#FED1: Vienne, en difficulté, concède le nul face à Hyères Carqueiranne La Crau (15-15)

Les viennois restent invaincus dans leur antre de Jean Etcheberry, mais ils sont passés tout près de la correctionnelle face à l’une des meilleures équipes de la poule. Revanchards après leur défaite du match aller, les varois ont étouffé les ciel et blanc, seule leur maladresse face aux perches les a empêché de l’emporter en Isère.

Dès le début de la partie, on a senti que ce serait compliqué pour les viennois. Dominés en conquête par un pack d’airain, les ciel et blanc étaient privés du ballon, heureusement ils héritaient de deux pénalités qui les maintenaient dans le match (6-6 25ème minute). Mais l’agressivité défensive parfois limite des varois finissait par leur jouer des tours, avec un premier carton jaune reçu juste avant la pause, le CSV menait 9-6 au retour aux vestiaires. Hélas, une supériorité numérique de vingt minutes (nouveau carton jaune contre le varois Toevalu à la 49ème), ne permettait pas aux viennois de prendre le large (15-09 53ème). Au contraire, les vingt dernières minutes seront complètement à sens unique pour les sudistes. Les ciel et blanc, acculés en défense et physiquement émoussés, écopent de deux cartons blancs (Lebas puis Puyo), encaissent deux nouvelles pénalités (15-15 à la 70ème), et finissent par concéder une pénalité à 20 mètres face aux perches à la sirène. Scénario incroyable, le buteur Lancelle -pourtant auteur d’un quatre sur cinq jusque là- rate l’inratable ! Mieux, sur l’action suivante, alors qu’on joue depuis trois minutes après la sirène, l’arbitre Benoît Mounier, décidément peu clément avec les isérois, pénalise une nouvelle fois. Et là encore, c’est un échec ! Vienne concède le nul mais aurait pu perdre. Le CSV tentera de se rattraper dimanche prochain, toujours à domicile face à la lanterne rouge, Grasse.