GF38-Pau FC: Enchaîner !

Le GF38 a remporté le choc de cette vingt-deuxième journée du championnat. Une victoire 1-0 face au Red Star et voilà les isérois qui reprennent leur bien à Rodez, le fauteuil de leader. Mais surtout, Grenoble repousse son concurrent francilien à 5 points (presque 6 avec un goal average particulier favorable, y compris sur Rodez au passage). Assurément la belle affaire. Ce vendredi soir, c’est l’équipe de Pau qui se présente au SDA pour un duel entre Alpins et Pyrénéeens. Les béarnais peuvent encore prétendre à la montée, cela passe par un gros coup au pied des Alpes. Pour Grenoble, gagner au Red Star, c’est très bien, confirmer à domicile c’est encore mieux !

Le GF38 décroche une étoile, la Red Star !
Le premier à domicile qui recevait le premier à l’extérieur. Dans ce duel de numéro un, le dernier mot est revenu à l’équipe qui se déplaçait, Grenoble! Un succès qui ne souffre d’aucune contestation tant la formation alpine a maîtrise son sujet. Une défense solide bien présente  dans les duels, une supériorité technique, un Jessy Benet des grands soirs, des occasions, et un but. Certes avec un brin de réussite. La frappe détournée de Nicolas Belvito vaut chère, très chère. Le numéro neuf grenoblois nous fait revivre sa réalisation: «On a essayé de combiner à deux ou trois. Jessy Benet me la remise en retrait et je tente ma chance à l’entrée de surface. Elle est contrée juste ce qu il faut pour prendre à contre pied le gardien … Parfait pour nous !!». Et comment ! Son entraîneur Olivier Guégan revient sur cette belle victoire: «Nous avons réalisé le match que l’on voulait, mieux qu’à Rodez je dirais. C’était une belle journée avec une grosse prestation contre une belle équipe devant deux beaux publics. Nous avons maîtrisé les débats dans l’ensemble et aurions même dû aggraver le score». A l’issue de la rencontre, le buteur grenoblois confiait la joie de tout un groupe, mais pas que: «Le sentiment qui prédomine est la confiance collective qui se dégage et qui grandit au fil des bons résultats. Elle nous permet d’appréhender le match suivant avec beaucoup d’optimisme et même si ce ne sont jamais des rencontres faciles, on ne s’affole quasiment pas». Le numéro 9 isérois poursuit son raisonnement: «Nous savons que nous aurons toujours des possibilités pendant la rencontre pour faire basculer les choses de notre côté. On conserve notre état d’esprit collectif, avec du combat et de la solidarité entre nous. Cela permet de se sentir plus fort…» On espère maintenant que la recette prendra à domicile.

La stat : Neuf mois, c’est long à la fin!
Une seule fois cette saison le GF38 a réussi à enchaîné trois succès de rang. C’était lors de la neuvième, dixième et douzième journée (exempt lors de la onzième). Le G38 avait bien réagi à Marseille Consolat (1-2) suite à sa défaite à domicile face à Cholet, avant de confirmer à la maison face à Avranches (3-1) et de se sublimer à Lyon Duchère (2-4), le 4 novembre 2017. Pour retrouver trace de deux victoires d’affilée au Stade Des alpes, il faut remonter à beaucoup plus loin, à la saison dernière et cette fameuse rencontre face au Puy. Après avoir battu Annecy 1-0 à domicile fin avril, Grenoble s’octroyait son billet pour le National le 13 mai 2017. Soit plus de neuf mois. L’heure de la délivrance a sonné? Olivier Guégan sourit: «J’espère bien entendu qu’on va réussir à s’imposer une nouvelle fois à domicile. Depuis la reprise, nous sommes la meilleure équipe après Concarneau, c’est intéressant. Notre dynamique est bonne».

Résultats de la vingt-deuxième journée
Red Star 0- 1 GF 38
USL Dunkerque 0- 2 Béziers
Créteil 0-1 Laval
Marseille Consolat 0-1 Lyon Duchère
Cholet 1-3 Avranches
Pau (exempt)
Boulogne 2-1 Chambly
Rodez 0-0 Les Herbiers
Entente SSG 1-1 Concarneau

Une seule victoire à domicile pour cinq succès à l’extérieur. Ce championnat est fou. Vivement qu’on se déplace doivent penser bon nombre de formations… «Une caractéristique du National» avance Olivier Guégan, qui précise: «Les équipes qui voyagent sont différentes de celles qui jouent à domicile, elles ferment le jeu».

