La colère de Charmoillaux, président de Grenoble Basket et la réponse de la Fédé.

Les poules de Nationale 3 sont tombées la semaine dernière, et la répartition a fait parler… Le Grenoble Alpes Métropole Basket évoluera ainsi dans la poule A, poule du « Sud ». Ainsi trois clubs : Challes- La Ravoire, Aix Maurienne Savoie Basket et Grenoble Alpes Métropole Basket se sont associés pour interpeller la Féderation Fransaise de basketball sur les conséquences engendrées par ce calendrier.

Le Président de Grenoble Alpes Métropole Basket, François Charmoillaux exprime pour #LSD ses inquiétudes pour l’avenir de son équipe fanion et les conséquences sur son club.

Président, on te sent vraiment remonté ?
Forcément, les poules sont déjà sorties avec trois semaines de retard. Pour notre organisation, c’est difficile surtout quand tu tombes dans une poule où tu vas faire de nombreux kilomètres. Grenoble Alpes Métropole Basket pour la saison 2017-2018 va effectuer des déplacements pour un total de 7262 kms aller-retour ! (ndlr : Aix Venelles 600 Km, Ail de Rousset 612 km, Bandol 718 km, ES Lorguaise 776 km, Hyeres Toulon 782 Km, Cagnes sur Mer 906 Km, Stade Laurentin 912 km, AS Monaco 970 km, Menton 986 km)
Je travaille dessus depuis une semaine, en long et en large. En tant que président de Club, je me dois de prendre en compte tous les facteurs : le coût des déplacements, le côté sportif, la logistique. C’est une sacrée organisation pour un club. Mais là on a du mal à comprendre cette répartition des poules. Pour nous, elle semble aberrante. La FFBB nous a demandé si un budget de 15 000€ suffisait en N3 mais là au vu des déplacements c’est insuffisant. Comment veux-tu trouver des nouveaux sponsors, aides financières, faire des devis pour les déplacements en plein mois d’Aout?

« On a du mal à comprendre cette répartition des poules. Pour nous, elle semble aberrante. »

Tu viens de monter en Mationale 3, tu devais bien t’attendre à jouer plus loin ?
Oui, mais de nombreux clubs de Nationale 3 sont géographiquement plus proches. Nous allons passer devant les clubs de Montélimar, Tain, St Vallier, Avigon et Fos sur Mer de la poule B. Nous sommes à moins de 3 heures des clubs les plus éloignés de la poule L : Clermont, Vichy.  La FFBB utilise son logiciel optimouv, avec pour objectif de réduire aux maximum les déplacements et ainsi contribuer à la réduction des gaz à effet de serre.  Pour nous, il y a une vraie incohérence.

Comment tes joueurs ont réagi ?
Les voyages forment la jeunesse, mais les clubs des Alpes ont été très mal servis. Va expliquer à des joueurs de deux mètres de se serrer dans un minibus durant plus de 9 heures en moyenne. Mon rôle en tant que président est aussi de les mettre dans de bonnes conditions. En plus, il ne faut pas oublier qu’ils sont amateurs. Nous avons des jeunes étudiants, des pères de famille (A lire, les nouvelles recrues). Je dois composer avec les bénévoles pour les transporter.  En plus de cela, c’est un facteur handicapant d’un point de vue sportif par rapport aux équipes du Sud.

Que réclames-tu à travers ton courrier à la FFBB?
Je voudrais savoir les modalités d’affectation des poules. Est ce qu’on peut trouver des solutions comme changer de poule maintenant ? On va devoir se réorganiser sur la formation et l’encadrement des jeunes. Il y aura sûrement des hausses du prix de licence, des arrêts d’équipes, des licenciements d’animateurs de club. On s’inquiète sur les conséquences d’être dans cette poule.


LSD a également contacté la Fédération Française de Basketball. Celle-ci a tenu à réagir et à apporter des éléments de réponse sur ce dossier en toute transparence.

Nous comprenons la légitimité d’un président de Club qui défend ses intérêts, sur une répartition de poule mais nous privilégions l’intérêt global du basket Français. Il faut savoir que les clubs remplissent un formulaire d’engagements où se trouve une partie concernant leurs différents souhaits ou contraintes pour la saison à venir.  Lors de la composition des poules, nous prenons en compte les facteurs tels que l’attractivité du côté sportif, la répartition géographique, les problématiques des clubs remplies sur ce fameux document, les coûts économiques, les accès aux transports, etc… Nous nous efforçons d’effectuer des poules dans une équité globale sur l’ensemble du territoire national. Nous avons plusieurs groupes de travail de la commission qui se chargent (avec en appui le logiciel Optimouv), de prendre en compte tous les critères. A cela s’ajoute des directives politiques de la FFBB en matière de répartition sur les territoires, de projet sportif, de niveau de jeu, formation des joueurs, etc. Nous sommes une Fédération de clubs au service des clubs. Nous pouvons comprendre certaines réactions mais ils doivent aussi anticiper, se structurer, préparer leurs budgets dans le cadre d’une accession ou un maintien au niveau national. Il y a toujours la possibilité de refuser une montée si le club ne se sent pas prêt malgré une montée sportive. En tout cas, nous ne pourrons faire aucun changement de poule pour Grenoble Basket ou un autre club dû à la complexité de tous les éléments déjà mentionnés.

Crédit photo :Olivier Lerme (GB38)