#PdeTravers Fédérale 1 Elite : Maintenant, on joue pour quoi ?

Après plusieurs semaines compliquées et la non-autorisation de montée pour le VRDR et le CSBJ, j’ai décidé de prendre ma plume pour exprimer ma déception à travers ce billet d’humeur. La Fédérale 1 Elite ne serait-elle pas qu’une vaste fumisterie? 

La FFR et la validation des dossiers…

9 Janvier, 12h:  Le Valence Romans Drôme Rugby annonce dans un communiqué qu’ils ne pourront pas accéder aux phases finales. Une véritable surprise pour beaucoup et un choc pour les proches d’un club qui se structure professionnellement de façon très positive (centre de formation reconnu, titre de champion de France Belascains, conférence de presse, manager de haut-niveau). Annoncé comme l’un des exemples de ce championnat, le club drômois explique qu’il ne pourra pas monter suite à un redressement URSSAF, subi par le club en 2015. Mais la véritable question est-elle ailleurs? Tous les dossiers n’avaient-ils pas été validés en début de saison pour autoriser les clubs à l’accession ?

En 2016, à l’annonce de la création de la Fédérale 1 Elite, beaucoup semblaient enchantés ! Mais après deux ans d’expérimentation, rien ne semble aller dans le bon sens  ! La saison dernière, le FC Auch et St Nazaire s’étaient vus validés leur dossier et sont maintenant retournés au niveau amateur.

Cette année, comment 6 clubs peuvent-ils ne pas accéder aux phases finales alors que leur dossier avaient été accepté cet été ? Aujourd’hui, ce championnat dit de « ProD3 » ressemble plus à une moulinette qu’à une poule pré-professionnelle. Les clubs traversent la France de fond en comble et ne touchent pas les droits TV.  Certains clubs comme Chambéry, Limoges ou Strasbourg pourraient même retomber en Fédérale 2 en fin de saison… Pour une poule « Pro », cela ne semble pas très flatteur…

Le malheur des uns fait le bonheur des autres…

À travers ces décisions, le rugby dauphinois est en difficulté, mais d’autres ont eu de bonnes surprises. C’est le cas notamment de Rouen et Tarbes. En difficulté en championnat en bas de classement, les deux clubs sont déjà assurés de jouer les phases finales. Une aberration qui fait surgir de nombreuses interrogations…  Malheureusement, la FFR avec sa communication « légère » n’a jamais expliqué comment et pourquoi certaines équipes sont autorisées à jouer les phases finales ? Ne faudrait-il pas communiquer les vrais comptes-rendus de réunions pour éclaircir cette affaire ?

Le championnat est mort, l’ambiance également !

L’incompréhension est grande dans les clubs mais également chez les joueurs. Comment motiver ses gars à jouer maintenant 11 matchs « amicaux » de championnat en sachant qu’ils ne pourront pas en disputer les phases finales? Comment peut t’on dire à un joueur prêté qu’il ne peut pas rentrer dans son club alors qu’il n’a plus rien à jouer ? Cette F1 Elite est morte mais doit tout de même continuer jusqu’à la fin de la saison..

Cette démotivation s’est affichée dès les premiers matchs avec, par exemple, les victoires larges de Rouen à Aubenas et d’Albi contre Chambéry. En plus des joueurs, nombreux sont les supporters qui vont logiquement deserter les différentes tribunes. Annoncer ce choix en Janvier, à mi-saison est la pire décision que la FFR pouvait prendre… Finalement, c’est une double peine pour les clubs qui vont avoir encore plus de mal à boucler leur budget, renouveler leurs partenariats privés… etc.

Le rugby, une affaire d’argent ?

L’ultime question qu’on pourrait se poser est : « Comment une équipe actuellement 8ème ou 9ème du championnat pourrait obtenir la légitimité de monter en ProD2 » ? Le rugby semble avoir malheureusement perdu son esprit. Aujourd’hui, seul l’argent dicte ce championnat dont l’antépénultième a plus de chances de monter en Pro D2 que le troisième.. Comment peut-on accepter cela ? Est-ce vraiment l’esprit rugby, l’esprit sportif ?

Quoi qu’il en soit, après ces deux années désastreuses, le rugby français rentre dans une période charnière et devra prendre des décisions radicales. Ligue Fermée ? ProD3 ? revenir à l’ancienne formule? Seul l’avenir nous le dira mais il est maintenant important de FAIRE DES CHOIX pour stopper l’hémorragie.