FC Vendenheim-GF38 : Réaction attendue !

Les féminines du GF38 ont réalisé une bien mauvaise opération en allant s’incliner chez les nîmoises, avant dernière du championnat. Séance de rattrapage au programme avec un déplacement à Vendenheim, un match de la treizième journée reporté pour cause de terrain enneigé. Une réaction est fortement espérée en terres alsaciennes, les grenobloises n’ont plus beaucoup (du tout ?) de joker en poche…

Sans faire injure aux nîmoises, qui ont eu le mérite de jamais abdiquer, on se demande encore comment les grenobloises ont pu perdre ce match, tant elles ont dominé sans partage cette première période. Oui, mais un match dure deux mi-temps. Les nîmoises l’ont rappelé aux filles de Nicolas Bach.
Alors qu’elles avaient fait le plus dur en ouvrant le score à la 35′ minute (Julie Piga), et qu’elles n’avaient concédé aucune occasion à leurs adversaires, les dauphinoises ont vu leur jeu se déliter au fil des minutes. Au retour des vestiaires, la confiance avait changé de camp. Principe des vases communicants. Grenoble, bien que menant au score, se découvrait pour faire le break. Les véloces et techniques attaquantes nîmoises n’en demandaient pas tant. Et un, et deux, et trois contres assassins. 1-3 score final. Les iséroises ont confondu vitesse et précipitation. Le crocodile nîmois a happé des grenobloises bien trop tendres.
On peut trouver plusieurs explications à ce résultat. A commencer par une pelouse indigne d’un match de foot, des rebonds (faux pour la plupart), des touffes d’herbe qui dépassent. Ou encore l’erreur d’arbitrage qui a oublié d’expulser la gardienne nîmoise dont la main volontaire hors de sa surface empêchait Luce Ndolo Ewele de filer au but. Mais aussi la sortie prématurée de Julie Piga, une sortie qui coïncide avec le début des déboires grenoblois. Plus le manque d’efficacité en attaque, la naïveté défensive, l’excès de confiance … Bref, «tout était contre nous» dixit Nicolas Bach. Un match à oublier… ou pas, le garder dans un coin de sa tête pour éviter de reproduire deux fois la même erreur.
L’entraîneur grenoblois, n’a pas du tout apprécié (c’est peu dire), la tournure des événements. A l’issue de la rencontre, dans les couloirs de l’annexe des Costières, il réagissait à chaud à cette contre performance: «C’est une grosse déception. Tout est allé de travers. Nous avons manqué d’intelligence, de caractère et de maturité. Les nîmoises avaient bien plus l’intention de gagner le match que nous». Le coach grenoblois ajoute, un brin fataliste : «Nous venons peut-être de dire adieu à la montée en première division». Pas forcément, mais Grenoble n’aura plus trop le doit à l’erreur. A commencer par le déplacement à Vendenheim.

Résultats quatorzième journée
Nîmes-GF38 3-1
Saint-Etienne-Vendenheim 2-0
Metz ESAP-Ambilly 0-1
Nancy-Dijon 1-0
Toulouse-Aurillac Arpajon 4-1
Yzeure-Montauban (reporté)

Classement après 14 journées

Place Nom Pts J G N P Bp Bc Diff

1

Saint-Etienne

34

14

11

1

2

34

7

27

2

Dijon

34

14

11

1

2

31

10

21

3

Nancy

29

14

9

2

3

44

14

30

4

Grenoble

28

13

9

1

3

25

11

14

5

Toulouse

25

14

7

4

3

31

16

15

6

Yzeure

21

13

6

3

4

23

14

9

7

Vendenheim

16

13

5

1

7

17

17

0

8

Montauban

10

13

3

1

9

16

37

-21

9

Nîmes

10

13

3

1

9

18

35

-17

10

Ambilly

8

14

2

2

10

13

39

-26

11

Metz ESAP

8

14

2

3

9

11

26

-15

12

Aurillac Arpajon

8

13

2

2

9

13

50

-37

Petit évènement en tête du classement. Saint-Etienne prend le fauteuil de leader à Dijon. Et dire que Grenoble aurait pu se retrouver à trois points avec un match en moins… On peut aussi appréhender ce classement différemment, Dijon n’a pas pris le large en tête. Il y a désormais embouteillage… et de l’espoir, le GF38 recevra les trois premiers. Rien n’est fait, non, mais maintenant, il faut gagner!

Opération rachat à Vendenheim !
Nicolas Bach, sans parler du résultat, attend un réaction de son équipe en Alsace : «Nous avons le devoir de faire preuve de caractère et retrouver certaines valeurs perdues en seconde phase». Le décor est planté. Les alsaciennes ne sont pas forcément les candidates idéales. Elles ont bien l’intention de jouer un mauvais tour aux grenobloises, elles qui s’étaient inclinées de façon rocambolesque en Isère, 2 à 1, en finissant le match à neuf. L’entraîneur grenoblois s’attend «encore à un match piège, du même genre qu’à Nîmes, sur un terrain difficile face à une équipe qui joue son maintien et qui a besoin de points». Grenoble est tombé une fois dans le piège, pas deux ?

Programme du week-end
Vendenheim-GF38
Aurillac Arpajon-Nîmes

C’est dans la difficulté que se forgent les grandes équipes, les grandes aventures… Grenoble, seule équipe de tête à jouer ce week-end, a l’occasion d’effacer sa contre performance nîmoise et de recoller à trois points des deux leaders. Le GF38, touché dans son amour propre, se doit une revanche. Tout n’est pas fini, cela passe forcément par une victoire en Alsace. Faisons confiance à Lina Khélif: «On va gagner à Vendenheim, on n’a pas d’autres choix». Tout est dit. Place aux actes !

FC Vendenheim Alsace-GF38, Dimanche 25 février, 14h00, Stade du Waldeck, Vendenheim