Maya Cloëtens et Mathis Desloges, champions de France U16 de biathlon !

Et un, et deux, et trois… trophées. Ce week-end du 11 mars est à marquer d’une pierre blanche pour le biathlon dauphinois. En catégorie U16, Maya Cloëtens (Guc Grenoble Ski) et Mathis Desloges (Sept Laux) s’adjugent le titre de champion de France. A signaler aussi la belle seconde place de Aubin Gautier-Pelissier, licencié du Vercors Ski de Fond. Effet boule de neige, le comité du Dauphiné honore lui aussi un titre de champion de France des comités. Où quand le Dauphiné règne en maître sur le biathlon français…

maya-mathis-podium-maya

Le championnat de France se compose de six manches (Autrans, les Saisies, Arçon, Les Granvaux) dont les deux dernières ce week-end à Prémanon (Jura). Un classement est établi à l’issu de chaque course. Le plus régulier s’impose au classement général. En remportant tous les deux le sprint le samedi et la poursuite ce dimanche, Mathis Desloges, leader du championnat de France, a conforté sa première position tandis que Maya Cloëtens a pu récupérer le fauteuil de leader. Et un titre de plus dans l’escarcelle des deux lycéens (section sport étude de Villard de Lans) ! Et même deux avec le titre par équipe. Pour l’emporter avec son comité, le règlement impose la prise en compte des deux meilleurs résultats Homme et Femme de chaque manche ainsi que les résultats d’un relais mixte. Et à ce petit jeu là, le biathlon dauphinois règne sans partage. Il devance le second, le comité du Massif Jurassien de plus de 200 points. La formation du Mont Blanc complète le podium.

Mathis & Maya, de l’or en barre !
Au niveau des titres individuels, double double pour les deux jeunes isérois. En effet, c’est la seconde année consécutive qu’ils obtiennent le titre de champion de France U16 en biathlon. L’été dernier, LSD vous a déjà parlé de Maya Cloëtens, championne de France de biathlon sur roulettes (article à retrouver en cliquant ici). L’heure est venue de faire plus ample connaissance avec Mathis Desloges, un futur grand !

maya-mathis-podium-mathis

Retenez bien son nom, il va faire parler de lui. Les spécialistes du biathlon osent l’impossible comparaison… Monsieur Martin Fourcade n’a qu’à bien se tenir, son successeur désigné est tout trouvé. Allez on exagère peut-être un peu mais il y a de la graine de champion dans Mathis Desloges, de la graine de Fourcade. Le jeune garçon nous parle de sa rencontre avec le ski de fond : «J’avais environ 6 ans. Un ami de mon père qui était moniteur de ski de fond m’a proposé une sortie avec lui. J’ai tout de suite accroché.» La passion avec le ski nordique dure depuis 10 ans maintenant, un amour qui grandit avec le temps : «J’adore la combinaison de l’effort physique sur les skis avec la nécessité de faire le vide pour le tir, c’est une association super intéressante.» Le jeune biathlète n’est pas encore un as de la carabine mais un phénomène sur les planches, «le ski, ça date de 10 ans mais le tir, depuis seulement deux années» précise l’intéressé. Une décennie qu’il a parfaitement mis à profit pour en faire sa spécialité. La preuve ? Il est dans les clous pour finir champion de France de ski de fond. La décision finale se jouera ce samedi à Font Romeu lors de l’ultime manche du championnat. Une autre ? Il vient de remporter, sur une manche sèche, la coupe d’Europe OPA de fond à Cogne en Italie. OPA, comprenez Organisation des Pays Alpins (les pays d’Europe excepté les pays scandinaves). Champion de France de biathlon, champion d’Europe de ski de fond et peut-être champion de France de la même discipline… Cela vous situe un peu le niveau. En individuel, Mathis Desloges n’est pas partageur, c’est là son plus gros défaut… ou sa plus grande qualité. Il truste les victoires. Six podiums sur les six manches disputées (quatre fois premier, une seconde et une troisième place.) Où va t-il s’arrêter ? «Le plus loin possible» répond tout sourire l’intéressé, presque gêné. Et Mathis de préciser: «Mon objectif pour le moment est de développer mes capacités physiques et mentales au maximum de mes possibilités, puis d’aller le plus loin possible. Par la suite, l’idéal serait d’avoir une carrière à la Martin Fourcade, mon idole, l’idole de tous.» Oh que oui, une belle perspective… Jusqu’à une médaille olympique ? Mathis répond avec pudeur : «Je n’y songe même pas mais c’est vrai qu’une médaille aux J.O. est la plus belle des récompenses dans le sport.» En attendant les cinq anneaux, le jeune dauphinois nous parle de son dernier titre : «C’est une immense satisfaction, le sentiment du devoir accompli. Ce titre récompense tous les efforts consentis et valide toute ma préparation

maya-mathis-mathis

Mathis enchaîne sur son titre par équipe, celui des comités, pas spécialement le plus important à priori ? Le skieur des Sept Laux n’est pas de cet avis : «Le titre pas équipe, c’est le plus beau, cela procure plus de joie qu’une victoire individuelle. Nous le partageons à quatre coéquipiers, quatre amis avec qui nous passons le plus clair de notre temps, 10 mois sur 12, ça crée des liens forts. Alors ce titre là, c’est un grand bonheur, j’en suis très fier.» C’est aussi ça l’esprit du biathlon, un esprit collectif !
Le jeune champion s’en retourne à ses skis pour voler vers d’autres victoires mais avant de se séparer, Mathis Desloges nous glisse un dernier petit mot, à l’attention de son entourage: «Je voulais adresser un petit clin d’oeil à mon entraîneur des Sept Laux, Cyril Quartelli, pour le remercier pour son aide. J’aimerais aussi dire à mon père que si je possède ce niveau-là actuellement, c’est grâce à lui. Il est toujours à mes côtés pour m’aider à progresser et je lui en suis reconnaissant.» Un père qui peut être fier de son fils !

LSD félicite les jeunes champions et gardera un œil attentif sur leurs prochaines prestations. En souhaitant aux deux athlètes dauphinois de porter le plus haut possible les couleurs dauphinoises et peut-être même les couleurs françaises…
Maya Cloëtens, Mathis Desloges, le futur du biathlon français, le futur leur appartient…

Retrouvez le classement complet Dames U16
https://www.nordicmag.info/wp-content/uploads/2018/03/CLASSEMENT-DAMES.pdf
Retrouvez le classement complet Hommes U16
https://www.nordicmag.info/wp-content/uploads/2018/03/CLASSEMENT-HOMMES.pdf

Crédit photos: circuit nordique FFS, FB Mathis Desloges