Pour les Ours, 2017 se finit par un choc contre Chambéry

Après la belle victoire face à Clermont, les Ours se déplacent chez le nouveau leader du championnat : Chambéry. Cela promet un beau duel entre deux équipes rivales aux ambitions élevées.

Cette année, Villard réussit bien face aux grosses équipes du championnat et en particulier face aux clubs qui occupent la position de leader de la poule. En effet, les villardiens ont remporté 3 de leurs 5 confrontations face aux équipes du top 4 et 2 de leur 3 matchs contre une équipe qui était en tête de la poule au moment de la rencontre. Face à Clermont, la semaine passée, les Ours ont confirmé cette dynamique puisque les Sangliers Arvernes sont arrivés à André Ravix en tant que leader et ont chuté sur le score de 5 buts à 3. Alors, les villardiens pourraient être en mesure de réitérer leurs belles performances, ce coup-là, loin de leur base.

Une forte rivalité

Mais, le duel face à Chambéry va bien plus loin qu’un simple match contre le leader de la poule. En effet, les rencontres entre les Éléphants et les Ours sont depuis deux saisons théâtre d’une belle rivalité. Proximité géographique, ambitions élevées pour les deux clubs, matchs tendus et antécédents entre certains joueurs, tout est réuni pour faire de chacun des matchs entre les deux équipes un grand rendez-vous de la saison. Cette année, les deux clubs rhône-alpins se sont rencontrés à 3 reprises (2 en amical et 1 en D2), chaque affrontement a eu son lot d’échauffourées et, au final, les chambériens se sont imposés deux fois contre une pour les Ours. Lors du match officiel, en D2, les Éléphants avaient eu le dessus en s’imposant 3 buts à 2.

Un duel de style

Loin de ce que le classement peut laisser paraître, isérois et savoyards sont assez proches sur la glace avec des styles de jeu totalement différents. Les villardiens aiment contrôler la rondelle dans le territoire adverse et sont parfois en difficulté pour sortir le palet proprement de leur zone lorsqu’ils ne parviennent pas à dominer l’adversaire. A l’inverse, les chambériens jouent en contre attaque. Avec une défense très solide emmenée par la tour de contrôle Cintala et les qualités de relanceur des joueurs qui l’entourent, puis une attaque organisée autour des flèches que sont Joannette, Samson, Lavrov ou encore Janecek ; ce style de jeu va à ravir aux Éléphants.

De plus, ils peuvent compter sur ce qui est certainement le joueur le plus technique de la D2 actuelle. En effet, le québécois Jonathan Joannette impressionne depuis son arrivée à Chambéry l’an passé. Puis, s’il avait un peu de mal à trouver le fond des filets l’an passé, cela a bien changé. 11 buts et 11 passes pour un totale de 22 points en 11 matchs joués, Joannette est le 4e meilleur pointeur et le 5e buteur du championnat de D2. A 6 matchs de la fin de saison, il n’est déjà plus qu’à 7 unités de son total de points de l’an passé. Autant le dire tout de suite, si Joannette est en feu samedi soir, les villardiens auront bien du mal à l’arrêter.

Villard a des arguments et un québécois en feu

Pourtant, il le faudra car Villard ne gagne pas lorsque l’adversaire marque beaucoup. En effet, les Ours n’ont pas gagné une seule fois lorsque l’adversaire a inscrit 4 buts ou plus et en ont remporté une seule lorsque l’adversaire en a marqué 3. Ainsi, si Villard parvient à faire taire l’attaque chambérienne, une bonne partie du chemin vers la victoire sera parcouru. Néanmoins, les Ours seraient également bien inspirés d’être efficace devant la cage de Steven Catellin. Pour cela, ils peuvent compter sur un joueur en forme : Gabriel Paquin. Lors des deux derniers matchs, il a inscrit 4 buts capitaux. Il a également retrouvé le plein de confiance ce qui se traduit par le retour de sa belle vitesse sur la glace et de son efficacité devant le but. Depuis le début de saison il a compté 8 buts et 8 passes, ce qui lui permet d’être dans le top 20 des meilleurs pointeurs de la D2.

Il y en a des choses à dire sur ce choc qui clôturera l’année 2017… L’occasion pour Villard d’affirmer définitivement ses ambitions et de garder un mince espoir de rentrer dans le top 4. Evidemment, ce sera à suivre en #LiveRadio sur  #LSD à partir de 19h25 ce samedi.