GF38-Créteil: Tous derrière et Grenoble devant?

La coupe est terminée! Un mal pour un bien au final. Défaits avec les honneurs 0-3 sur leur pelouse face à Strasbourg, les alpins vont désormais pouvoir se concentrer uniquement sur le championnat.  La déception doit être vite digérée car dès demain, Créteil se présente sur la pelouse du SDA. Et s’il y a bien un match à gagner dans la folle semaine iséroise, c’est celui-ci ! La première place est en jeu.

Strasbourg, un réalisme glaçant!
C’est Thierry Laurey, l’entraîneur de Strasbourg qui le dit en conférence de presse: «Cette élimination va permettre à Grenoble de ne se consacrer qu’au championnat car il est compliqué de jouer sur deux tableaux à la fois». Le coach alsacien sait de quoi il parle, lui qui déjà a vécu plusieurs montées. Thierry Laurey reconnaît que son équipe a assuré l’essentiel au SDA sans réaliser une très grande prestation, au contraire de son adversaire du soir: «Nous sommes tombés sur une très belle équipe de Grenoble qui nous a posés des problèmes sur les côtés. Nous aurions pu être menés au score sans que cela soit illogique». L’ancien joueur montpelliérain vient de succéder en conférence de presse à un Olivier Guégan déçu du résultat mais fier de ses joueurs: «Je tiens à les féliciter. Ils ont fait jeu égal dans le contenu avec une équipe de Ligue 1, en se créant plusieurs occasions. Malheureusement nous manquons de réalisme et certains faits de jeux nous sont défavorables»! Et oui, le réalisme. Tout un art. De ce côté là, le club alsacien a donné la leçon. Deux occasions et demi, trois buts. Faisons abstraction du troisième, une coup franc anodin en toute fin de rencontre, détourné par le mur grenoblois (Goncalves, 90’+2). C’est surtout le premier qui fait mal à Grenoble. Alors que les occasions sont alpines dès le début de rencontre, Bahoken profite d’une perte de balle devant la surface de réparation pour ajuster Maubleu d’un plat du pied imparable (0-1, 32′). La GF 38 fera lui aussi trembler les filets mais le but de Sotoca en seconde période, sur une passe lumineuse de Lakdar Boussaha, sera injustement refusé pour hors-jeu. Arbitrage vidéo SVP… au prochain tour, merci!!! Et sur un contre rondement mené, les alsaciens doucheront les espoirs grenoblois à dix minutes du terme (Terrier, 78′, 0-2). Le GF 38 sort donc par la grande porte. Pas de blessés, pas de prolongations et aucun suspendu. Cela aurait pu être pire après tout! Il va désormais pouvoir se consacrer au championnat, rien que le championnat!

Leader, n’est-ce pas ?
Sitôt la frustration de l’élimination évacuée, le coach alpin se projetait sur la réception essentielle des cristolliens: «Ce n’est pas encore un match capital mais c’est une rencontre très importante. On va tâcher de bien récupérer pour aligner une équipe très compétitive». Certainement l’occasion d’injecter du sang neuf. Eric Vandenabeele, suspendu face à Strasbourg, ainsi que Steven Pinto Borges, touché face à Bischeim, devraient retrouver le groupe grenoblois. Au contraire de Sélim Bengriba dont la fougue fera défaut.

Résultats de la vingtième journée
Laval 3-1 Dunkerque
Lyon Duchère 1-2 Concarneau
Marseille Consolat  4-3 Cholet
Red Star (exempt)
Avranches 0-0 Pau
Béziers 1-1 Boulogne
Les Herbiers 2-1 Entente SSG
Chambly-Rodez (Reporté)
GF 38-Créteil (dimanche 11 février)

Trois équipes qui recevaient en cette vingtième journée ont réussi à l’emporter, dans la douleur le plus souvent. C’est loin d’être toujours  le cas. Le Red Star face à Avranches et Rodez face à Béziers peuvent en témoigner. Ils ont bien failli s’incliner à la maison la semaine passée en arrachant l’égalisation en toute fin de match. Gagner à domicile dans ce championnat n’est donc pas une sinécure. Grenoble n’échappe pas à la règle…

