Grenoble reçoit Boulogne: La jouer comme à l’extérieur…

Grenoble s’est donc mis sur son 31 pour son déplacement à Rodez. 31, comme le nombre de points qui les propulse co-leader de cette division Nationale, partageant le Graal avec sa victime du week-end et le Red Star. Cette victoire, acquise d’une main de maître chez un concurrent direct, a fait naître beaucoup d’espoirs dans l’entourage grenoblois…la Ligue 2 leur serait promise. Le chemin est encore long et semé d’embûches. Il va maintenant falloir réitérer à domicile les performances haut de gamme réalisées à l’extérieur. A commencer par Boulogne dès ce vendredi. Gagner à la maison, enfin! La montée passera aussi par là…

Résultats de la dix-septième journée
Rodez 0-2 GF 38
Dunkerque 2-2 Avranches
Concarneau 3-1 Béziers
Entente SSG 1-1 Laval
Les Herbiers 1-3 Chambly
Pau 1-1 Lyon Duchère
Créteil 1-1 Marseille Consolat
Red Star 1-0 Cholet

PI

EQUIPE

PTS

JO

G

N

P

F

Bp

Bc

Diff

1

RED STAR FC

31

17

8

7

2

0

21

11

0

10

2

GRENOBLE FOOT 38

31

17

8

7

2

0

20

11

0

9

3

RODEZ AVEYRON F

31

17

9

4

4

0

23

16

0

7

4

SO CHOLET

25

17

7

4

6

0

31

25

0

6

5

ENTENTE SSG

24

17

5

9

3

0

21

22

0

-1

6

PAU FC

22

16

5

7

4

0

26

22

0

4

7

LYON DUCHERE AS

22

17

5

7

5

0

14

16

0

-2

8

USL DUNKERQUE

22

17

6

7

4

0

26

22

3

4

9

CHAMBLY FC

21

17

5

6

6

0

20

17

0

3

10

STADE LAVALLOIS

21

17

4

9

4

0

18

18

0

0

11

MARSEILLE CONSOLAT G

20

17

5

5

7

0

17

23

0

-6

12

AS BEZIERS

20

17

4

8

5

0

17

21

0

-4

13

USCL

19

16

5

4

7

0

18

23

0

-5

14

US CONCARNEAU

18

17

4

6

7

0

19

20

0

-1

15

LES HERBIERS VENDEE

15

17

3

6

8

0

18

27

0

-9

16

BOULOGNE USCO

15

16

3

7

6

0

15

20

1

-5

17

US AVRANCHES MSM

14

17

3

5

9

0

19

29

0

-10

A l’exception de Dunkerque en début de saison et d’Avranches (victoire 3-1 le 13 octobre), Grenoble n’a jamais réussi à se défaire d’un mal classé dans son stade fétiche. Chambly, Concarneau et Laval, dans une moindre mesure, sont toujours reparties avec le point du match nul. Certes, sans ces penaltys loupés, il en serait autrement. Grenoble serait certainement seul en tête du classement…mais en attendant, le GF38 ne profite plus de l’avantage de son terrain, et ceci depuis trois mois maintenant. En regardant le verre à moitié plein, on peut se consoler en se disant qu’il ne perd pas et que tout le monde ne peut en dire autant (Rodez par exemple). On a demandé à Harouna Abou Demba, premier buteur grenoblois à Rodez (et quel but!), ce qui clochait au Stade Des alpes. Celui-ci n’a guère d’explication : «On est bien, on domine, on sent l’engouement de nos supporters mais il y a toujours un grain de sable dans le moteur. On va faire en sorte que les choses s’arrangent ce week-end». Eric Vandenabeele, le nordiste de naissance, reste philosophe : «On veut mieux faire chez nous. On sait que sur le plan comptable, nos résultats au Stade des Alpes sont en deçà de ce que nous espérons. Mais l’équipe ne se met pas de pression particulière à ce sujet, et depuis le début de saison, nous donnons le meilleur de nous même à chaque match pour empocher la victoire». Et de victoire, il en sera encore question face à l’USBCO. Le GF 38 serait bien inspiré de s’imposer devant son public, histoire de prendre l’air en tête de championnat. En effet, la dix-huitième journée pourrait bien décanter le haut de tableau…

Programme de la dix-huitième journée
GF38-Boulogne
Cholet-Pau
Dunkerque (exempt)
Avranches-Créteil
Chambly-Concarneau
Béziers-Entente SSG
Laval-Rodez
Lyon Duchère-Les Herbiers
Marseille Consolat-Red Star

