Le VRDR interdit de monter en ProD2, seuls 3 clubs autorisés, des relégations à venir???

Sur un communiqué ce jour, le VRDR vient d’annoncer que la DNACG pourrait refuser l’accès en phase d’accession de Fédérale 1 élite au VRDR.
Le communiqué du VRDR annonce également que seulement 3 à 5 clubs pourraient avoir le droit de monter en ProD2 cette saison ! Pire certains clubs pourraient être relégués administrativement !

Cette annonce fait office de coup de tonerre, et montre une fois encore que cette fédérale 1 Elite n’est pas stable, et que la fédération doit encore plancher pour trouver une formule stable, avec peut-être l’arrivée attendue d’une Pro D3?

 

Le communiqué intégral :

Communiqué de Presse

Le club Valence Romans Drôme Rugby n’aurait pas accès aux phases finales qualificatives pour le championnat de Pro D2 à l’issue de la phase régulière de cette saison 2017/2018 de Fédérale 1 Elite.

A la suite de l’examen de notre dossier, avec notamment un audit effectué par la Direction Nationale d’Aide au C ontrôle de Gestion (DNACG ) , au club le 29 novembre 2017 et d’un entretien à Marcoussis le 21 décembre 2017, le club ne pourrait pas jouer les phases finales d’accession en Pro D2 , à l’issue de la saison régulière actuelle de Fédérale 1 élite.

A ce jour, et selon nos informations (au conditionnel) :

– Seuls 3 à 5 clubs seraient qualifiables

– Pour les autres clubs, des sanctions allant de l’interdiction de participation aux phases finales (dont le club de Chambéry qui l’a annoncé), à la perte de points dans le classement du championnat et jusqu’à la relégation administrative en divisions inférieures auraient été prononcées.

Pour rappel, les clubs souhaitant participer à la poule Elite sont tenus de respecter un cahier des charges incluant des critères sportifs (dont qualification des éducateurs, centre de formation labellisé, école de rugby agrée) médicaux (encadrement médical qualifié), administratifs et financiers (dont 100 000 € de fonds propres, budget minimal de 1 800 000 €).

Le club du VRDR a rendu en octobre 2017, son bilan clôturé au 30 juin 2017 au titre de la saison 2016 – 2017. Ce bilan faisait état d’un respect des obligations du cahier des charges et de fonds propres suffisants. Néanmoins, après un retraitement comptable effectué par la DNACG, notamment sur le poste des « provisions pour charges » consécutif à la provision partielle et non totale par le club d’un redressement URSSAF, subi par le club en 2015, il s’avère que la situation comptable du club ferait état de fonds propres toujours positifs mais insuffisants , en vue de la qualification en phases finales à l’issue de la saison régulière.

Les instances dirigeantes de la FFR ont signifié aux dirigeants du club leur pleine conscience de notre trajectoire positive notamment sur les deux dernières saisons ; mais également une solidité encore toute relative quant à l’accession en ProD2.

Cette trajectoire se traduit dans les faits (structuration administrative, commerciale, sportive, de la formation) avec un dynamisme réel sur le nombre de licenciés (environ 700) et de partenaires (plus de 300 partenaires privés et 3 collectivités engagées).

Elle se traduit également par les chiffres, en termes de recettes globales (3 500 000 € pour la saison 2016 – 20 17 pour 2 200 000 € lors de la saison 201 5 – 2016 ), de désendettement (de 20% du budget en 2015 à 3% du budget à horizon juin 2018) et de régularisation des pratiques de rémunération en conformité avec les exigences et en adéquation avec le marché.

Les exigences du sport professionnel, et en particulier du rugby, s’accroissent chaque année. En effet, suite à des cas récurrents de clubs mis en grande difficulté ces dernières années par une accession en division supérieure en dépit d’ une structuration insuffis ante, la FFR a décidé d’accroître son niveau d’exigence, et de ne permettre qu’à des clubs faisant état d’un dossier solide et à toute épreuve, de s’engager dans les phases finales d’accession en ProD2.

Alors qu’un plan d’apurement et de structuration ava it été présenté par les dirigeants du VRDR à la DNACG en mars 2017, ne soulevant aucune réserve majeure, il semblerait désormais que ce même plan paraisse aujourd’hui insuffisant.

Alors même que le bilan au 30 juin 2016 était moins favorable que celui présenté au 30 juin 2017, le club était qualifiable pour la phase d’accession lors de la saison passée mais ne le serait plus aujourd’hui.

Quelle que soit la décision définitive pris e par la FFR, le club tient à rassurer l’ensemble de ses licenciés, salariés, partenaires, dirigeants, éducateurs, bénévoles sur le fait que le projet « Damiers 2020 », écrit fin 2016 et présenté en janvier 2017 est toujours et plus que jamais d’actualité. En effet, le club entend continuer son développement et maintient son ambition d’être en mesure d’accéder à la ProD2 à l’horizon 2020. Pour cela, il s’appuiera sur sa bonne dynamique et sa progression actuelle.

Le fait de ne pas être en mesure de se qualifier pour les phases finales , à l’issue de la saison , constituerait bien entendu , une grande déception mais n’empêcherait pas le club de persévérer dans la poursuite des dossiers en cours :

– intégration au club de l’élite jeune ROVALTAIN ( plus haut niveau national ) sur les catégories U15, U16 et U18,

– création d’une antenne de l’école de rugby VRDR dans les quartiers sensibles de Valence en septembre 2018,

– montée en exigence du centre de formation et renforcement de ses moyens,

– continuité de l’offre commercia le et des prestations offertes aux partenaires du club,

– maintien d’un budget permettant de se situer dans la première partie de tableau de Fédérale 1 Elite.

Ce serait aussi une leçon de réalisme qui inciterait le club à continuer dans la voie de la rati onalisation financière, qui semble aujourd’hui atteindre son étape ultime. Les dirigeants mettront tout en œuvre pour que le statut de « qualifiable » du VRDR ne soulève aucun doute dès la saison 2018 – 2019 … et les suivantes.

Nos ambitions restent élevées ( Think high ) et nous allons travailler encore plus dur pour y arriver ( work hard ) conformément à notre devise .

Enfin, et à titre d’information, une réunion des présidents de club de Fédérale 1 élite aura lieu ce vendredi 12 janvier à Marcoussis, durant laquelle seront évoquées les conclusions de l’audit de la DNACG et l’avenir de la poule Elite de Fédérale 1.

La décision finale de participation des clubs ou non à la phase finale d’accession sera quant à elle prise par les instances fédérales le 19 janvier prochain.

Dans toutes les hypothèses, les dirigeants veilleront bien entendu à la défense et à la préservation des intérêts du club et décideront , à réception des éléments définitif,, des suites à donner à ce dossier d’une importance capitale. Une nouvel le communication aura alors lieu, toujours dans la lignée de la transpar ence dans laquelle nous souhaitons inscrire le développement du club.