Coupe De France, le GSMHGUC accueille Montpellier: Soyons fous!

Il manquait un point au GSMHGUC pour assurer mathématiquement sa place en PlayOffs. C’est chose faite mais pas de la façon espérée. Lors de cette douzième journée, ce sont les strasbourgeois qui leur ont « offert » la qualification en poule haute en partageant les points avec troisième Sarrebourg. Tandis que dans le même temps, les Rouge et Blanc s’inclinaient 26-23 à Belfort. Une défaite sans conséquence donc mais qui fait tâche dans le bulletin trimestriel du GSMHGUC. Malgré tout, à deux journées de la fin de la phase régulière, les martinéro-grenoblois ont atteint leur premier objectif, se qualifier pour la poule Haute. Rendez-vous est donné pour la reprise du championnat et la réception de Strasbourg, un match capital. Une échéance prévue le 27 janvier.
Il reste un dernier match à domicile en 2017 pour fêter cette qualification et cette belle première partie de saison avec le public dauphinois : La réception de l’ogre montpelliérain pour le compte des seizièmes de finale de coupe de France. David contre Goliath ? Oui certainement. Mission impossible ? Assurément, quoique…Impossible ne fait pas partie du vocabulaire du GSMHGUC, alors rêvons et soyons fous !

Deux de chute à belfort !
Les martinéro-grenoblois voulaient s’imposer en terres franc-comtoises, c’est loupé ! Il viennent de concéder leur seconde défaite de la saison. Il faut dire qu’ils sont tombés sur un os. Aziz Benkahla, l’entraîneur isérois le concède: « Belfort a réalisé un très bon match tandis que nous nous étions moins performants et peu en réussite. » Et l’entraîneur alpin de revenir plus en détail sur ce revers : « Tout n’est pas négatif, notamment sur les ailes mais nous avons manqué d’impact dans le jeu au loin et avons fait preuve d’une grosse inefficacité dans ce secteur. Pour autant, les joueurs se sont battus jusqu’à la fin et n’ont pas abdiqué. » Malgré leur défaite, les protégés du président Chabannes ont atteint leur premier objectif, à savoir se qualifier pour la poule haute. Sarrebourg n’ayant pas réussi à se défaire de son voisin strasbourgeois, la qualification est officielle grâce à un goal average particulier favorable sur les sarrebourgeois (Le GSMHGUC s’est imposé à deux reprises face aux mosellans). Aziz Benkahla, malgré la contre performance de ses hommes, est satisfait d’avoir atteint son but à deux journées de la fin : « Cette défaite est une déception mais nous avions fait le plus important la journée précédente en écartant Sarrebourg. Cette qualification est méritée au vu de tous les efforts fournis par le collectif. Nous sommes dans les clous de nos objectifs. Les joueurs vont pouvoir partir en vacances l’esprit tranquille. » En vacances coach ? « (Rires) Enfin presque, il en reste un dernier avant, et un gros. » Un énorme même !

Résultats de la douzième journée
Belfort 26-23 GSMHGUC
Sarrebourg 33-33 Strasbourg
Semur-en-Auxois 26-26 Chambéry
Epinal 32-23 Torcy-Marne la Vallée

Classement après douze journées 

 

ÉQUIPES

Pts

J

G

Nuls

P

Buts +

Buts –

Diff

1

E. STRASBOURG SCHILTIGHEIM ALSACE HANDBALL

32

12

9

2

1

397

334

63

2

GRENOBLE SMH/GUC

31

12

9

1

2

345

309

36

3

SARREBOURG MOSELLE SUD

27

12

7

1

4

360

358

2

4

TORCY HANDBALL MARNE LA VALLEE

23

12

5

1

6

386

388

-2

5

BELFORT AUHB

23

12

5

1

6

310

324

-14

6

EPINAL HB

22

12

4

2

6

323

338

-15

7

CHAMBERY SAVOIE HB

18

12

2

2

8

344

383

-39

8

H.B.C. SEMUR-EN-AUXOIS

16

12

1

2

9

323

354

-31

Montpellier, ce géant !
Le MHB est un ogre qui dévore tout sur son passage. A peine son hégémonie a été remise en cause ces derniers temps par le PSG handball. Un ogre peu partageur qui n’est jamais rassasié. La preuve? Certains chiffres valent mieux que de longs discours…C’est parti :
1 ligue des Champions
14 championnats de France
13 coupes de France
10 coupes de la Ligue
2 trophées des champions
Leader de la Lidl Star Ligue avec 11 victoires et 1 nul
Leader du groupe D en Ligue des champions avec 8 victoires et 2 défaites
Vous voulez des noms ronflants ?
Vincent Gérard, Michael Guigou, Valentin Porte, Melvyn Richardson, Arnaud Bingo, Benjamin Afgour, Diego Simonet…13 internationaux (français, tunisiens, suisses, lituaniens, argentins) sur un effectif de 17 joueurs. N’en jetez plus la coupe (de France) est pleine !
Aziz Benkahla ne peut-être qu’admiratif de ses futurs adversaires : « Montpellier, c’est un palmarès impressionant, une magnifique équipe qui fait rêver avec à sa tête un très grand entraîneur qui fournit un travail exceptionnel. »

Un espoir malgré tout ?
Maigre, très maigre. « Le MHB, c’est un autre univers. La mission est compliquée mais pas impossible, car dans le hand, rien n’est impossible » répond l’entraîneur dauphinois qui botte en touche quand on lui demande un pourcentage de chances de se qualifier : « Je n’ai jamais bien aimé les maths, encore moins les pourcentages, ce que je sais, c’est que chacun devra faire le match de sa vie et qu’il faudrait certainement un miracle pour se qualifier » glisse t-il l’œil pétillant et un sourire jusqu’aux oreilles…Si un supporter martinéro-grenoblois est dans les environs de Lourdes, il sait ce qu’il lui reste à faire…
Trêve de plaisanterie, ce seizième de finale coupe de France est intercalé pour le MHB entre un quart de finale de coupe de la ligue à Toulouse (mercredi 13/12) et un immense choc face au PSG handball (le jeudi 21 décembre à domicile). Les héraultais joueront avec leur grosse armada ou les « seconds couteaux » qui n’ont de second que le nom ? Ce qui est certain, c’est que le MHB n’a pas l’intention de laisser des plumes en Isère. Les pensionnaires de Lidl Star Ligue voudront plier l’affaire rapidement, alors gare au début de match! Le coach alpin ne le sait que trop bien : « Ils viendront avec la grosse équipe, c’est certain. Ils densifieront avec des joueurs de l’équipe réserve et essaieront de faire tourner dès qu’ils auront un écart conséquent. Nous allons essayer de rester au contact le plus longtemps possible et faire attention à l’entame. » Et Aziz Benkahla de détailler les objectifs sportifs de ce match : « Au delà de la fête attendue, nous allons jouer notre dernier match de l’année devant notre public. On va évidemment se donner à fond en essayant d’être à l’heure au rendez-vous. Nous ferons en sorte de proposer du joli handball et montrer notre plus beau visage. » On veut bien croire Aziz Benkahla sur parole !

Le GSMHGUC est qualifié pour les PlayOffs. C’est le cœur léger qu’il va défier le redoutable MHB. Néruda va vibrer samedi soir. Pour peu que les Rouge et Blanc restent au contact, tous les espoirs seront permis. Certes la mission est impossible, mais à l’impossible nul n’est tenu, surtout pas le GSMHGUC….

GSMHGUC-Montpellier Hérault Handball, Samedi 16 décembre, 20h30, Halle Pablo Néruda, Saint Martin d’Hères