Le jour où Lance Armstrong grimpait la Bastille en 7 minutes

2km de montée, 6 lacets et des passages à 25%… Les chiffres font peur mais ils sont déjà plus de 100 inscrits pour la 19ème édition de la Prise de La Bastille demain. Cette année encore, les coureurs vont partir de La Tronche, direction le restaurant gastronomique du Per’Gras. Si Mickael Gallego, quintuple vainqueur en titre de l’épreuve, figure comme le favori chez les hommes, Edwige Pitel, championne de France sur piste 2016, aura son mot à dire chez les féminines. Chaque concurrent devra faire la montée à deux reprises.

En 2016, Gallego a mis 7 minutes 34 pour grimper la Bastille… C’est 31 secondes de plus que… Lance Armstrong en 2000. Lors du prologue contre-la-montre du Criterium du Dauphiné, l’américain mettait 13 secondes de plus qu’Alberto Lopez de Munain. Au passage, Laurent Jalabert mettait ce même jour 7 minutes 15, tandis que Santiago Bottero faisait un temps de 7 minutes 24.

Autant dire que Mickaël Gallego n’est pas loin du tout des temps de ces anciens pros.