Boulogne perd le Nord!
Une victoire qui serait bienvenue d’autant plus que les « colocataires » de la première place s’en vont voir du pays. Tous les deux auront fort à faire. Le Red Star n’aura pas la partie facile face à Marseille Consolat. Les provencaux, en regain de forme depuis quelques journées, vont mener la vie dure aux banlieusards parisiens. Si la rivalité « Marseille-Paris » pimente ce match… Quant aux mayennais, candidats déclarés à la remontée, ils occupent une décevante dixième place, loin de leur statut de favori en début de saison. Changement d’entraîneur oblige, ils auront à cœur de lancer une nouvelle dynamique. Rodez semble la proie idéale, elle qui n’aura pas forcément digérée sa défaite face aux isérois. Bref, les concurrents du GF38 ont de grandes chances de trébucher. Et Boulogne dans tout ça? Les nordistes occupent une très inconfortable seizième place au classement. Eux qui s’étaient mêlés à la course à la montée la saison passés sont désormais à la lutte pour le maintien. Pas forcément les meilleurs clients pour les grenoblois qui ont du mal face aux «petits». Peu importe, le GF38, fort de sa victoire à Rodez a bien l’intention de venir à bout de l’USBCO. «On ne leur fera pas de cadeaux à eux aussi». Devinez qui parle ainsi? Eric Vandenabeele, le plus boulonnais des grenoblois, lui qui a passée quatre saisons de National au sein du club nordiste. Le garçon, de nature réservée, traduit bel et bien la détermination qui anime les joueurs dauphinois. Difficile tout de même pour «Rico» de balayer dix ans de sa vie d’un seul revers de main. Le « chti » dauphinois confie : «Il y aura une émotion particulière à croiser mes anciens coéquipiers mais il faudra mettre tout ça de côté, le temps de ce match et ne se concentrer que sur la victoire».

Rodez, match référence?
Grenoble cherchera à surfer sur cette belle prestation à Rodez. Olivier Guégan avait prévenu : «Si on joue bien, on fera un résultat». Le coach grenoblois ne croyait pas si bien dire, son équipe réalisant certainement son meilleur match de la saison. S’appuyant sur sa défense de fer, la meilleure de Nationale (onze buts encaissés à égalité avec le Red Star), les grenoblois ont livré une partie empreinte de maîtrise technique, tactique et physique. A part une grosse occasion concédée en début de match et quelques coups de pieds arrêtés dangereux, Brice Maubleu (très inspiré face à Rodez) a pu admiré le spectacle proposé par ses partenaires… Et puisqu’on parle de spectacle, comment ne pas citer ce but venu d’ailleurs de l’international mauritanien, Harouna Abou Demba. L’intéressé se la joue modeste et nous raconte son but «un peu chanceux» : «Quand je reçois la transversale de Florian (Sotoca), je vois que je vais me retrouver en un contre un dans le couloir. Mon objectif premier est d’aller provoquer le latéral gauche. Une fois passé, je frappe fort coup de pied pour amener du danger devant la cage, instinctivement. Elle prend la direction de la lucarne, je ne pensais pas qu’elle allait rentrer. Ensuite, les filets qui tremblent, c’est génial. En seconde période, je retente la même, mais bon elle passe à côté. On ne gagne pas à tous les coups (rires). Des buts comme cela, c’est seulement quand tu ne calcules pas». Et assurément la révélation d’une bonne dose de confiance? «Harou» abonde en ce sens: «Cette confiance est collective. Elle est liée à l’état d’esprit du groupe. Tout le monde tire vers le haut, tout le monde est concerné». Pour l’international mauritanien, la trêve des confiseurs a fait le plus grand bien au groupe: «La plupart des équipes ont repris le 27 ou 28 décembre. Nous, nous avons attaqué plus tardivement (le 2 janvier) et débuté par une victoire à Ajaccio. Je pense que le coach a bien calculé son coup en nous laissant quelques jours de repos de plusCe championnat se joue aussi au mental, il faut être frais dans sa tête».
Au delà de son véritable petit bijou, le latéral droit grenoblois a été la locomotive d’un onze alpin au diapason, une équipe qui semble avoir trouver le bon équilibre. L’ancien joueur de Marseille Consolat ne s’enflamme pas pour autant : «Rien n’est fait, il ne faut surtout pas s’emballer. Tout peut basculer rapidement dans ce championnat. Nous devons absolument rester concentrés et garder notre rythme». Des propos confirmés par son compère de la défense, Eric Vandenabeele : «Cette deuxième partie de saison sera bien différente de la première, c’est un nouveau championnat qui démarre. Il ne faut pas se croire arriver». Des propos teintés de prudence. Le GF38 version Olivier Guégan a beau regarder le championnat National de haut, il a aussi la tête accrochée solidement sur ses épaules. Une autre qualité de l’effectif bleu et blanc?
Avant d’enfiler sa tunique grenobloise et de s’en aller défier Boulogne, le mot de la fin revient à Harouna Abou Demba qui a «bien l’intention de briser cette malédiction à domicile contre Boulogne». On croise donc tous les doigts, on sort le fer à cheval, on agite la patte de lapin et on ne passe pas sous une échelle…

Grenoble est indomptable à l’extérieur. La confirmation est attendue à domicile. La série d’échecs aux penaltys a connu son dénouement à Rodez. Peut-être un heureux présage pour la fin des matchs nuls au Stade des Alpes (pas de défaite surtout, pas de mauvaise blague)? En dernier recours, on pourra toujours échanger les vestiaires et prendre celui destiné aux visiteurs…Le GF38 sera alors comme à l’extérieur… Irrésistible!

Grenoble Foot 38- US Boulogne CO, Vendredi 19 janvier, 20h00, Stade Des Alpes, Grenoble