Amazones FCG-Lyon : Qui a peur du (grand méchant) LOU ?

Les amazones viennent de signer une troisième victoire consécutive en championnat du côté de Rouen. Une victoire sans bonus (13-5), chèrement payée face à un adversaire très très (trop?) agressif, mais les dauphinoises ont gagné, et c’est bien là l’essentiel. Elles préservent leur invincibilité. Dimanche, c’est retour aux sources pour les grenobloises qui reçoivent le LOU du côté de Sassenage. Dans ce derby rhônalpin, face à son meilleur « ennemi », la passe de quatre est espérée.

Une victoire au goût amer
Les Amazones s’attendaient à une réception musclée, elles n’ont pas été déçues. Sur un terrain synthétique, inhabituel pour le FCG (et plus propice aux blessures ?), les rouennaises misaient sur l’impact physique avec un jeu très restrictif, « à une passe » confirme Emmanuel Pellorce. C’est peu dire que l’entraîneur isérois n’a pas du tout apprécié « l’excès d’agressivité des rouennaises qui cherchaient à faire mal. Des adversaires qui flirtaient avec les règles, bien aidées en cela par la passivité de l’arbitre, qui n’a jamais sanctionné un seul placage haut. » Emmanuel Pellorce n’est pas du genre à se plaindre de l’arbitrage mais il sait aussi prendre la défense de ses  filles. Les voir rejoindre le banc de touche ou sortir sur civière, cela n’aide pas à rester calme. « Scandaleux ! » conclut le technicien alpin. Passons ! L’essentiel est assuré. Les grenobloises ont fait le travail en s’imposant une nouvelle fois. Certes, le score est serré mais c’est aussi dans ce genre de match que se forgent les caractères. Seulement 3-0 à la pause, puis 10-0 au retour des vestiaires (essai de Charline Lambin, évacuée sur civière sur l’action), 10-5 et enfin 13-5. L’entraîneur isérois savoure « cette victoire dans l’adversité, c’était important de gagner. » Il regrette que son équipe ne se soit pas mise à l’abri plus tôt dans le match : « On a deux ou trois occasions d’essais en première période, sur de longues séquences, mais on manque de lucidité et on gère mal des surnombres évidents, c’est dommage car on aurait pu se rendre les choses beaucoup plus faciles. » Le coach dauphinois espère que ses filles vont apprendre de ce genre de confrontation : « Des matchs comme ça, cela fait aussi partie du rugby. Je souhaite que les filles retiennent la leçon. A l’avenir, il faudra continuer à produire du jeu tout en étant plus agressives. »

Résultats de la troisième journée
Rouen 05 / 13 FCG
LOU 10 / 28 Stade Français
Nanterre 22 / 05 Rueil Malmaison
Chilly Mazarin 10 / 45 Caen

Un coup d’œil aux autres résultats pour voir que le co-leader caennais s’est imposé avec le Bonus Offensif. Conséquence immédiate, le FCG rétrograde d’un rang, second à un point !

Classement à l’issue de la troisième journée

Equipes

pts

J

G

N

P

+

Dif

E+

E-

PP

Pun

BO

BD

CB

1 Caen 15 3 3 0 0 116 13 103 17 2 3 0 11
2 Grenoble 14 3 3 0 0 152 8 144 22 1     2 0 10
3 Rouen 9 3 2 0 1 65 42 23 11 6 4 1 0 1
4 Stade Français 9 3 2 0 1 71 43 28 11 7 1 0 1 5
5 LOU 4 3 1 0 2 18 60 -42 3 10     0 0 0
6 Nanterre 4 3 1 0 2 28 113 -85 3 17 0 0 -4
7 Rueil Malmaison 1 3 0 0 3 10 69 -59 2 10 0 1 -7
8 Chilly Mazarin 0 3 0 0 3 10 122 -112 2 18 0 0 -8

Même si c’est anecdotique et que Caen n’a rencontré que les trois dernières, les Amazones secondes, c’est inhabituel. Emmanuel Pellorce fait fi du classement « qui ne veut pas dire grand chose pour le moment. Les filles n’éprouvent pas de déception par rapport à ça. » Le coach dauphinois résume l’état d’esprit des troupes : « Elles sont aigries par  rapport à ce match. Elles ne sont pas contentes de cette victoire où elles ont gagné en ayant pris des coups. Elles quittent Rouen avec le sentiment d’avoir été trop gentilles. » Les Amazones n’ont pas du tout apprécié l’accueil rouennais. La rancune est un vilain défaut…mais certainement qu’elles s’en souviendront en temps voulu !

Derby à tous les étages !
Programme de la quatrième journée
FCG / LOU
Caen / Rouen
Rueil Malmaison / Stade Français
Nanterre / Chilly Mazarin

Hasard du calendrier, les équipes qui se déplacent ce week-end n’auront pas beaucoup d’heure de bus dans les pattes. Quatre matchs (trois en réalité, Nanterre recevra Chilly Mazarin le 12 novembre) et quatre derbys dont un bouillant Caen/Rouen. Un match engagé entre deux équipes à la rivalité exacerbée. Quand on sait que la jeune pilier internationale Annaëlle Deshayes a fait le court voyage depuis Caen vers Rouen à l’intersaison, on se dit que les retrouvailles seront corsées. De quoi peut-être redistribuer les cartes en haut de classement.
Le FCG pourrait donc bien en profiter pour reprendre son trône. A Sassenage, ce sont les « copines » du LOU qui rendent visite aux grenobloises. Un derby qui sera certainement l’occasion pour les Amazones de chasser la frustration et de reprendre les cinq points ? « Nous ne pensons pas au bonus et n’allons pas prendre le LOU de haut » prévient l’entraîneur isérois qui détaille : « Nous allons les respecter et essayer d’allier le combat avec le jeu. »
Le FCG a t-il réellement à craindre d’un LOU moribond ? Les rhodaniennes ne ressemblent que de très loin au LOU fringant qui a chassé longtemps derrière les Amazones toute la saison passée. En effet, seulement une victoire chez l’avant dernier de la classe Rueil-Malmaison (05-08) pour deux revers à Rouen (27-00) et le dernier à domicile contre le Stade Français (10-28). Bref, un bilan en dent de…loup, pas de quoi faire peur aux grenobloises ! La prudence sera tout de même de mise, un derby reste un match particulier, un match qui ne se joue pas …

Les Amazones sont meurtries et revanchardes. La dernière victoire a laissé des traces. Rien de mieux qu’un bon derby à Sassenage, comme avant, pour remettre les choses à plat. Le temps risque de sembler bien long pour Lyon… Pour une fois, c’est le (grand méchant) LOU qui tremble !

FCG Amazones-LOU, Dimanche 22 octobre 15h00, Stade Vieux Melchior, Sassenage