Retour sur GF38 – Marseille Consolat : Grenoble sans réussite

Grenoble premier au classement recevait Consolat Marseille onzième dans le cadre de la 25ème journée de national. Avec seulement trois victoires en douze matchs à domicile, il y avait fort à parier que les Isérois allaient mettre beaucoup d’intensité et d’envie pour empocher les trois points et préserver toutes ses chances de montée en Ligue 2.

De l’envie les Grenoblois n’en n’ont pas manquée en premier mi-temps. Dès la dixième seconde de jeu l’attaquant isérois Belvito est lancé en profondeur, sa frappe dangereuse est stoppée par le gardien adverse. Malheureusement le Grenoblois est signalé en position de hors-jeu. Une situation dangereuse devant les buts de Jaissi Kede qui va en appeler d’autres. En écartant sur les ailes comme à la 4ème, 6ème et 9ème minute les joueurs d’Olivier Guégan se procurent des situations chaudes mais manquent de précision dans le dernier geste. Le bloc grenoblois positionné en 3-5-2 et à hauteur de la ligne médiane ne laisse aucune chance aux attaques adverses. Les joueurs grenoblois récupèrent de nombreux ballons. Sotoca et Abou Bemba, sont à l’origine de la quasi-totalité des situations dangereuses coté grenoblois.

À force de dominer sans marquer le GF s’expose à des contres et s’essouffle peu à peu. Les Isérois essuient même un coup dur puisqu’à la 38ème Abou Demba sort sur blessure. Sans son latéral droit Grenoble est moins dominateur et pèche à maintenir un rythme élevé. Les marseillais reviennent peu à peu dans la partie. Ils se procurent la dernière grosse occasion sur un coup franc – contré – bien placé à l’entrée de la surface de réparation.

Toujours pas de but

Le second acte reprend sur la même dynamique que la fin de première mi-temps. Le GF38 est moins dominateur. Les joueurs marseillais se procurent plusieurs situations chaudes durant les 10 premières minutes. Les Isérois opèrent en contre et le bloc équipe est coupé en deux. Suite à une de ces contres- attaques, à la 50eme, Sotoca obtient un corner après une série de dribles côté droit. Tiré par Jessie Benet, le ballon est repris de la tête au premier poteau par le capitaine Pinto Borges et termine sa course sur le poteau. La réplique Marseillaise ne tarde pas. À la 55eme minutes, seule au second poteau Mendy ne cadre pas sa tête sur un centre venu de la droite vers la gauche.

Olivier Guégan sent que son équipe manque de souffle et de percussion. Il sort son capitaine au profit de l’ailier gauche El Jadayaoui. En 3-4-3 Grenoble n’a toujours pas la maîtrise du ballon mais se procure plusieurs situations dangereuses. Malheureusement les isérois pèchent dans leur dernier geste. Ils se procurent deux situations très dangereuses dans le temps réglementaire. Mais ni Maanane – d’une madjer – et El Jadayaoui – d’un coup de tête – ne parviennent à mettre le ballon au fond des filets. Les 4062 spectateurs ne verront pas de deuxième victoire de leur équipe au stade des alpes en 2018.

L’homme du match : Florian Sotoca

L’attaquant grenoblois a été à l’image de son équipe ce soir : beaucoup d’envie mais peu de réussite. Le joueur de 27 ans a multiplié les courses sur le front de l’attaque iséroise. Associé à Belvito – qui a joué le rôle de pivot – il a profité de ses remises et des espaces laissés par la défense marseillaise pour prendre la profondeur. Le joueur passé par Montpellier -1 match de D1 en 2015/2016 – a été dans toutes les situations chaudes de son équipe en début de match. Malheureusement, le dernier geste n’était pas au rendez-vous. Moins en vue ensuite – à l’image de ses coéquipiers – il a su profiter des contres pour faire parler sa vitesse et sa technique. C’est grâce à celle-ci qu’il obtient le corner qui entraine le poteau de Pinto Borges. En fin de match, repassé sur le côté droit de l’attaque, le meilleur joueur grenoblois, aurait pu voir son centre se convertir en passe décisive si Maanane avait assuré sa madjer.

Texte de Benjamin Bellet