Amazones FCG-AS Rouen UC: De pied ferme…

Les Amazones débutent 2018 comme 2017 s’est terminée, en victoires. Après la solide formation caennaise, ce sont les joueuses de Chilly Mazarin qui n’ont pu que constater les dégâts. Une nouvelle victoire bonifiée 54-0, 8 essais à rien. A l’occasion de la dixième journée du championnat Armelle Auclair, Rouen est la nouvelle victime désignée. Une équipe normande qui avait résisté au match aller (5-13) en faisant preuve de beaucoup d’agressivité, à l’extrême limite trop souvent… Les Amazones, meurtries, n’avaient pas apprécié, du tout. C’est le moins que l’on puisse dire! Elles ont bien l’intention de le signifier aux normandes et ne se priveront pas pour alourdir les valises du voyage retour. Le thermomètre va grimper…

C’est sur civière que Charline Lambin avait quitté la pelouse synthétique de Rouen après avoir inscrit le seul essai de la partie. La faute à pas de chances? «Pas vraiment, cela ressemblait plus à une agression» confiera passablement agacé (sans parler de la passivité de l’arbitre), le coach dauphinois Emmanuel Pellorce. Celui-ci traduisait après coup l’état d’esprit de ses joueuses : «Elles ne sont pas contentes de cette victoire où elles ont gagné en ayant pris des coups. Elles quittent Rouen avec le sentiment d’avoir été trop gentilles». Depuis le 15 octobre et le match aller, de l’eau a coulé sous les ponts, les grenobloises sont passées à autre chose maintenant? «J’en doute» répond l’entraîneur alpin qui précise : «Connaissant les filles, je peux dire qu’elles sont encore très remontées et très revanchardes. Elles ont bien l’intention de rendre la monnaie de leur pièce aux rouennaises. Elles n’ont pas du tout digéré le match aller». Ambiance ambiance…
Les Amazones ont donc la volonté de «s’imposer physiquement» dixit Emmanuel pellorce, et de ne surtout pas oublier l’agressivité (saine, s’entend) dans la liste des ingrédients pour gagner. Et si elles peuvent enfiler les essais comme des perles, elles ne s’en priveront pas…Sous réserve que «les conditions météo le permettent» ajuste un brin désabusé «Manu». En effet, froid et neige sont annoncés sur Grenoble. Le match se jouera donc à Bachelard.

Résultats de la neuvième journée
Chilly-Mazarin 00/54 FCG
Nanterre 05-36 Caen
LOU 32-03 Rueil Malmaison
Rouen 08-34 Stade Français

Classement à l’issue de la neuvième journée

Equipes pts J G N P + Diff E+ E- PP Pun BO BD CB
1

Grenoble

42 9 9 0 0 416 35 381 58 6     6 0 26
2

Stade Français

33 9 7 0 2 236 109 127 39 15 4 1 17
3

Caen

29 8 6 0 2 217 74 143 32 11 4 1 17
4

Rouen

21 9 4 0 5 195 142 53 29 20     2 3 5
5

LOU

19 9 4 0 5 140 168 -28 23 25 2 1 -1
6

Nanterre

12 9 3 0 6 88 354 -266 11 54 0 0 -12
7

Chilly Mazarin

10 9 2 0 7 92 257 -165 16 39 1 1 -10
8

Rueil Malmaison

1 8 0 0 8 16 261 -245 2 40 0 1 -15

117 points encaissés, 0 marqué. Tel est le bilan de Chilly Mazarin en deux confrontations face aux grenobloises. Les franciliennes peuvent souffler. Elles ne recroiseront plus les dauphinoises cette saison. On espère même pour beaucoup plus longtemps. Les chiroquoises, «loin» devant Rueil Malmaison, devraient se maintenir en challenge Armelle Auclair, cela voudrait dire que les Amazones…

Emmanuel Pellorce revient sur cette victoire: «Ce fut un match sérieux. Les filles, après un grosse prestation face à Caen, ont enchaîné au niveau de l’envie et de la détermination. Elles ont pris le match par de bon bout, et dès l’entame, ont imposé notre jeu. Au niveau de l’intensité, elle était à la hauteur de nos espérances». Face à un adversaire plus faible, les Amazones en ont donc profité pour corriger leurs erreurs et s’améliorer. C’est aussi l’avis du coach alpin: «Les filles ont respecté l’adversaire mais surtout notre jeu. Elles franchissent des paliers à chaque sortie». Et des occasions de s’améliorer, il n’en reste plus beaucoup avant les phases finales, la faute à un calendrier entrecoupé par le tournoi des six nations. Cinq matchs en tout et pour tout. Rouen donc, le Lou en février, le Stade Français fin mars, avant d’enchaîner par Rueil Malmaison et Caen début avril. L’entraîneur alpin souhaite désormais que «chaque rencontre serve à préparer au mieux les phases finales», mais ce n’est pas tout:« Nous avons encore du pain sur la planche, notre niveau de jeu et notre organisation sont encore perfectibles. Nous devons aussi absolument conserver l’intensité imposée lors de nos récentes sorties». Vite, le compte à rebours à déjà commencé…

La réception de Rouen se fera sans Céline Ducamin et Zoé paquet, toutes les deux blessées au genou. Zoé Paquet est d’ores et déjà absente pour un mois voire plus (attentes d’examens complémentaires), tandis que Céline Ducamin a mis un terme à sa saison face à Caen: rupture des ligaments croisés. #LSD lui souhaite au passage bon courage et un prompt rétablissement. Heureusement, une bonne nouvelle vient compenser ces deux coups durs, le retour aux affaires de Marine Camoin au cœur du pack alpin. Un retour conjugué à celui de Margaux Donzel dernièrement. Les piliers dauphinoises reviennent aux affaires, de quoi donner encore plus de stabilité à la mêlée du FCG!

Programme de la dixième journée
FCG-Rouen
Rueil Malmaison-Nanterre
Caen-Chilly-Mazarin
Stade Français-Lyon OU

En ce début d’année 2018, les grenobloises sont entrées en mode PlayOffs. Elles ont la volonté de se préparer au mieux pour leurs futures échéances. Rouen va goûter à un accueil chaleureux dans la capitale alpine et risque bien de payer l’addition du match aller, une addition salée…Les grenobloises, remontées comme des coucous, n’ont pas l’intention de tendre l’autre joue, et ne feront aucun cadeaux. Les normandes vont savoir de quel bois se chauffent les Amazones…

FCG Amazones-AS Rouen UC, Dimanche 21 janvier 2018, 12h00, Stade Bachelard, Grenoble