William, 14 ans, abonné au FCG, aux BDL et au GF38

Il aime les Brûleurs de Loups, le GF38 et le FCG. Et il n’a pas su choisir entre les trois clubs. Alors, William, 14 ans, a décidé de supporter toutes ces équipes. Pas seulement en allant en tribunes avec sa famille mais en devenant membre de plusieurs groupes de supporters. Proche des Mammouths, il s’est déjà retrouvé à chanter au milieu des fans de l’ovalie. Mais c’est à Pôle Sud que sa passion pour le sport dauphinois et pour l’ambiance en tribunes est née.

À seulement 9 ans, il faisait ses premiers pas dans l’antre des Brûleurs de Loups. « Je me souviens de mon premier match contre Chamonix. J’ai tout de suite accroché. Le premier tiers, j’étais en famille en tribune centrale, puis on s’est décalé en tribune H avec les Irréductibles, le groupe de supporters historique des BDL. C’était bon enfant, la vision du match était vraiment différente. »

Au fil des rencontres et des saisons, William est devenu un membre à part entière des Irrés. Et les beaux souvenirs sont nombreux. « Ma première finale à Méribel, le 30 décembre 2014, reste peut-être le plus grand des moments. Je me rappelle encore des buteurs et du titre célébré sur la glace. Puis il y a eu Bercy le 19 février 2017 pour la finale de Coupe de France. Mon premier grand déplacement. »

Depuis peu, c’est du côté du foot qu’il s’est tourné. « En fait, je suis le GF38 depuis 3 ans et l’époque CFA. Mais depuis cette saison, je suis membre des Red Kaos. » Et dans tout cela, qu’en pensent ses parents? Philippe avoue avoir été inquiet au début. « La violence du foot en général m’a fait peur. Mais ça se passe bien. » William renchérit. « C’est sûr qu’au début, ils étaient inquiets parce qu’avant j’allais à tous ces matchs avec mon père. Mais il faut quand même dire qu’il y a beaucoup de clichés, notamment sur les Ultras. »

Aujourd’hui, William est sans aucun doute le plus jeune grenoblois à faire partie de tous ces groupes de supporters. Et il compte bien continuer à pousser derrière ses clubs de coeur. Mais au fait, s’il devait choisir entre le GF38, le FCG, et les BDL, quel club choisirait-il? « On peut dire joker? (Rires) Je choisirais quand même les Brûleurs de Loups car c’est avec ce club que j’ai vécu le plus de moments forts. »

À l’avenir, William aspire à être un élément moteur d’un, voire plusieurs de ces groupes. « Je n’exclus de monter mon propre club de supporters ». D’ici là, son père prévient: « j’aimerais bien aussi que mon fils pense à ses devoirs ».