Red Star FC-GF 38 : «Star Wars»…

Choc d’étoiles en cette vingt-deuxième journée du championnat. Le GF38, nouveau leader de National se déplace en Seine-Saint-Denis pour y défier le Red Star FC. Le premier qui se déplace chez le troisième. Deux équipes candidates à la L2 qui s’affrontent. Loin de ses bases, Grenoble est capable du meilleur. S’il s’impose, le GF38 reléguerait les franciliens à 5 points. Un tournant et une sacrée belle opération !

Le soleil pointe au dessus du SDA
Après presque 4 mois de disette, le GF a profité de la réception de Créteil pour renouer avec la victoire à domicile. Mais décidément rien n’est simple à la maison. Alors que l’on s’achemine vers un nouveau 0-0, Grenoble n’abdique pas et pousse jusqu’au bout, jusqu’à la 94ième minute de jeu et cet ultime cafouillage conduisant au penalty. Les cœurs grenoblois se serrent et la joie se mêle à la crainte. Il faut dire que les vieux démons des sept tirs au but manqués ne sont pas totalement effacés. Arsene Elogo s’isole de la confusion générale et fait le vide. Le nouveau tireur de penalty du GF38 ne tremble pas et prend à contre pied Kerboriou, le portier francilien. 1-0, la délivrance ! Victoire au bout du suspense (les plus belles pour les joueurs et supporters), trois points dans la besace, le fauteuil de leader. What else? Olivier Guégan apprécie ce succès à sa juste valeur: «Après une semaine énergivore, ces trois points sont les bienvenus. L’important était la victoire, peu importait la manière». Effectivement, Grenoble n’a pas été autant dominateur et alerte dans le jeu que lors de ses précédentes sorties à domicile, des réceptions où il aurait mérité de s’imposer, face à Laval ou encore Chambly par exemple. Telle est la loi du football, la victoire est capricieuse parfois. Olivier Guégan revient sur le contenu: «Pour faire un bon match il faut déjà un beau terrain de football, ce qui n’était pas le cas ce dimanche, et il faut aussi un adversaire qui cherche à jouer…» Créteil, comme beaucoup d’équipes qui se déplacent au SDA, s’est surtout appliquer à préserver son but. «Nous sommes tombés sur un bloc bas bien organisé qui a failli obtenir ce qu’il était venu chercher. Les joueurs n’ont pas abdiqué et sont récompensés par un penalty justifié» ajoute encore le coach alpin. Pas du tout le même avis côté cristolien. Une décision contestée de longues minutes qui vaudra même un carton rouge à son capitaine,Paul (90+5′). L’entraîneur isérois comprend cette frustration en toute fin de match mais n’a pas la mémoire courte: «Je n’oublie pas qu’au match aller on prend un rouge sur une simulation alors que nous avons un penalty indiscutable. Et nous sommes deux à être exclus du banc». Un partout balle au centre…

Résultats de la vingt et unième journée
GF 38 2-1 Créteil
Laval 3-1 Dunkerque
Lyon Duchère 1-2 Concarneau
Marseille Consolat 4-3 Cholet
Red Star (exempt)
Avranches 0-0 Pau
Béziers 1-1 Boulogne
Les Herbiers 2-1 Entente SSG
Chambly-Rodez (reporté)

Qu’il fait plaisir ce classement! En espérant que l’astre grenoblois brille encore de longues journées au sommet du championnat (douze par exemple ce serait bien) et ne se transforme pas en étoile filante…
Un premier rang que le GF38 doit beaucoup à sa faculté de voyager. Ce samedi, c’est un périlleux déplacement qui s’annonce pour la meilleure équipe à l’extérieur de National (6V 3N 1D). Grenoble s’en va passer au révélateur audonnien !

Programme de la vingt-deuxième journée
Red Star-GF 38
USL Dunkerque-Béziers
Créteil-Laval
Marseille Consolat-Lyon Duchère
Cholet-Avranches
Pau (exempt)
Boulogne-Chambly
Rodez-Les Herbiers
Entente SSG-Concarneau

Le Red Star, l’étoile du Berger à Bauer…
Le GF38 se déplace chez un sérieux rival, «le favori à la montée» dixit Olivier Guégan qui complète : «Le Red Star a affiché ses ambitions. C’est un club programmé pour la L2 avec certainement le plus gros budget de la division».
Et l’étoile rouge brille un peu plus que les autres dans son antre de Saint-Ouen. Jugez donc, première équipe à domicile avec un bilan de 5V, 3N et 1 défaite (face à Dunkerque le 8 décembre 2017), 14 buts marqués contre 7 encaissés, la tâche sera donc ardue. Au delà de la qualité de l’équipe audonienne, le GF38 devra évoluer sur une pelouse synthétique. Un désavantage pour les isérois? L’entraîneur grenoblois le pense: «Nos adversaires ont beaucoup plus l’habitude de cette surface. C’est complètement différent, un tout autre football. Nous avons une semaine pour prendre des repères le plus rapidement possible, en s’entraînant sur le synthétique du stade Vercors, afin d’être prêt samedi». Et Olivier Guégan d’évoquer ce choc: «Ce sera un gros match face à une équipe possédant de grosses individualités capables de faire la différence à tout moment. Nous essaierons de leur opposer notre collectif sans rien changer à notre état d’esprit. Il faudra être patient et mature».
Le match aller s’était soldé par un 0-0. Grenoble avait dominé largement sans réussir à trouver la faille. L’entraîneur isérois se contenterait «bien d’un point à l’extérieur mais si l’occasion se présente de faire mieux, on ne s’en privera pas» ajoute t-il. L’idéal serait de refaire le coup d’il y a un mois, à Rodez, où, face à un autre concurrent direct, les grenoblois avaient donné la leçon et empocher les trois points de la victoire (0-2, 12/01/18). Une affiche à Saint-Ouen que manqueront Tirard, Spano-Rahou et Peuget, blessés de longue date. Quant à Selim Bengriba, Steven Pinto Borges et Harouna Abou Demba, leur participation est encore incertaine.

Pour finir, cette rencontre, aussi importante soit-elle, sera placée sous le signe de l’amitié entre groupes de supporters (Red Kaos 94 et Red Star fans) qui entretiennent des chaudes relations depuis environ dix ans. Parce qu’après tout, le foot ce n’est pas la guerre…

«Ce n’est pas un match à six points, il vaudra trois points comme tous les autres» conclut Olivier Guégan. C’est vrai, sur le plan comptable. Mais en cas de succès au Red Star, le GF38 marquerait plus que trois points, il marquerait les esprits et le moral audonien. Grenoble a donc tout intérêt à poursuivre la dynamique impulsée face à Créteil et s’imposer en leader, là où il le parvient le mieux, à l’extérieur. 
Le troisième face au leader, le premier à domicile qui reçoit le premier à l’extérieur… Samedi soir dans le ciel de Bauer, les étoiles seront t-elles rouges ou bleues?

Red Star FC-Grenoble Foot 38, Samedi 17 février, 15h00, Stade Bauer, Saint-Ouen