Marylie Limousin du BCTM : « Ma rééducation se déroule bien »

LSD est allé prendre des nouvelles de la meneuse Marylie Limousin du Basket Club de La Tronche Meylan. La jeune femme avait dû arrêter prématurément sa saison, au début de l’année 2017, pour cause de blessure. Cette joueuse a participé à plusieurs championnats d’Europe avec l’équipe de France jeunes. Elle avait rejoint les rouges et blanches du BCTM en 2015. La basketteuse avait fait un magnifique départ lors de la saison la saison 2016/2017 en NF1 mais malheureusement , elle a été coupée dans son élan provoqué par une rupture des ligaments croisés.

Comment vas-tu et alors cette rééducation ?

Je vais bien merci. Ma rééducation suit son cours. Je suis entre guillemets dans les temps standards.

Tu en as pour combien de temps ?

L’opération date de 4 mois et j’en ai pour encore 5 mois. Pour les croisés, pour s’en remettre, il faut 9 mois.

Ton opération s’est bien passée ?

Oui je me suis fait opérer rapidement, en seulement 15 jours après ma blessure. Pour un croisé c’est vraiment rapide. L’intervention s’est bien passée et je n’ai pas eu de complication. J’ai commencé ma rééducation comme il fallait.

Tu es une sportive de haut niveau, est-ce que tu es suivie pour ta blessure ?

Faire sa rééducation toute seule, c’est un peu compliqué parce qu’on a besoin des kinésithérapeutes pour avancer. Je vois Caroline Panisset, la kiné du club qui me suit depuis l’année dernière. Elle s’occupe de me remettre sur pied. Pour l’instant, je n’ai pas prévu de réathlétisation avec un préparateur physique. Je ne peux pas faire grand-chose, je verrai un peu plus tard au moment voulu.

Tu penses reprendre le basket ?

Je ne sais pas du tout pour l’instant. Je ne pense pas forcement à ça. Je prends le temps de me rééduquer et puis on verra au moment venu ce qu’il en est. Après je n’ai pas dit que je ne reprendrai pas. On prendra le temps selon les circonstances. Selon aussi plein de choses qui se passent dans ma vie privée, personnelle. Je n’ai donc pas pris de décision. Je n’ai pas le choix tout d’abord de faire cette pause puis j’ai également des projets professionnels.

Ta copine Camille Cirque, vient d’intégrer cette année l’équipe, ça doit te motiver pour rejouer ?

Le fait que je reprenne le chemin des parquets n’engage que moi et c’est une décision purement personnelle. J’ai aussi une vie en dehors du basket et des choses dans la tête. Surtout suite à cette blessure, il ne faut pas se projeter et donner une date pour ré-attaquer. Ça peut prendre de l’avance ou du retard, je n’ai pas envie de me mettre la pression. Après Cam s’est ma meilleure pote, on va être en colocation ensemble, ça ne m’empêchera pas de la voir si je ne reprends pas.