Thomas Sigismondi (US Reventin) : « Le tirage le plus intéressant c’est Lyon Duchère »

C’est historique. L’US Reventin va participer pour la deuxième fois de son histoire au 5e tour de la coupe de France. Ce tour synonyme de rentrée en lice des clubs de National 1 et donc du GF38. Pour en arriver là, le club pensionnaire de Départemental 3 a éliminé, dans l’ordre, Estrablin (D2), L’Isle d’Abeau (D1), Thonon (R2) et Beaumontléger (D3). Sur les 14 clubs isérois encore en course, seulement 3 jouent en Départementale et un seul en D3. Reventin est donc le petit poucet des clubs isérois pour ce cinquième tour de Coupe de France. A quelques heures du tirage au sort du cinquième tour, Thomas Sigismondi, joueur de la réserve et chargé de la communication à Reventin, revient pour #LSD sur ce magnifique parcours.

L’US Reventin a réalisé un magnifique parcours en éliminant des équipes de niveau supérieur, est-ce qu’il y a un moment en particulier que tu retiens de ce parcours ?

Je dirai que c’est lors du dernier tour contre Beaumontléger. On a eu énormément de mal, c’était un match compliqué et le début de la prolongation quand on a vraiment pris l’ascendant physique et l’ascendant psychologique, c’est un super moment. On a montré une force de caractère, aidé et poussé par les supporters puisqu’ils poussent toujours l’équipe, quoiqu’il arrive. Ça a vraiment fait la différence et c’est ce que je retiens de ce parcours.

Les joueurs ont marqué l’histoire du club en atteignant le 5e tour pour la 2e fois de l’histoire après 2009, est-ce que les joueurs ont conscience de marquer l’histoire de la sorte ?

Oui et non. Alors, évidemment, on en parle, les joueurs en parlent, mais, ils sont vraiment dans une dynamique de prendre les matchs les uns après les autres. Il n’y a pas que la Coupe de France, il y a aussi le championnat. C’est vraiment un groupe solide et un groupe qui tire tout le monde vers l’avant. Je pense qu’ils ne se posent pas trop de questions et qu’ils sont tous contents de vivre ça. Ils profitent à 100% mais ils ne se prennent pas la tête.

Quelle est l’ambiance qui entoure l’équipe actuellement ? Il y a-t-il une communion entre les supporters, les joueurs et les anciens joueurs ?

Oui, totalement. Tout d’abord, il faut savoir que l’US Reventin est un club très familial. Les supporters sont proches des joueurs. Ils viennent voir tous les matchs que ce soit la une, la deux, la trois ou les équipes jeunes. C’est vraiment quelque chose de primordial au club. Il y a des anciens qui viennent, des doyens de plus de 90 ans qui viennent voir les matchs et qui encouragent à leur manière. Il y a vraiment une base solide de supporters, d’anciens joueurs, de gens qui gravitent autour… Ces gens-là, on les retrouve le dimanche. Selon moi, c’est vraiment ce qui a fait la différence sur les tours de coupe de France. On a vraiment un public qui est là pour pousser l’équipe quoiqu’il se passe.

Le tirage au sort du 5e tour aura lieu ce soir, est-ce que les joueurs seront réunis pour le suivre ?

Alors, ce soir il y a entraînement. Du coup, ils seront réunis par la force des choses. L’équipe sera donc du côté de Reventin et on a une délégation qui est envoyée sur le lieu du tirage. Donc, les joueurs vont tous l’apprendre ensemble.

Quel est le tirage idéal ?

Mon rêve ça aurait été de recevoir le GF38 puisque je suis fan de cette équipe. Malheureusement, nous ne sommes pas dans leur poule de tirage. Pour le club ça aurait été réellement le tirage idéal mais ce n’est pas possible. Au regard de la poule, le plus intéressant c’est Lyon Duchère qui joue en National. Ça serait une revanche après 2009, puisque ce sont eux qui nous avaient éliminés au 5e tour. Au niveau du club, le ressenti, c’est que l’important, c’est vraiment de recevoir. Le pire serait vraiment de se déplacer chez une D2, puisqu’il reste encore quelques D2. Ça serait vraiment le pire tirage puisqu’on aimerait bien, certainement finir, à domicile. Offrir une vraie fête aux supporters.

Quel est l’objectif du club cette saison ?

Au niveau des équipes seniors, l’objectif c’est de faire monter l’équipe une de la D3 à la D2. Après, pour ce qui est des autres équipes, il faut jouer les premiers rôles. Les deux équipes réserves peuvent monter. Après, au niveau du club, plus globalement, on a vraiment un objectif de formation. On a obtenu le label « jeunes excellence ». Ça récompense la structuration du club, la structuration des entraînement et la qualité de formation. C’est le plus haut label possible pour un club amateur donc c’est une vraie récompense. Ça montre qu’on est un club structuré avec de l’ambition et notre ambition sportive cette année, c’est de faire monter l’équipe première.

Crédit photo : site de l’US Reventin

CERFrance