des clubs et ça, je le regrette profondément. Au delà du sport, un club de foot, c’est aussi tout le côté associatif qui va avec. Je souhaite que les jeunes joueurs retrouvent de l’envie et de l’implication, et qu’ils participent davantage à l’épanouissement des clubs. Il y a aussi un autre point que je déplore, c’est le manque de cohésion entre les clubs. Il y a beaucoup de jalousie et une trop grande rivalité entre les équipes. Ces facteurs ne tirent pas le foot isérois vers le haut. C’est peut-être une des raisons expliquant le faible nombre d’équipes du département évoluant à haut niveau. J’aimerais bien que les clubs jouent le jeu avec leur voisin et que les mentalités évoluent. Le foot isérois à tout à y gagner! Pour finir, c’est un souhait valable pour le monde du sport en général, j’aimerais davantage de fair-play sur tous les terrains.

Et pour le site, RDV dans 15 ans?
Je ne sais pas si on sera encore là dans quinze ans. Tant que la passion sera là, on répondra présent. Si on sent le monde du foot impliqué derrière nous et les gens qui participent à la vie du site, on continuera. Ce n’est même pas forcément nous qui allons faire exister le site, mais la communauté footballistique iséroise.

cedric-bruno-5

Tu aimerais ajouter un mot avant de conclure?
J’espère que nous allons assister à la montée du GF38 mais aussi à celle du FCG. A ce sujet, si Grenoble croise Béziers en PlayOffs, j’espère que John Best sera gentil avec son ancien club car ici, on garde de bons souvenirs de lui (rires)!

Merci à Cédric Bruno et tout l’équipe de Footisère.com On espère les retrouver encore de longues années sur les bords des pelouses iséroises.