PI

EQUIPE

PTS

JO

G

N

P

F

Bp

Bc

Diff

1

GRENOBLE FOOT 38

38

21

10

8

3

0

23

13

0

10

2

RODEZ AVEYRON F

36

20

10

6

4

0

26

18

0

8

3

RED STAR FC

33

20

8

9

3

0

25

16

0

9

4

SO CHOLET

28

20

8

4

8

0

38

33

0

5

5

ENTENTE SSG

27

21

5

12

4

0

25

27

0

-2

6

STADE LAVALLOIS

27

21

6

9

6

0

23

22

0

1

7

MARSEILLE CONSOLAT G

27

21

7

6

8

0

25

30

0

-5

8

PAU FC

26

19

6

8

5

0

28

24

0

4

9

AS BEZIERS

26

21

5

11

5

0

21

23

0

-2

10

US CONCARNEAU

26

21

6

8

7

0

26

24

0

2

11

BOULOGNE USCO

25

20

6

8

6

0

21

23

1

-2

12

LYON DUCHERE AS

25

21

6

7

8

0

18

23

0

-5

13

USL DUNKERQUE

23

20

6

8

6

0

27

27

3

0

14

LES HERBIERS VENDEE

23

21

5

8

8

0

24

31

0

-7

15

CHAMBLY FC

22

20

5

7

8

0

23

23

0

0

16

USCL

19

19

5

4

10

0

18

26

0

-8

17

US AVRANCHES MSM

19

20

4

7

9

0

24

32

0

-8

Grenoble possède dix points d’avance sur le quatrième Cholet. Malheureusement pour les équipes de National, depuis la saison passée, le troisième doit valider son billet pour l’échelon supérieur en jouant deux matchs de barrage face au 18ième de L2. Pour éviter ce tour d’angoisse, il faut viser une des deux premières places. Et puisqu’on y est, champion, tant qu’à faire ! Olivier Guégan tempère, il n’écoute pas la chant des sirènes qui promet la L2 au GF38: «Il reste encore beaucoup de matchs. À nous de garder le cap et de rester constant dans la performance. Si on maintient notre niveau de jeu, on peut espérer de belles choses à la fin de saison, mais pour le moment, je ne vois pas plus loin que Pau». Oui, place aux béarnais désormais. Une formation qui a des arguments à faire valoir.

Programme de la vingt-troisième journée
GF 38-Pau
Béziers-Créteil
Lyon Duchère-Entente SSG
Avranches-Marseille Consolat
Cholet (exempt)
Chambly-Dunkerque
Les Herbiers-Boulogne
Concarneau-Rodez
Laval-Red Star (Samedi 24 février 15h00)

Le PFC, une équipe bien dans sa peau !
Grenoble, huitième à domicile reçoit Pau, septième à l’extérieur, mais attention, les palois semblent avoir trouver la bonne carburation loin des Pyrénées. Leurs quatre dernières sorties se sont soldées par trois victoires (Concarneau, Rodez et Dunkerque) ainsi qu’un dernier résultat nul à Avranches (0-0). Il faudra se méfier des béarnais et encore plus de sa pointe, Aaronsalem Boupendza. Avec neuf réalisations, l’international gabonnais, prété par les girondins de Bordeaux, est co-meilleur buteur du championnat National. Seul premier même, si on regarde son ratio but/match joué (0,57). Il est capable de frapper à tout moment. Son compère de l’attaque, Jonathan Rivas Marouani, en est lui à six buts. A eux deux, ils représentent 14 des 28 buts inscrits par l’équipe paloise. Olivier Guégan connaît bien les forces et faiblesses de son adversaire: «Il s’agit de la seconde meilleure attaque du championnat. Ils marquent beaucoup de buts mais ils en prennent aussi beaucoup». Le technicien dauphinois a bien étudié son sujet. Pau est la dixième défense avec 24 buts encaissés contre 13 pour Grenoble, meilleure base arrière du championnat. «Cette rencontre sera plus ouverte que les dernières réceptions à domicile» suggère l’ancien rémois qui nous livre les clés du succès: «Il faudra être vigilant, juste techniquement, présent dans les duels et faire preuve d’efficacité dans les zones de vérités. Surtout ne pas courir après le score». CQFD !

Grenoble va t-il réussir à s’imposer deux fois de suite à domicile cette saison? La belle victoire à Bauer demande confirmation au SDA. Ce succès fait du GF 38 un favori pour la montée. Mais prudence, l’erreur serait de se voir déjà promu en Ligue 2. Il reste encore 33 points à distribuer. Trois de pris contre Pau seraient déjà un beau début ! Et gare surtout à ne pas vendre la peau de l’ours béarnais … une bête qui, loin de chez elle, sort souvent les griffes !

Grenoble Foot 38-Pau, Vendredi 23 février, 20h00, Stade Des Alpes, Grenoble