GF38-Ambilly Croix de Savoie : Home sweet home…

Les grenobloises ont remis les points sur les i en allant s’imposer chez le leader du championnat, Dijon. Elles ont aussi prouvé qu’elles avaient de l’orgueil. Une victoire pleine d’autorité 2-0 qui propulse les féminines du GF38 en seizième de finale de la coupe de France face à Rodez (D1). Le moral est au beau fixe. Il va falloir enchaîner à domicile pour le compte du championnat et la réception de la (modeste) formation d’Ambilly Croix de Savoie. Une confrontation qui marque le début de la phase retour et les retrouvailles des grenobloises avec le stade Lesdiguières, un terrain où les filles du GF38 se sont toujours imposées. On est bien chez soi!

Que l’on s’y méprenne pas, ce retour au bercail est provisoire. Les joueuses grenobloises, toujours en proie à des gros soucis de terrain, ont reçu l’autorisation de la ville, leur ville, de fouler leur pelouse fétiche de Lesdiguières. Merci beaucoup… Et après? «On verra bien, c’est toujours le casse tête» répond dépité Nicolas bach.

Un partout balle au centre
Heureusement, l’entraîneur des dauphinoises retrouve rapidement le sourire quand il s’agit d’évoquer la belle victoire de ses protégées sur le terrain du rival dijonnais : «J’aurais préféré gagner en championnat» s’amuse Nicolas Bach qui a apprécié ce beau succès: «Nous avons réalisé un très bon match face à la même formation qui nous avait battu en championnat. Toute l’équipe s’est mise au diapason de Luce (ndlr Ndolo Ewele, dernière recrue grenobloisequi nous a fait beaucoup de bien». Et Nicolas Bach de revenir sur la performance de l’ancienne guingampaise : «Luce a tout le temps été dangereuse. Elle est instinctive, imprévisible et enchaîne toujours vers l’avant. Elle nous a aussi servi de point d’appui pour conserver des ballons». Bref, la néo grenobloise, avec seulement trois séances d’entraînement dans les jambes, n’a pas loupé ses débuts sous ses nouvelles couleurs. Elle, qui souhaitait démarrer en débloquant son compteur but ne pouvait espérer mieux. Sa réalisation conjuguée à celui de Lina Khelif permet aux dauphinoises de revenir à un partout dans leur duel avec les bourguignonnes. En attendant la belle au soir de la dernière journée…Ses coéquipières ainsi que son entraîneur sont tombés sous le charme de la stéphanoise de naissance: «Elle a opéré une adaptation express, sur et en dehors du terrain. Luce possède un très bon état d’esprit. C’est une bonne recrue pour l’équipe». On espère bien que Luce Ndolo Ewele guidera ses coéquipières vers de nombreuses autres victoires, à commencer par ce dimanche face à Ambilly Croix de Savoie, pour sa première à domicile.

D’un extrême à l’autre

Place Nom Pts J G N P Bp Bc Diff

1

Dijon

28

11

9

1

1

28

9

19

2

Nancy

25

11

8

1

2

41

11

30

3

Grenoble

25

11

8

1

2

19

6

13

4

Saint-Etienne

22

10

7

1

2

24

4

20

5

Toulouse

21

11

6

3

2

25

11

14

6

Yzeure

20

11

6

2

3

22

11

11

7

Vendenheim

12

11

4

0

7

14

17

-3

8

Metz ESAP

11

10

3

2

5

10

16

-6

9

Montauban

9

11

3

0

8

12

32

-20

10

Aurillac Arpajon

6

10

2

0

8

10

44

-34

11

Ambilly

4

11

1

1

9

8

32

-24

12

Nîmes

3

10

1

0

9

11

31

-20

Après avoir affronté le leader du classement presque deux fois en un mois, les grenobloises basculent en championnat en recevant les voisines de Croix de Savoie Ambilly. Une formation qui, avec seulement une victoire, un nul et neuf défaites (4 points) à mi parcours n’a pas de quoi réellement venir inquiéter les grenobloises. Sauf que le foot n’est pas une science exacte. Nicolas Bach, qui pourra compter sur l’ensemble de son effectif, le sait très bien : «Même si les pronostics nous semblent favorables, il faudra rester humble, sérieux et respecter notre adversaire».

Programme de la douzième journée
GF38-Ambilly
Nîmes-Montauban
Toulouse-Vendenheim
Nancy-Saint-Etienne
Metz ESAP-Dijon
Yzeure-Aurillac Arpajon

Sachant que Nancy aura fort à faire face à l’ASSE (trois points derrière avec un match en moins), et que Dijon aura un déplacement délicat à négocier chez les lorraines de Metz ESAP (match prévu la veille), il serait dommage de louper la bonne affaire, si elle venait à se présenter. Pour cela, la victoire est indispensable. Nicolas Bach, même s’il fait preuve de retenue envers l’équipe haut-savoyarde, n’envisage pas de trébucher : «Notre état d’esprit est positif, notre dynamique est bonne, elle doit perdurer». Et oui, près leur victoire à Dijon, le moral des grenobloises est gonflé à bloc. Un succès «qui a le mérite de prouver que nous sommes capables de faire un match plus abouti que nos adversaires et que nous pouvons rivaliser avec les meilleures. Il montre aussi que notre classement n’est pas usurpé» témoigne Nicolas Bach qui se rappelle que son équipe «a parfois eu du mal en terme de contenu face à des belles écuries». En parlant de belle équipe, les grenobloises auront l’occasion de se frotter à une D1 lors du prochain tour de coupe de France, Rodez. Décidément, le duel entre isérois est aveyronnais est une tête d’affiche actuellement…

«Il y a des matchs qui te fond perdre le championnat mais qui ne te permettent pas de le gagner» aime à répéter l’entraîneur alpin. La réception d’Ambilly vient confirmer ses propos. Alors, pas de fausses notes. Une victoire à la maison Lesdiguières est espérée, comme d’habitude…

GF38-Ambilly Croix de Savoie, Dimanche 14 janvier 2018, 14h30, Stade Lesdiguières, Grenoble