PI

EQUIPE

PTS

JO

G

N

P

F

Bp

Bc

Dif

1

RODEZ AVEYRON F

35

19

10

5

4

0

26

18

0

8

2

RED STAR FC

33

19

8

9

2

0

25

15

0

10

3

GRENOBLE FOOT 38

32

19

8

8

3

0

21

13

0

8

4

SO CHOLET

28

19

8

4

7

0

37

30

0

7

5

MARSEILLE CONSOLAT G

27

20

7

6

7

0

25

29

0

-4

6

PAU FC

26

19

6

8

5

0

28

24

0

4

7

ENTENTE SSG

26

20

5

11

4

0

24

26

0

-2

8

US CONCARNEAU

25

20

6

7

7

0

25

23

0

2

9

STADE LAVALLOIS

24

20

5

9

6

0

22

22

0

0

10

USL DUNKERQUE

23

19

6

8

5

0

27

25

3

2

11

AS BEZIERS

23

20

4

11

5

0

19

23

0

-4

12

LES HERBIERS VENDEE

22

20

5

7

8

0

24

31

0

-7

13

BOULOGNE USCO

22

19

5

8

6

0

19

22

1

-3

14

CHAMBLY FC

22

19

5

7

7

0

22

21

0

1

15

LYON DUCHERE AS

22

20

5

7

8

0

17

23

0

-6

16

USCL

19

17

5

4

8

0

18

24

0

-6

17

US AVRANCHES MSM

16

19

3

7

9

0

21

31

0

-10

…Et pourtant, Rodez et le Red Star ne jouent pas ce week-end. L’occasion est trop belle pour Grenoble de reprendre le fauteuil de leader provisoire et mettre la pression sur ses concurrents (les matchs en retard sont toujours délicats à négocier). Une seule condition, gagner. Après deux revers de rang à la maison (Boulogne et Strasbourg), le GF38 serait donc très inspiré de renouer avec la victoire. Mais attention, si les dauphinois visent le haut, ils doivent néanmoins garder un œil dans le rétro. Cholet, l’Entente SSG, Pau ainsi que Marseille Consolat reviennent fort. Ces équipes n’ont pas dit leur dernier mot et la lutte sera serrée jusqu’au bout.

Un chiffre: 13
Treize comme le 13 octobre 2017, la dernière fois que Grenoble s’est imposée à la maison. Ô temps, suspend ton vol…Un temps qui semble long, trop long…
Treize aussi comme le nombre de journées de championnat qu’il reste à disputer pour le club isérois. On va rentrer dans le Money time, chaque point va compter…A commencer par le match de dimanche.
Et encore une fois, la tâche sera ardue. Les franciliens restent sur deux revers de rang (0-1 à Pau et 2-3 à domicile face au Red Star) et un match nul (1-1 face à Marseille Consolat). Créteil, avec deux matchs en moins, est pour le moment relégable. C’est donc une équipe qui jouera une partie de son avenir en National qui se déplacera entre Drac et Isère. Mission commando presque pour des franciliens relégués de L2 il y a deux saisons et candidats déclarés à la montée…loin des objectifs affichés du début de saison. Enfin, comme un dernier avertissement d’une rencontre qui s’annonce compliquée, l’US Créteil est pour l’heure, la seule équipe de National à avoir fait tomber Grenoble loin de ses bases. C’était lors de la quatrième journée de championnat et une défaite 0-2 de la troupe à Olivier Guégan. Eric Vandenabeele et Francis Dady Ngoye avaient vu rouge pour le coup, le second pour une simulation de penalty peu évidente. L’occasion est belle de faire d’une pierre trois coups: laver l’affront, stopper la série négative à domicile, et enfin, relancer une dynamique positive, un souffle nouveau qui pourrait propulser le club grenoblois vers la L2!

Treize enfin comme presque 13 milliers de personnes à avoir bravé le froid polaire du Stade Des Alpes pour la réception de Strasbourg. Les supporters grenoblois ont pu respiré à nouveau le parfum des matchs de haut niveau. L’excitation et la joie étaient palpables aux abords d’une enceinte alpine encore plus belle quand elle est garnie et chante à l’unisson. Une preuve s’il en est que Grenoble mérite de retrouver l’Elite, le plus rapidement possible. Dans cette optique, renouer avec le succès à domicile devient primordial. A commencer par Créteil, première des treize dernières marches vers le paradis L2…

Grenoble Foot 38-US Créteil Lusitanos, Dimanche 11 février, 15h00, Stade Des Alpes, Grenoble