C’était il y a 50 ans … Jean-Claude Killy devenait triple champion olympique à Grenoble

Le skieur de Val d’Isère, Jean Claude Killy est entré dans la légende du ski alpin à Grenoble en 1968. Cinquante ans après, #LSD ouvre ses archives pour vous faire revivre le slalom disputé le 17 Février en Isère.

17 Février 1968, Chamrousse. Le « King Killy » est déjà double champion olympique de ski alpin en ayant remporté la Descente et le slalom géant. Devant son public, il souhaite devenir triple médaillé d’or et compte pour cela sur le slalom, l’une de ses spécialités.

La première manche :

La première manche est prévue en début de journée et le brouillard s’invite à la fête. Auteur d’une course solide, le natif de St-Ouen s’installe en tête du parcours avec 31 centièmes de seconde d’avance sur l’Autrichien Alfred Matt et confirme sa bonne forme malgré les conditions climatiques.

La seconde manche :

En seconde manche, le skieur de Val d’Isère part dans le premier groupe et doit donc marquer les esprits de ses adversaires. Il le fait de façon brillante en signant un temps record et doit donc attendre les résultats de ses principaux rivaux avant d’être sacré. Le premier danger arrive avec le norvégien, Håkon Mjøen. Cité dans les outsiders, le nordique termine avec plus d’une seconde d’avance sur Killy ! C’est la stupéfaction en bas de la piste. Les juges vérifient la validité de ce temps et finissent finalement par disqualifier Mjøen pour avoir loupé deux portes. La deuxième surprise arrive quelques dossards plus tard. L’autrichien Karl Schranz débute son parcours et puis plus rien.. Panne de chrono, problème de portes ? Quoi qu’il en soit, l’autrichien repart pour un nouveau départ et dira à l’arrivée qu’il fût gené par une personne sur la piste. Le deuxième départ est le bon pour l’autrichien qui passe devant Killy à l’arrivée. Une nouvelle surprise puisque Schranz ne faisait pas figure des favoris. La surprise durera quelques heures avant que les juges décident officiellement de disqualifier Schranz pour avoir loupé deux portes..

Rempli en émotions et en surprise, ce slalom sacrera finalement le « King » Jean-Claude Killy plusieurs heures après l’arrivée. Le skieur de Val d’Isère devenait donc triple champion olympique et égalait l’Autrichien Toni Sailer, triple médaille d’or à Cortina d’Ampezzo en 1956.  A ce jour, cette course et ce titre de Killy resteront comme l’uns des plus controversés de l’histoire des Jeux Olympiques moderne. 

Retour en vidéo sur cet exploit :