#FED1 Bourgoin est vraiment passé tout près à Bourg (15-16)

Avec une équipe rajeunie (22 ans de moyenne d’âge pour le cinq de devant), les berjalliens ont réchauffé le cœur de leurs supporter dans le froid bressan, en ne s’inclinant que d’un petit point dans les dernières minutes face à un cador de la poule.

L’équipe alignée par le duo Tubert et Boyet chez le deuxième de Fédérale Une Elite avait plutôt tendance à inquiéter. Le manque d’expérience des jeunes joueurs alignés chez les avants n’allait il pas être rédhibitoire face à Bourg ? Et bien pas du tout ! Les Ciel et Grenat prenaient d’entrée trois points par la botte de Florent Campeggia, et menaient même 8-3 à la 17ème minute grâce à un essai d’Eymond. Oktay Yilmaz pour ses grands débuts tenait bon en première ligne, Janse Roux faisait une moisson en touche et la jeunesse berjallienne, dominatrice à la surprise générale, rendait les violets bien fébriles. Bourg revenait dans la partie après le carton jaune infligé à Tabualevu, à quatorze les isérois encaissaient un essai de Santallier. A la pause, le score était serré (8-11) mais en faveur des locaux.  Dès l’entame de la seconde période, le CSBJ marquait à nouveau par Mathieu Nicolas sur une très belle action, les berjalliens menaient 15-11 et allaient conserver cette avance jusqu’à treize minutes du terme. Hélas Chillet inscrivait le deuxième essai bressan suite à un maul concrétisant une domination physique de l’USBPA. Les berjalliens avaient tout donné, et usés jusqu’à la corde, ils avaient bien du mal à terminer, mais leur solidarité sans faille leur a permis de conserver un point de bonus défensif  plus que mérité. Le CSBJ qui a tellement mal voyagé cette saison a vraiment fait plaisir hier soir, face à des violets visiblement insuffisamment remis de leur déculottée subie au VRDR. Il faudra maintenir cette exigence en défense et cette envie de bien faire face à Albi, qui débarque à Rajon samedi prochain.