#Bilan #Fed3 Seyssins, le maintien, sinon rien

S’il existait des missions impossibles pour notre ami James Bond, celle qui attend le RC Seyssins ferait sans doute un grand succès cinématographique. Après 10 journées, Seyssins compte 4 points au compteur, soit 9 unités de moins que le premier non relégable (Beaurepaire, 13 points) et donc deux victoires et quelques de moins. Mais le succès contre Pont de Claix a redonné du sens: il y a trois équipes pour deux places dans la charrette, et Seyssins part avec un handicap.

 

Huit défaites de rang et enfin!
Le début de saison des hommes de Gaetan Bouzac n’a pas été simple. Huit échecs d’affilée dont trois chutes à la maison, pas idéal pour une confiance déjà bien entamée par une saison 2016-2017 très compliquée. Mais le bout du tunnel a été entrevu grâce à un succès sur le fil face à Pont de Claix le 26 Novembre dernier, signe que les seyssinois n’ont pas envie de baisser les bras.
Alors même si rien n’est perdu, la mission parait très très dure sauf que le calendrier pourrait donner un coup de main au RCS.

 

Beaurepaire et la Tour du Pin en visite à Beauvallet
Car si les cadors de la poule 5 semblent impossibles à renverser malgré la bonne volonté du groupe, les équipes qui luttent pour leur survie viendront défier Seyssins dans son stade Beauvallet. Deux bonnes aubaines pour tenter d’inverser la confiance et réaliser un maintien encore impensable à ce jour. Ça commence dès le 7 janvier par la réception de Beaurepaire, match reporté de fin d’année 2017 et tout pourrait encore se jouer lors de cette 22e et ultime journée par le match retour.
Réaliser un miracle, un voeu auquel le RC Seyssins veut bien croire.

 

Le chiffre: 0
Comme le nombre de bonus récoltés par Seyssins. Le maintien passera sans doute par là: grapiller à droite à gauche quelques unités qui feront toute la différence au décompte final. Le RCS est le plus mauvais élève de cette poule 5 en matière de bonus. Toues les autres équipes en ont pris au moins trois.