Villard – Clermont : Se (re)lancer face aux leaders ?

Il reste deux matchs avant la trêve de la période des fêtes et ce sont deux chocs. Les Ours accueillent Clermont, actuel leader, ce samedi puis se rendront à Chambéry, actuel 2e, le week-end prochain. Une période idéale pour prouver que Villard a le niveau de ses ambitions.

Villard connaît une période difficile, c’est indéniable. Une seule victoire sur les 5 derniers matchs alors qu’il n’y avait pas un seul adversaire du top 4 et une glissade jusqu’au 7e rang du classement. Néanmoins, tout n’est pas noir au tableau vertaco. En effet, plusieurs signes positifs sont à noter. Tout d’abord, le jeu à 5 contre 5 à Limoges était certainement l’un des plus aboutis de la saison. Reste à améliorer les unités spéciales pour pouvoir contrôler les rencontres. Ensuite, l’attaque de Villard va mieux. En effet, après 8 matchs joués, les Ours avaient une moyenne de 2 buts marqués par rencontre. Mais, sur les 3 derniers matchs, ils ont inscrit 15 buts soit une moyenne de 5 par match. De plus, les leaders offensifs ont retrouvé du mordant. Paquin a marqué 3 buts et compté 5 points lors des 3 derniers matchs, Eriksson a 3 buts et 6 points sur la même période et reste sur 4 matchs avec au moins un but, tandis que, Janosik reste sur 4 passes lors des 3 dernières rencontres.

Enfin, Villard a toujours su élever son jeu face aux grosses écuries. En effet, lors de la phase aller, les Ours ont battu 2 équipes du top 4 (Marseille et Toulouse) et en ont accroché une autre (Chambéry). Néanmoins, une équipe du top 4 avait largement battu Villard (5-0), c’est Clermont. Un résultat qui avait fait dire au défenseur Robin Drogue quelques semaines plus tard que « l’équipe qui l’avait le plus impressionné, c’était Clermont« . En effet, avec une fiche de 8 victoires, 2 défaites et 1 victoire en prolongation, les Sangliers Arvernes impressionnent cette saison. Mais, si les clermontois sont leaders, c’est loin d’être une surprise. Champions de France de D2 en 2016, ils ont pu goûter à la D1 pendant une saison. Or, en redescendant en D2, Clermont a su conserver sa colonne vertébrale tout en se renforçant intelligemment. Ainsi, les auvergnats semblaient être aussi bien armés, voir même mieux, que lors de leur sacre en 2016. Meilleure attaque et 3e meilleure défense de la poule, les Sangliers sont redoutables dans tous les secteurs du jeu. En défense, ils sont emmenés par un gardien rompus aux joutes de la D2, Radovan Hurajt. Leur défense, composée de joueurs habitués à la D2 et la D1, est également une des plus imperméables du championnat. Enfin, en attaque, ils peuvent compter sur de nombreux atouts. Les joueurs qui sont au club depuis longtemps comme Kuhla, Naillod-Izacard ou Sarliève, les québécois Auger et Gervais et enfin la surprise de cette saison : Jan Krivohlaveck. Le tchèque, arrivé d’une saison de 2 matchs au Royaume-Uni, compte 18 points dont 8 buts depuis le début de cette saison.

Clermont-Ferrand est donc une des équipes phares de ce championnat de D2 qui a su jongler entre stabilité et renfort intelligent durant l’été. Ainsi, pour espérer l’emporter, Villard devra sortir un match alliant la qualité technico-tactique aperçu à Limoges et l’intensité vu contre Marseille ou Chambéry plus tôt dans la saison. Il faudra également que les unités spéciales retrouvent de l’efficacité. Tout un programme donc, mais les villardiens ont l’effectif pour rivaliser avec Clermont.

Le match sera à suivre en #LiveRadio sur #LSD à partir de 20h25 ce samedi.