FCG Amazones-Caen : Un parfum de Top 8!

Pour le compte de la sixième journée de championnat, les grenobloises ont assuré le service minimum en s’imposant petitement chez la lanterne rouge Rueil Malmaison. L’essentiel est sauf. Une victoire 24 à 0, trois essais à rien. Le BO dans la poche, les Amazones du FCG ont pu immédiatement se tourner vers la réception du dauphin caennais. Une affiche tant attendue entre des normandes, reléguées de l’élite, face à des grenobloises qui flirtent depuis un petit moment avec cette division supérieure. Le choc de cette poule 1 du challenge Armelle Auclair aura des (faux) airs de Top 8.

Résultats de la sixième journée
Rueil Malmaison 0-24 FCG
Caen 11-20 Stade Français
Nanterre 15-40 LOU
Chilly Mazarin 12-10 Rouen

Petite victoire, mais bonifiée !
24-0, contrat rempli. Grenoble l’a emporté avec le BO. Pour la manière, on repassera. Emmanuel pellorce se contentera des 5 points : « Sur le plan comptable, c’est bien. Caen avait gagné à Rueil avec le BO, nous aussi. Les caennaises viennent de perdre face au stade Français, du coup on réalise la bonne opération au classement. » L’entraîneur des Amazones revient sur le contenu de ce match : « C’est vrai que dans le jeu, c’était très poussif. Nous avons été embêtés sur le combat, dans les rucks et n’avons pas toujours fait les choix judicieux. Heureusement, notre mêlée nous a fait le plus grand bien. » Le coach isérois trouve des circonstances atténuantes à ses joueuses : « Il est vrai aussi qu’il nous manquait un tiers de des filles dont trois joueuses de notre colonne vertébrale. L’équipe manquait de repères. »

Classement à l’issue de la sixième journée

Equipes

pts

J

G

N

P

+

Dif

E+

E-

PP

Pun

BO

BD

CB

1

Grenoble

28 6 6 0 0 245 23 222 33 4     4 0 20
2

Caen

23 6 5 0 1 169 53 116 24 8     3 0 11
3

Stade Français

18 6 4 0 2 137 89 48 22 12 1 1 10
4

Nanterre

12 6 3 0 3 83 186 -103 10 28 4 0 0 -8
5

Rouen

12 6 2 0 4 99 87 12 14 12 1 1 3 4
6

Chilly Mazarin

10 6 2 0 4 75 154 -79 13 22 1 1 -6
7

LOU

9 6 2 0 4 75 136 -61 13 20 1 0 1
8

Rueil Malmaison

1 6 0 0 6 10 165 -155 2 25 0 1 -15

Le Choc!
Grand écart pour les Amazones, qui après un déplacement chez le mauvais élève de la classe, vont recevoir les caennaises, fraîchement rétrogradées au rang de dauphin. Pendant six journées, les normandes étaient leader ex-aequo avec les grenobloises avec un bilan identique sur le plan comptable. A la défaveur d’un revers surprise à domicile face au Stade Français, 11-20, sans Bonus Défensif, les joueuses du Calvados ont réalisé une bien mauvaise opération. Une défaite qui prouve bien que le succès des grenobloises la journée précédente en terres franciliennes était une jolie opération. Emmanuel Pellorce le concède, mais pour lui, « ce succès du Stade Français prouve que c’est une très belle équipe qui à un niveau comparable à celui de Caen et nous. »
Toujours est-il que les normandes viendront en Isère avec l’impératif de s’imposer, sous peine de voir les Amazones prendre neuf voire dix points d’avance au classement. Autant dire un gouffre. Gare à la bête blessée donc. Pour l’entraîneur grenoblois, cette dernière défaite à domicile n’aura pas d’influence sur l’état d’esprit des normandes : « Si elles avaient battu le Stade Français, elles seraient venues pour être premières, ça ne change pas grand chose au final. Ce qui est certain, c’est qu’elles seront très motivées. Elles ont coché depuis longtemps ce match sur leur agenda. Et nous aussi. » Une petite phrase qui en dit long sur la motivation des Amazones à marquer leur territoire, leur Stade Lesdiguières…
Les ex pensionnaires de l’élite vont donner du fil à retordre aux grenobloises, c’est certain. Emmanuel Pellorce connaît les forces de son adversaire : « Elles sont solides sur les fondamentaux avec notamment une bonne mêlée. » Il est vrai que compter dans ses rangs le pilier droit de l’équipe de France, Julie Duval, ça aide. Et le coach alpin de continuer de dérouler la liste des qualités de l’Ovalie Caennaise : « C’est une équipe bien organisée en défense et bien en place de manière générale, une formation qui met beaucoup de vitesse dans le jeu. » Les Amazones devront « élever leur niveau de jeu » dixit le coach isérois qui a confiance en ses filles: « Quand il y a de l’opposition en face, les filles sont capables de le faire. »
Nous avons évoqué Julie Duval, internationale caennaise. Les grenobloises ne sont pas en reste pour défendre le maillot tricolore. Maelle Filopon et Emeline Gros, laissées au repos à Rueil malmaison, feront leur grand retour dans le quinze grenoblois. La capitaine Claudia Gallin retrouvera aussi ses partenaires, tout comme Céline Espit et Emilie Mathieu. L’ex internationale française, après une IRM du genou, a reçu le feu vert du staff médical. A l’inverse de Margaux Donzel qui devra patienter encore un peu avant de refouler les pelouses du challenge Armelle Auclair.

Programme de la sixième journée
FCG-Caen
Rouen-Rueil Malmaison
Stade Français-Nanterre
LOU-Chilly Mazarin

Avec 22 victoires sur les 23 derniers matchs disputés, les Amazones pourraient prétendre à évoluer à l’échelon supérieur (Aïe cette finale perdue face à Bayonne…). Un étage que les caennaises ont déjà côtoyé la saison dernière. Ce n’est pas par hasard si ces deux équipes occupent le haut de tableau. Dimanche, dans l’historique stade Lesdiguières, c’est un parfum de Top 8 qui émanera du pré grenoblois, un gazon maudit pour les équipes visiteuses. Les caennaises ont craqué lors de la dernière journée. Aux Amazones d’enfoncer le clou et de rappeler aux normandes qui commande dans cette poule 1 du Challenge Armelle Auclair…

FCG Amazones-Ovalie Caennaise, Dimanche 10 décembre, 13h30, Stade Lesdiguières, Grenoble